Publicité

Une Cavale sur mesure pour le film de Charles Meurisse

Charles Meurisse prépare son premier long-métrage et part pour Une cavale sur mesure.

Charles Meurisse

D'où vient votre passion pour le cinéma ?
Depuis tout petit je crois, j’ai toujours été fasciné par le 7ème art. j’ai suivi une formation d’acteur, et puis ensuite j’ai voulu passer derrière la caméra j’ai été soutenu dès le départ par un ami pour mon premier court métrage Merci Mademoiselle et puis ensuite on se prend au jeu de l’écriture.
Devant un film, j’oublie tout, je suis comme dans un autre monde alors j’aimerais pouvoir partager cette sensation, et faire le meilleur film possible.

Pouvez-vous nous présenter votre film Une Cavale sur mesure ?
C’est une comédie, un road movie.
J’ai voulu avoir un fond dans cette comédie, ce n’est pas simplement une suite de moments drôles (enfin je l’espère). J’ai essayé d’amener un petit plus, une histoire dans l’histoire.
Le pitch est assez simple, Fred a une vie plutôt tranquille et assez confortable, un bon travail dans une grosse entreprise, jusqu’au jour où il va se faire kidnapper. Un kidnapping qui ne se déroulera pas comme prévu...

D'où vous est venue l'idée du scénario d'une cavale qui tourne mal ?
J’avais très envie de voir des personnages, des caractères… et en plus je voulais une histoire pleine de rebondissements, et n’étant pas scénariste de formation (je le regrette), je devais trouver un levier fort dès le départ, le kidnapping me permet donc de démarrer le film d’une façon assez forte.

Peut-on en savoir plus sur le personnage principal, Fred ?
Fred est un personnage assez « banal » au départ, il gagne bien sa vie, et il le dit haut et fort… une de ces répliques l’explique très bien « j’ai un job de folie, je me fais des couilles en or, j’ai un putain d’appart, je pars en vacances quand je veux, je bois les meilleurs vins… ».
Mais Fred a vécu un traumatisme, une rupture dans sa vie sociale. Je dirai qu’il connait un vrai passage à vide au moment où le film démarre.

Où en sont les castings et comment avez-vous accueilli l'arrivée de Serge Hazanavicius, Eva Darlan et François Xavier Demaison ?
Ces trois comédiens dont vous parlez, sont des comédiens que je connaissais avant de me lancer dans cette aventure. Ils vont venir jouer des petits rôles mais des rôles importants dans l’histoire.
J’ai été incroyablement heureux qu’ils acceptent ces participations exceptionnelles. Je n’en reviens pas, plus j’y pense et plus je réalise la chance que j’ai.
Il va falloir une sacrée dose d’organisation pour trouver les dates, mais comme je le dis depuis le début de cette aventure, je ferai tout pour que ça puisse se faire, et surtout je veux qu’ils soient fiers d’avoir dit « oui »
Il me reste à trouver quelques rôles féminins.
Les personnages principaux sont tous distribués sauf un seul, je me pose encore la question de savoir si je vais endosser ce dernier personnage.

Sur quoi mettrez-vous l'accent dans votre comédie ?
Sur les personnages, et sur les situations. Je vais aussi apporter un soin particulier aux dialogues.
Mais le jeu des comédiens est l’élément essentiel du film, je suis un passionné de la direction d’acteur, et il n’y a rien qui me rend plus heureux sur un tournage qu’une réplique bien dite ou une proposition d’un comédien sur une situation.

Avez-vous déjà repéré les lieux de tournage ?
Oui je suis déjà retourné à Dunkerque, là où va se passer une partie du film. J’ai donc eu l’occasion de repérer des rues, et certains bâtiments.
Et depuis le lancement de la collecte et de la page Facebook, j’ai déjà eu des propositions d’amis pour des lieux et notamment pour une ferme abandonnée.
Je vais avoir besoin de bureaux et c’est pour l’instant un des lieux que je recherche.

Souhaitez-vous nous parler de la bande originale du film ?
La bande originale du film sera composée par Sébastien Galiana, un musicien qui avait composé la musique du 1er spectacle de François Xavier Demaison, et qui a aussi composé dernièrement la musique du dernier spectacle de Richard Berry.
On se connait depuis longtemps avec Sébastien, il comprend très rapidement ce que je veux. Je viens généralement avec des idées, des exemples, une atmosphère, et on parle du film.
Sébastien avait composé la musique de mon dernier court métrage.
Mais j’ai aussi une très belle surprise à annoncer sur la page du film concernant la musique.

