Publicité

Le film Le bon grain et l'ivraie sur les enfants demandeurs d'asile

Réalisé par Manuela Frésil, le film Le bon grain et l'ivraie suit le quotidien d’enfants de parents demandeurs d’asile. Un documentaire émouvant et poignant où des enfants de migrants pour la première fois témoignent sur leurs vies d’exilés en France. A découvrir au cinéma le 28 octobre 2020.

Film Le bon grain et l'ivraie

En petite bande joyeuse, ils dansent, rient, font des batailles de boules de neige, mais où dormiront-ils cette nuit ? Dans un hall de gare ? Dans un centre d’hébergement ? En France, aucun enfant ne devrait se poser ces questions.

Le film se construit sur un double récit : celui du parcours des enfants, si semblables aux autres, aux nôtres, et celui des parents, silencieux et graves, qui ont quitté leur pays pour vivre dans notre Etat de droit.

Entre la normalité d’une vie d'écolier et la précarité permanente d’un réfugié, les enfants de ces familles, qui parlent notre langue comme s'ils étaient nés ici, récitent des poèmes en français, chantent les tubes de leur âge. Malgré leur jeune âge, ils ont parfaitement conscience de la broyeuse administrative à laquelle se heurtent leurs parents. Ils savent que leur destin est dans une impasse...

LE BON GRAIN ET L'IVRAIE - film annonce

Synopsis

En petite bande joyeuse, ils dansent, rient, font des batailles de boules de neige, mais où dormiront-ils cette nuit ?Dans un hall de gare ? Dans un centre d’hébergement ?En France, aucun enfant ne devrait se poser ces questions.

Festivals

  • 2019 : Cinéma du réel, Paris
  • 2019 : États généraux du film documentaire, Lussas
  • 2019 : Traces de vies, Clermont-Ferrand
  • 2019 : Interférences, Lyon
  • 2019 : Festival international du film d’éducation, Évreux - mention spéciale du jury longs-métrages

Manuela Frésil, la réalisatrice

Avant de devenir réalisatrice, ManuelaFrésil commence sa carrière cinéma-tographique en tant que scénariste de fictions dans les années 1990 : Seconde Épouse (1992), Traverser le jardin (1993) et La Femme de mon mari (1994) où elle s’intéresse aux conditions des femmes africaines immigrées à Paris. À partir de 1992, elle réalise des documen-taires. Avec Notre Campagne en 2000, elle tente de démystifier la vie paysanne puis elle aborde en 2003 dans Si loin des bêtes la problématique de l’élevage industriel où la vie des animaux, comme celle des éleveurs, n’est plus qu’un rouage du système de production. Enfin, en 2008, elle écrit le scénario du projet Abattoir où elle revient vers cet univers à travers les conditions de travail dans les grands abattoirs industriels d’Europe. Le texte de ce documentaire qui fait l’objet d’une mise en scène théâtrale à Poitiers, devient en 2011 Entrée du personnel, lequel obtient la même année le Grand Prix de la compétition française du FID Marseille. Parallèlement, elle enseigne le cinéma dans plusieurs écoles et anime, dans les années 2000, des ateliers vidéo avec notamment le GREC (Groupe de recherches et essais cinématographiques). Dans le cadre de ces ateliers, elle réalise en 2004 avec des malades psychotiques 7 plus un épilogue ou encore Voisine(s) en 2008, qui sont des lettres vidéo écrites par des femmes africaines immigrées à Paris.

Film

Hermetic Delight : le clip Glassdancers Hermetic Delight : le clip Glassdancers
Avec des guitares aiguisées, des voix incantatoires et des rythmes intrépides, le grou...
  Apple Jelly présente l'album Die, Motherfucker ! Die !!!
Apple Jelly dévoile l'album Die, Motherfucker ! Die !!! Le groupe présente une syn...
Apple Jelly présente l'album Die, Motherfucker ! Die !!!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire