Alpine F1 Team a inscrit quatre unités au Grand Prix de France avec la huitième place de Fernando Alonso au Circuit Paul Ricard. Son équipier Esteban Ocon s’est classé hors des points en quatorzième position.

Longue de cinquante-trois tours, la course s’avérait difficile pour la majorité du peloton, le grainage et la dégradation des pneumatiques devenant des facteurs clés dans le résultat final.

Neuvième sur la grille, Fernando prenait un excellent départ pour se hisser au septième rang à la moitié du premier tour avant de s’installer en huitième place pour son premier relais. Ses pneus médiums commençant à montrer des signes d’usure, il s’arrêtait au vingtième passage pour chausser des durs. Son bon rythme lui permettait de remonter dans le top dix et de batailler pour la sixième position avec Daniel Ricciardo et Pierre Gasly dans les cinq dernières boucles, mais l’Espagnol devait finalement se contenter d’une huitième place bien méritée.

Esteban réussissait également son envol en gommes dures avant de mettre les deux McLaren devant lui sous pression. Il ne parvenait pas à maintenir son rythme lors de son premier relais et le Français se retrouvait en dehors des points après son arrêt au vingt-septième tour pour passer des médiums. Dès lors, il ne pouvait plus regagner de terrain et finissait quatorzième.

Esteban Ocon / Départ : 11ème – Arrivée : 14èmeCe n’était pas la course que nous espérions aujourd’hui et nous avons connu un week-end décevant dans l’ensemble. C’était comme s’il nous manquait quelque chose et nous avons des sujets à analyser. Le rythme n’était pas au rendez-vous avec chaque composé de pneus, ils se dégradaient assez rapidement et cela ne nous a pas permis d’attaquer pour prendre des points. Nous tirerons des leçons de ce week-end et nous irons de l’avant. La course suivante aura lieu dès la semaine prochaine et nous tenterons de revenir en force.

Fernando Alonso / Départ : 9ème – Arrivée : 8èmeNous sommes partis neuvièmes et nous avons fini huitièmes et nous avons exécuté la course comme nous le voulions dans l’ensemble, donc je suis content du résultat d’aujourd’hui. Nous ne nous attendions pas à ce que les pneus se dégradent autant et nos médiums n’ont pas duré très longtemps. J’étais un peu inquiet, mais nous avons affiché un bon rythme avec les durs et cela s’est poursuivi jusqu’à l’arrivée puisque Gasly et Ricciardo semblaient à notre portée dans les derniers tours. Nous avons connu des performances similaires le samedi et le dimanche sur quelques circuits maintenant, donc je pense que nous pouvons être un peu plus détendus car il s’agit de notre vraie position contrairement à Monaco.