Publicité

Le film L’Instant présent avec Martin Lamotte

Découvrez le film L’Instant présent avec Martin Lamotte et réalisé par Florian Hessique. Le film sort au cinéma le 9 juin 2021.

Instant présent (film)

Le synopsis

Après une chute de cheval qui l’a plongé dans le coma durant près de dix années, Joshua revient aux écuries qu’il a si bien connues. Accueilli par Mario et Alice, il ne reconnaît rien ni personne. Durant toute cette journée, ces derniers vont tout tenter pour faire renaître quelques souvenirs dans la tête de celui dont ils ont été si proches, mais qui, aujourd’hui, semble être un parfait étranger.

L'acteur et réalisateur Florian Hessique

Comment est venue l’idée d’un film dans le milieu de l’équitation ?
 Cela fait un moment que j’avais envie de mettre à l’image poneys et chevaux. Je suis passionné d’équitation depuis ma plus tendre enfance, j’ai participé à de nombreuses compétitions depuis mes sept ou huit ans. C’est donc rapidement devenu une évidence. Mais il fallait trouver une belle histoire à raconter. 

Pourquoi avoir choisi de raconter la perte de mémoire et la thérapie par le cheval ?
 C’est assez personnel. Mon père est atteint de la maladie d’Alzheimer depuis plusieurs années. J’ai découvert l’EHPAD et observé les proches de ces personnes déficientes pour lesquelles il n’y a plus ni passé, ni futur, mais simplement le moment présent. Il y a beaucoup de réactions différentes dans l’entourage de ces malades. On voit des familles qui tentent par tous les moyens de leur faire entendre raison, d’autres pour qui voir leurs ainés décliner est tellement difficile qu’ils ne viennent pas leur rendre visite. Si ce film ne parle pas d’Alzheimer, il tourne tout de même autour du personnage de Joshua, victime d’une amnésie quasi totale suite à un accident de cheval. Et j’ai voulu m’intéresser non pas à ce personnage, mais plutôt à la vie de ceux qui restent. L’oubli est souvent moins douloureux que les souvenirs. 

Les chevaux présents dans le film sont-ils les vôtres ?
Oui les chevaux qui jouent dans ce film sont les miens. Tourner avec ses compagnons de route depuis tant d’années est une chance incroyable. J’ai un lien très fort avec eux et en particulier avec Iorga, le poney central de l’histoire. Je l’ai eu quand il n’avait que 2 ans. Il en a 25 maintenant. Durant plusieurs années on a travaillé ensemble à raison de dizaines d’heures par semaine pour préparer les compétitions du week-end. 

Où s’est tourné le film ?
 Nous avons eu la chance de pouvoir tourner au sein même des écuries où mes chevaux résident à l’année, près de Cholet.

Comment avez-vous pensé à Martin Lamotte pour le rôle de Mario ?
Avec Martin cela fait quelques années qu’on se connaît et qu’on a plaisir à travailler ensemble. Lorsque j’ai écrit ce film, j’ai tout de suite pensé à lui pour le rôle de Mario. C’est un personnage bourru au cœur tendre. J’aime ce genre de personnage et Martin le sublime.

C’est votre troisième film devant et derrière la caméra, est-ce un exercice compliqué ?
Ce n’est jamais évident mais je commence à avoir l’habitude (rires) ! Et puis j’ai la chance de pouvoir compter sur une belle équipe dont certains sont à mes côtés depuis le début. Ça aide beaucoup ! On se comprend rapidement et je peux aussi m’appuyer sur leur expertise.

Qu’attendez-vous de ce film ?
Dans la période que l’on traverse tous actuellement, je trouve qu’il est avant tout important de quitter nos quotidiens pour nous laisser traverser de jolies histoires. J’espère donc que ce film embarquera son public dans cette douce page de vie, à la fois tendre et pleine de nostalgie.

L'INSTANT PRÉSENT Bande Annonce VF (2021)

Alice Raucoules

Aviez-vous des appréhensions avant le tournage ?
J’espérais que le contact avec Iorga (le cheval) se ferait naturellement et j’espérais aussi être fidèle à la vision que le réalisateur/auteur avait du personnage.  
Quelles sont vos points communs avec le personnage d’Alice que vous interprétez dans le film ?
C’est un rôle de composition mais je me sens proche d’elle dans sa façon d’aimer les animaux et son côté dévoué pour les autres. Sa mélancolie parfois aussi.

Dans le film vous êtes très proche des chevaux, aviez-vous des affinités particulières avec eux avant le tournage ?
J’adore les animaux en règle générale ! Quand j’étais petite j’en ai fait avec ma sœur mais ça faisait longtemps que je n’étais pas retournée dans une écurie.  
 
En tant qu’actrice, tourner avec des chevaux s’est-il révélé compliqué ?
 Honnêtement c’était un vrai challenge, j’essayais de ne pas être trop stressée pour ne pas que le cheval le ressente mais heureusement j’avais beaucoup de friandises dans mes poches donc ça s’est super bien passé ! 

Florian Hessique est à la fois le réalisateur du film et votre partenaire de jeu, comment avez-vous vécu cette expérience ? Est-ce une situation à laquelle vous avez déjà été confrontée ? Est-ce facile de créer une complicité ?
C’est la première fois pour moi que le réalisateur était aussi mon partenaire de jeu et au début j’avoue que c’est un peu déstabilisant parce que les rapports de travail ne sont pas les mêmes. Mais heureusement, en communicant, on a réussi à instaurer un climat de travail et de complicité, sans trop de séquelles schizophréniques (rires) !  
 
Une anecdote sur le tournage ?
Le 1er jour de tournage, nous étions tous impatients de voir comment aller se créer la relation avec mon partenaire équestre.  Dès la 1ère scène, j’ai eu le droit à un joli coup de fesse qui m’a propulsée au sol. Grosse frayeur pour l’équipe mais rien de grave, c’était simplement le bizutage façon Iorga (rires).

Martin Lamotte

Qu’est-ce qui vous a plu dans le scénario du film L’Instant présent ?
Le mélange habile d’un film sur le sport et d’une comédie romantique qui fait que cela rassemble plusieurs catégories de spectateurs et ça fonctionne.

C’est la troisième fois que vous tournez avec Florian Hessique comme partenaire de jeu  et la seconde sous sa direction, comment définiriez-vous votre relation ?
En effet, après avoir déjà tourné avec Florian et l’avoir vu travailler comme metteur en scène, j’ai ressenti une bonne complicité avec lui. L’humour nous associe.

Comment a été Florian sur le tournage ?
 Il a été parfait et, le connaissant, je n’ai jamais eu de doute sur son caractère, même s’il est plus difficile de porter les trois casquettes sur un tournage : auteur, acteur et metteur en scène.

Ces dernières années, on vous a surtout vu à la télévision, comment l’expliquez-vous ? Est-ce une volonté de votre part ?
 Malheureusement non, mais sur la longueur, il y a des années où on ne travaille plus comme on le faisait auparavant. J’ai senti que le cinéma ne me sollicitait plus beaucoup et je me suis donc consacré surtout au théâtre et à la télévision. Je n’ai aucune préférence particulière pour une de ces trois disciplines, je suis un mercenaire et ce qui compte pour moi c’est de travailler et de me perfectionner.

Qu’est-ce qui différencie vraiment les programmes TV d’un film comme « L’instant présent » au moment du tournage ?
 Peu de choses essentielles mais beaucoup de choses supplémentaires. Sur ce film, le côté familial et la disponibilité des gens, mais cela était dû au fait que l’on travaillait presque en équipe réduite. Même les chevaux étaient plus cool, à part un ! (rires)

Justement, les chevaux occupent une place importante dans le film.  Avez vous des affinités avec ces animaux ? Êtes vous cavalier dans la vie ?
 Non, et j’ai du mal à communiquer avec ces animaux. Il faut du temps et en appartement c’est toujours difficile (rires). J’ai déjà eu une expérience heureuse sur un tournage avec un cheval mais ça a été très long et mon dos s’en souvient.

Quels sont les points communs entre Mario votre personnage dans le film et vous ?
 Peu de points communs, même si ma compagne trouve des ressemblances surtout le matin (rires) !
 
Quel souvenir gardez-vous de ce tournage ?
Je garde de très jolis souvenirs de ce premier tournage entre les deux confinements ; époque bizarre et incertaine mais devenue très rassurante du fait que la nature était omniprésente et rendait les choses acceptables et naturelles. Un moment fort et fatiguant mais chaleureux et convivial.

A propos du réalisateur Florian Hessique

Florian Hessique est un acteur, réalisateur et scénariste Français, né le 14 Avril 1987. Il effectue ses débuts à la télévision en 2010 grâce à sa toute première création, à savoir la série courte humoristique AUTOROUTE EXPRESS. En plus d’être actif derrière la caméra, le jeune homme y interprète Sébastien, un pompiste dragueur et incompétent.
 Après trois saisons du programme, il réalise et scénarise le long-métrage LE CASSE DES CASSES sorti en 2014.Au casting, il est d’ailleurs possible de retrouver des personnalités françaises notables à l’instar de Jean-Pierre Castaldi.
 L’acteur aux multiples facettes contribue également en guest à la fiction de TF1 NOS CHERS VOISINS en prêtant ses traits au fils de Jean-Pierre Lambert, incarné par Martin Lamotte.
 Dès 2015, les téléspectateurs peuvent reconnaître le comédien dans sa nouvelle shortcom pour MCE TV et MyTF1 VoD dont il interprète le héros, A VOTRE SERVICE, centrée sur le quotidien d’un jeune chauffeur de VTC et les situations cocasses qu’il engendre avec ses clients. On y retrouve de nombreux guests tels que Martin Lamotte, Gérard Hernandez, Samy Nacéri, Joy Esther, Pascal Légitimus, Isabelle Mergault, Richard Bohringer ou encore Jean- Marie Bigard et Philippe Chevallier.  
 La même année, il est à l’affiche du film court de France 2 LE RUSTRE ET LE JUGE de Jean-Pierre Mocky, donnant ainsi la réplique à Gérard Depardieu. Florian apparaît également dans d’autres fictions françaises telles que SCÈNES DE MÉNAGES. En 2017, il écrit, réalise et interprète le rôle principal du long métrage LA LEGENDE (sorti en juin 2018), un film propulsant le personnage de Jean-Christophe Markovic dans les turpitudes du basket professionnel. Sélectionné en ouverture de la compétition de la section Cannes écrans juniors lors du Festival de Cannes 2018.
 En 2020, il réalise le long métrage L’INSTANT PRÉSENT, film dans lequel il campe le personnage de Joshua, ancien cavalier ayant perdu la mémoire suite à un accident de cheval.

Film Cinéma

Dantès Dai Liang : le single Des cimes Dantès Dai Liang : le single Des cimes
Le chanteur français le plus connu des chinois, Dantès Dai Liang, dévoile le si...
  Napoléon, la destinée et la mort : la légende de l'empereur français
A l'occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon, Arte diffuse un documentaire de Math...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire