En une fable contemporaine irrésistible de brio littéraire et philosophique, l'écrivain Bernard Quiriny raconte la pensée libérale, ses fondements, ses développements, ses questionnements à travers les débats d'un club imaginaire. Un éloge jouissif de la politique en toute liberté.

Ils aiment la liberté, la propriété privée, l'égalité des droits. Ils se méfient de l'État, du pouvoir, de la centralisation. Ils détestent qu'on leur dise quoi penser et comment mener leur vie. Leurs auteurs fétiches s'appellent Constant, Stuart Mill, Smith, Say, Tocqueville, Sieyès ou Hayek. Ils ne sont pas d'accord entre eux mais ils se retrouvent sur l'essentiel. Ce sont les libéraux, ces penseurs présentés comme des épouvantails, sans qu'on prenne la peine de les lire. Cet éloge du libéralisme retourne aux textes sous la forme amusante et littéraire d'un dialogue animé au sein d'un groupe de fervents, réunis en club. Il s'adresse aux profanes, qui y trouveront un exposé clair, et aux connaisseurs, qu'intéresseront la mise en évidence des logiques de pensée et l'évocation, à côté de vedettes, d'auteurs moins célèbres.
À la fois accessible et complète, ludique et informative, cette promenade au pays de la philosophie politique résonne avec nombre de débats contemporains.

L'écrivain : Romancier, critique littéraire, couronné de nombreux prix, Bernard Quiriny est également historien des idées politiques et professeur de droit à l'université de Bourgogne.