Le groupe londonien Margot dévoile l'album Inertia sur le label Full Time Hobby, son second EP qui rassemble trois pépites pop déjà publiées et deux nouveaux morceaux qui embrassent une gamme plus diversifiée de sons et d'influences.

Enregistrée et mixée par le batteur Ben Andrewes, cette collection de chansons présente une expansion du son du groupe, de l'ambiance sombre de 'Fame' à la ballade onirique de 'Universal Credit'. L'objectif lyrique d'Alex Hannaway est de passer des conséquences de la célébrité dans la vie moderne aux réalités personnelles dans 'Universal Credit'. S'appuyant sur le son pop onirique des précédents albums, Inertia adopte une palette de sons et de textures plus diversifiée : proximité des guitares acoustiques, synthétiseur flou et batterie lo-fi déformée.

La couverture est une illustration peinte par Chiara Baima Poma et montre le groupe dans une scène d'évasion dans un autre monde, ensemble, et profitant d'un festin. Une nouveauté absente à l'époque où Inertia a été réalisé.