Dans l'histoire, bien que les personnages vivent à des époques différentes, leur destin est lié. Suivant ce concept, l'un des objectifs de la partition était de créer un sentiment d'unité. Nous voulions faire venir des instruments ethniques des îles Canaries, utilisant des tambours et des percussions (chacaras, coquillages et castagnettes) pour le 15ème siècle et introduire le timple, un instrument de type guitare, pour les années 1940. Le bucio, un instrument à vent fabriqué à partir d'une conque, est utilisé à tous ces moments. J'aime le voir comme un «appel du destin» qui retentit à des moments clés du film. Le thème est une longue mélodie qui peut être entendue sur les morceaux «Como Se Conocieron» et «La Piel del Volcan». L’époque des années 1940 a son propre thème sur les morceaux «Solo Quiero Dormir» et «Vas a Vivir». «Inicio» et «Cierro Mis Ojos» sont censés avoir un ton rêveur pour donner à la scène une sensation d'intemporalité.



Le travail de Navid sur «La Piel del Volcan» est l’une de mes partitions préférées de tous les temps. Je crois que le niveau de créativité et de sensibilité mis sur sa création a atteint des sommets à couper le souffle. Ce qu'il a apporté avec sa musique a une valeur émotionnelle unique, donnant au film une nouvelle dimension, accompagnant le public de manière intime pendant le voyage humain proposé sur cette histoire aux racines canariennes. À partir de ce sentiment insulaire, le film donne forme à des émotions qui peuvent être reconnaissables et compréhensibles dans le monde entier et le travail de Navid a été essentiel pour passer d’un niveau local à un niveau universel de manière naturelle, organique et passionnante.