Publicité

Le film La Belle Bleue

Maxime Lopes Par Le lundi, 29 novembre 2021 à 10:03 0

Dans TV - cinéma

La Belle Bleue est un long métrage de fiction poignant et contemplatif. Une ode à la planète Terre...

Film La Belle Bleue

Pouvez-vous nous présenter le film La Belle Bleue ?
La Belle Bleue est un huis clos se déroulant dans un studio infiniment petit, au sein d’un univers infiniment grand. Un long métrage de fiction composé de seulement deux personnages. La particularité de ce projet est justement que ces deux personnages représentent la totalité de l’équipe du film. Nous avons tout fait à deux. En immersion totale, isolés dans un 18m2 au 6eme étage d’un vieil immeuble parisien.

Comment le Covid-19 et le confinement ont-ils affecté la préparation du film et votre inspiration ?
Au contraire, le covid nous a permis de réaliser ce film. Nous avons saisi l’opportunité de cette petite parenthèse temporelle pour écrire le scénario. Meme si on s’inquiétait à ne pas savoir si on retravaillerait un jour. On a tenté d’oublier nos petites angoisses pour laisser place à notre imagination.
Les deux personnages font face à un isolement imposé et soudain. Néanmoins nous avons souhaité décontextualiser ce film et ne jamais citer ces termes que nous entendons 20 fois par jours : « covid, confinement, cas contact... » j’en passe !
Ce qui est intéressant est la confrontation des personnages à cet isolement et sur le recul que nous avons pris sur notre rôle et condition d’être humain.

Que peut-on savoir du lieu de tournage ?
Mon ancien chez moi. Ce tout petit studio de 18m2 sous les toits du 19ème arrondissement. Je précise sous les toits, car nous avons tourné ce film l’été 2020. Chaque personne ayant connu la chambre de bonne parisienne pourra vous confirmer à quel point les nuits d’été sont rudes. Sans vouloir se plaindre car avoir un toit est un luxe. Mais plutôt pour expliquer les conditions de tournage qui furent peu communes. La température minimale que nous avons du avoir était de 28°c. Plus de 30°c de moyenne pendant 36 jours de tournage, entassés avec tout le matériel et plus la moindre place. On vous laisse imaginer le bord**...

Dîtes nous en plus des personnages principaux : ce jeune homme invitant une jeune femme...
Le personnage masculin est casanier et pessimiste. Un vrai relou. Il passe clairement trop de temps coupé du monde au point de ne pas avoir vu venir cet isolement. Il critique la société à tout bout de champ et pourtant il ne semble pas se remettre en question non plus.
Comme la majorité de notre génération, il utilise une application de dating.
Il fait une nouvelle rencontre dénuée de sens, qui ne sera pas si éphémère. Le lendemain matin elle remonte chez lui inventant toutes les excuses possibles pour passer cet isolement avec lui. Son quotidien est chamboulée. Il se retrouve enfermée avec cette petite boule d’amour et d’énergie qui va le confronter à sa vie. À la vie.

Est-il possible de nous parler de la bande originale du film ?
Un mélange de style. Une collaboration avec des amis artistes qui nous laissent utiliser leur musique. Entre les sons électroniques ambiants et organiques de Viken Arman et Moontide. Et le rap poétique du duo franco anglais : Connor Steven et Bleu Lavande.
De plus, un de mes meilleurs amis producteur compose des ambiances et un fil rouge musical pour le film.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Ce film fut un véritable sacrifice d’énergie et financier. Depuis plus de 18 mois nos carrières sont mises entre parenthèses pour se dédier à fond dans ce film. Nous sommes maintenant confrontés à des étapes de la post production que nous ne pouvons pas faire seul. Le financement participatif est donc le moyen le plus efficace pour soulever des fonds rapidement et ainsi pouvoir payer des professionnels de la post production sonore et pour l’étalonnage. Il donne aussi de la visibilité au film. Et de plus on aime particulièrement cette idée collaborative. On a certes fait ce film entièrement à deux. Mais nous ne pourrions clairement pas aller au bout sans ce coup de pouce solidaire. Ainsi ce projet peut devenir le bébé de tout le monde. C’est génial vous trouvez pas ? La génération avant nous n’avait pas cette chance. Alors certes il y a aussi maintenant plus de competition mais peu importe. Ce qui compte c’est de pouvoir créer.

Pourquoi avoir choisi d'appeler le film La Belle Bleue ?
Ahhhhh.... alors....... euh.......
On vous laissera découvrir le sens de ce titre en regardant le film.

Que souhaitez-vous apporter au public avec votre film ?
Ce film est censé nous faire réagir sur la beauté de la vie. La beauté de la vie sur Terre.
(C’est beau hein ? Je rigole mais c’est vrai. On a tendance à l’oublier. )
Le second message est de prouver qu’avec beaucoup de motivation tout est possible. Le monde du cinéma français est un monde fermé et compliqué d’accès. Cependant avec de la détermination il est possible de raconter des histoires. D’aller au bout de son imagination. Si ça bouillonne en vous, alors foncez et réaliser votre film, ou toute autre création artistique

Espérez-vous présenter votre film en festival ou auprès du public dans un cinéma ?
C’est la première étape en effet... ! Pour la suite l’avenir nous le dira !

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Merci Maxime de nous donner cette chance de nous exprimer à propos de notre petit bébé de film. Et moi personnellement je remercie ioanna, mon amoureuse et personnage féminin de ce film sans qui rien aurait été possible. Love you ioio

Merci à l'équipe du film La belle bleue d'avoir répondu à notre interview !

interview Film

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam