Publicité

Revivez vos vacances avec vos amis avec le film Tant pis pour le sud

Maxime Lopes Par Le mercredi, 02 décembre 2020 à 21:10 0

Dans TV - cinéma

Le film Tant pis pour le sud raconte les vacances de 6 jeunes parisiens s'en vont passer une semaine dans l'Hérault. Tout devait pourtant bien se passer, mais la fête va être gâchée...

Tant pis pour le sud

Pouvez-vous nous présenter votre film Tant pis pour le sud ?
Le pitch : "Six amis trentenaires laissent femmes et enfants le temps d'une semaine pour revivre leurs premières vacances. Séjour au cours duquel ils réaliseront qu'ils ne sont plus aussi jeunes qu'ils ne le pensaient ni entièrement matures pour prétendre au rang d'adultes, laissant les amitiés voler en éclats..."
Tant pis pour le sud c'est une chronique, une immersion dans une semaine de vacances gâchées. S'il s'agit d'une comédie, le film traite surtout de la fin d'une amitié.

D'où vous est venue l'idée de faire un film sur les vacances et l'amitié ?
Mon premier long-métrage Le Périple était un film de morts-vivants, à mi-chemin entre horreur et comédie. J'avais à cœur de faire un film uniquement centré sur la comédie.
Il s'agit ici d'une histoire grandement inspirée de vacances que j'avais réellement vécu avec des amis lorsque nous avions environ vingt ans. L'idée était de tout réadapter à des personnages d'environ 30-35 ans, avec les préoccupations de leur âge.

Quels souvenirs gardez-vous de vos premières vacances ?
Nous étions donc six jeunes hommes en Corse du sud, du côté de Propriano et la semaine avait été parsemée d'embrouilles mais aussi de situations improbables. A la fin du séjour chacun n'avait qu'une seule envie : rentrer chez soi. Puis nous nous sommes retrouvés une semaine après, on a fait le bilan de ces mauvaises vacances et ça nous a fait beaucoup rire.

Peut-on en savoir plus sur les lieux de tournage ?
Le début du film a lieu à Paris mais en réalité seule une scène y a été tournée. Nous avons filmé en condition d'été principalement dans l'Hérault, à Valras-Plage, Béziers et le Cap d'Agde.
Natif de Narbonne, je connaissais assez bien ces endroits et ça correspondait au type de vacances que devaient passer les personnages. Par la suite, nous avions quelques scènes complexes à tourner à Nice, où je vis.

Souhaitez-vous nous parler du casting ?
Les six personnages principaux sont bien caractérisés, Cedrick Spinassou est le rabat-joie du groupe, Thomas Jeand'heur le dragueur lourd, Tony Zarouel le mythomane, Achille Ndari l'immature, Marius Renier le romantique et Alex Blanchard le radin. Plusieurs comédiens de mon premier film font également partie de l'aventure. Beaucoup de personnages féminins et des guests, dont je tais le nom pour garder la surprise !

Comment se sont passés les tournages et n'était-ce pas trop compliqué à cause du Covid-19 ?
Nous avons eu beaucoup de chance, les dates étaient fixées du 15 au 29 juin dans l'Hérault puis début septembre à Nice. Une semaine avant de tourner, nous n'étions pas encore certains de pouvoir filmer sur les plages et plusieurs endroits accessibles au public n'avaient pas encore l'autorisation d'ouvrir. Durant toute la préparation c'était le flou total, par exemple, nous ne savions pas si l'équipe (comédiens et techniciens) allaient pouvoir circuler librement sur le territoire. Heureusement nous sommes passés entre les gouttes des confinements et des mesures restrictives. Le plus compliqué était de tourner nos scènes de discothèque, pour cela nous avons trouvé un accord avec l'Eleven night club à Nice, ce qui me permettait de faire venir mes amis pour la figuration. Pour rendre possible les scènes de boîte, il fallait que tout le monde porte un masque, alors j'ai décidé d'adapter le scénario et on comprend que l'histoire a lieu à l'été 2020.

Sur quoi mettrez-vous l'accent dans le film Tant pis pour le sud et est-ce important de véhiculer de la bonne humeur ?
Oui bien entendu, à travers cette comédie je tiens à divertir et faire rire le spectateur. Les personnages principaux passent beaucoup de temps en conflit, après tout, se moquer du malheur des autres, cette petite mesquinerie, c'est assez français je pense. Je mets donc l'accent sur l'aspect comique, mais aussi sur la nostalgie, le temps qui passe, les soucis du quotidien qui prennent le dessus sur les amitiés... Tout cela sous un beau soleil d'été et des couleurs chaudes.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Tant pis pour le sud est un film indépendant, avec tous les risques et imprévus qu'un film autoproduit peut connaître, nous cherchons donc un budget supplémentaire pour finaliser le projet. Cela nous permettra de faire le mixage sonore, l'étalonnage et quelques effets spéciaux.

Au fait si c'est tant pis pour le sud, les chtis vont être contents, non ?
Tant pis pour le sud est tiré de la chanson Le sud de Nino Ferrer. Elle évoque, pour beaucoup de personnes je pense, une certaine nostalgie. Ce n'est pas de mon époque mais étant gamin j'aimais beaucoup l'écouter, c'est toujours le cas aujourd'hui. Les Chtis pourront passer un agréable moment devant ainsi que les sudistes, je les rassure !

Quand et comment sera disponible le film Tant pis pour le sud ?
C'est la grande question... En tant que film indépendant, le but est de trouver un acquéreur, une production pour peaufiner le projet et le faire vivre. A vrai dire je me suis lancé dans ce tournage avec pour unique objectif de le terminer, nous verrons par la suite.

Des projets de participer à des festivals et quel regard portez-vous à ce sujet ?
Oui, j'espère aller en festival, tant en France qu'à l'international. J'ai accompagné mon premier film en France et au Mexique, ce sont des souvenirs qui font office de récompense et pour lesquels il vaut la peine de se lancer dans ces projets d'envergure. Nous verrons bien ce que permettent les restrictions liées au covid...

Merci à Vincent Orst d'avoir répondu à notre interview !
Suivez l'actualité du film également sur Facebook.

TANT PIS POUR LE SUD - Vidéo de présentation

Film interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam