Un arrêt au stand bien réalisé associé à une belle exécution de l’équipe permettait à Esteban de grimper au neuvième rang et de signer son quatrième top dix consécutif.

Auteur d’un bon envol, Fernando s’installait tout près des points. Son arrêt au quarante-cinquième tour le mettait en position de capitaliser sur les erreurs du groupe de pilotes devant lui avant que l’Espagnol ne franchisse la ligne d’arrivée à la treizième place.

Lui aussi bien parti, Esteban mettait Antonio Giovinazzi et Sergio Perez sous pression dans la montée vers le Casino avant de se placer au dixième rang, dans le sillage des deux hommesen début de course.

Son arrêt au trente-septième passage lui offrait l’avantage sur Antonio Giovinazzi pour le gain de la neuvième position avant de se concentrer sur Lance Stroll et sa stratégie inversée (durs, puis tendres). Lance Stroll parvenait toutefois à ressortir huitième, forçant Esteban à se contenter de la neuvième place.

Esteban Ocon / Départ : 11e – Arrivée : 9eC’était une course positive avec une neuvième place et notre quatrième arrivée consécutive dans les points. Nous avons réussi à dépasser Giovinazzi avec notre stratégie et un excellent arrêt de l’équipe, mais nous avons manqué Stroll, qui était très rapide en pneus durs. Je suis content de marquer de nouveaux points, surtout après avoir tant défendu sur la fin. Je pense que nous pouvons tirer de bons enseignements de cette course et de ce week-end difficiles. Nous avons beaucoup appris, nous avons reçu quelques leçons et tout cela ne pourra que nous aider à aller de l’avant. Je suis convaincu que nous avons plus à offrir.

Fernando Alonso / Départ : 17e – Arrivée : 13eC’est un week-end décevant comme nous ne marquons pas de points. Nous espérions plus en tant qu’équipe. Ma course n’était pas trop mauvaise puisque je suis parti dix-septième pour finir treizième en dépassant deux voitures au premier tour en prenant quelques risques. Notre deuxième relais était assez long avec les tendres, mais ils semblaient plutôt bien fonctionner. Je suis satisfait de la course, mais c’est toujours difficile en partant d’aussi loin à Monaco et nous devons progresser en vue de Bakou.