Quelle est la principale difficulté de se lancer dans une telle aventure de faire un film seul ?
Tout est incroyablement difficile, tout est hors norme. Comme j’ai l’habitude de le dire, j’ai l’impression de me lancer dans l’ascension de l’Everest avec un tee-shirt et des espadrilles !!
L’aspect financier reste le principal problème.
Je dois décider de tout, tout seul. Mais j’ai la chance d’être très épaulé par un jeune premier assistant, qui prend son rôle très au sérieux (Merci Lucien) et par un chef opérateur qui me suit depuis le début (merci Christophe).
Mais je pense que je vais au devant de nombreux difficultés dont normalement je ne devrais même pas entendre parler.
Il y a quelques années J’ai perdu mon objectif de vue, et j’ai préféré travailler pour que ma famille ne manque de rien.
Alors le fait de me lancer seul n’est pas une volonté de court-circuiter les schémas habituels : production / distribution… C’est simplement d’aller au bout de mon rêve, et de pouvoir partager cette comédie sans devoir attendre.

Pourquoi avez-vous lancé un financement participatif ?
J’ai lancé un financement participatif parce que c’est le seul moyen d’avoir un budget pour m’occuper de l’équipe et du matériel. L’autre moyen sera la solidarité…On verra bien !

Quel est le film dans lequel vous avez participé et qui vous a le plus marqué ?
J’ai participé à quelques films (je parle de financement participatif) mais je ne vais pas vous parler des films, mais du courage de ceux qui se lancent dans cette direction.
Je viens de participer à une cagnotte pour un clip, simplement parce que la voix du chanteur est incroyable et que je pense que la solidarité dont je fais l’objet doit aussi tourner et être rendue.
En tant que Comédiens, j’ai participé au film Vilaine réalisé Par JP Benes, et A. Mauduit, mais aussi il y a quelques années maintenant dans une série qui s’intitule Les marmottes réalisé par Jean Denis Robert.
J’ai eu la chance également de participer à l’aventure Mariage surprise de Serge Hazanavicius et d’Axelle Laffont.

Selon vous, quel serait le meilleur endroit pour partir en cavale ?
Je crois que le plus beau pays pour partir en cavale, cinématographiquement parlant, ce serait les Etats Unis. Les paysages, les lumières, les lieux sont synonymes de cavale !

Comment pourra-on voir le film Une Cavale sur mesure ?
C’est « LA » grande interrogation. Si j’arrive à réaliser une bonne comédie, je vais faire le tour des distributeurs, et peut être des festivals.
En fait, à part quelques avant-premières pour les contributeurs, je vais voir ça au jour le jour et on verra quel sera le meilleur moyen de présenter le film.

Aurez-vous l'occasion de rencontrer les contributeurs ou d'assister à des projections publiques ?
J’espère pouvoir les voir tous, de toute façon ils seront conviés à l’avant-première.
J’ai dans les contributeurs des amis que je n’ai pas vu depuis 30 ans alors les voir serait formidable !!! Si un jour, mon film peut être distribué même dans quelques salles, je serai dans toute les salles, à toutes les projections, je ne veux rien rater de ce film que je porte déjà depuis deux ans.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Pour conclure, j’aimerais, du fond du cœur, remercier tous les contributeurs qui sont au rendez-vous. Et par avance ceux qui vont nous rejoindre !!!
Ils sont d’une incroyable générosité dans une période tellement compliquée et anxiogène. Tous les soutiens sont synonymes d’énergie.
Je n’ai plus qu’une seule idée en tête, pouvoir crier : « action ».

Merci à Charles Meurisse d'avoir répondu à notre interview !
Suivez l'actualité du film également sur Facebook.

interview Film

L'exposition virtuelle Chanteuses de France de Nicolas Vidal L'exposition virtuelle Chanteuses de France de Nicolas Vidal
Chanteuses de France est une exposition virtuelle de Nicolas Vidal, sous forme d'abéc&eac...
  Bientôt un clip pour Vincent Vega de Ben Lløyd
Ben Lløyd va réaliser un clip sous forme de dessin animé pour le titre phare de...
Bientôt un clip pour Vincent Vega de Ben Lløyd

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire