Publicité

Le court métrage The vape nation

Le réalisateur Julian Bordeau prépare son nouveau court métrage The Vape Nation. Il évoque les problèmes sociétaux actuels à travers un univers fantastique.

The vape nation

Le court métrage The vape nation

Depuis qu'une pluie de météorites s'est abattue sur Bruxelles, Nasser, un livreur à vélo, observe des changements dans son quotidien. Un court métrage énigmatique mélangeant horreur, science fiction, film d'auteur.

Interview avec le réalisateur Julian Bordeau

Pouvez-vous nous présenter votre court métrage The vape nation ?
The Vape Nation est une idée loufoque à laquelle je réfléchis depuis quelques années. Ce film traitera de problèmes sociétaux liés au monde du travail, non pas de manière frontale mais via une approche fantastique, qui s'illustrera par l'utilisation des codes du cinéma d'horreur et de science fiction ainsi que du cinéma populaire de mon enfance.

Dans vos films vous traitez de sujets de société. Qu'est ce qui vous a motivé dans ce choix ?
Venant d'un milieu modeste, j'ai toujours couplé mes études avec des jobs alimentaires, que ce soit équipier chez McDo, barman dans un bar à vin, vendeur dans un magasin de vinyles, employé dans une start-up, etc. Etant le premier membre de ma famille ayant eu accès aux études supérieures, j'ai pleinement conscience de la chance qu'il m'est donné de faire entendre ma voix, et j'entends bien l'utiliser, à travers l'univers onirique qui m 'est cher, pour parler des problèmes propres à la classe sociale dont je suis issu et mettre dans la lumière ceux que l'on n'entend généralement pas.

Peut-on en savoir plus sur les castings et retrouvera-t-on des comédiens non-professionnels ?
Le casting est assez similaire à celui du film Les nouveaux Bourbons, on retrouve Nasser Salissou entouré de Samuel Di Napoli, Clara Laureys et Frank Onana. De nouvelles têtes vont apparaître, trois non-professionnels et un professionnel mais là je garde la surprise.

Où tournerez-vous The Vape Nation et avez-vous déjà repéré les lieux ?
The Vape Nation va se tourner entre les communes d'Ixelles et Bruxelles-ville. Nous avons déjà répéré tous les lieux avec l'équipe et même fait quelques répétitions dedans avec le casting.

Baisse de spectateurs dans les cinémas, contraintes sur les tournages... Pas trop peur des conséquences du Covid ?
La transition entre salle de cinéma et VOD s'est faite bien en amont du Covid, j'avais déjà pris le temps de réfléchir à la diffusion de The Vape Nation. Le monde évoluant toujours plus vite quant à la manière de diffuser les films, j'aimerais avec ce court métrage trouver un bon équilibre entre festivals et diffusion en ligne afin que le plus grand nombre de personnes possible puisse y accéder. 

Souhaitez-vous nous parler de la bande originale du film ?
Il est encore tôt pour répondre à cette question précisément, la BO du film est en cours de création et a été confiée au musicien Guy Tournay, originaire de Charleroi.

Comment sera diffusé le court métrage The Vape Nation et quand sera-il disponible ?
Si tout va bien, nous aimerions le lancer en janvier 2021, faire une avant-première en salle mais aussi en ligne afin de toucher un maximum de personnes. Par la suite, nous allons passer par le parcours classique en l'envoyant en festival et croiser les doigts pour avoir de belles séléctions.

Les nouveaux Bourbons, votre précédent court métrage, a été diffusé à la TV belge. C'est une sorte de récompense inattendue et espérez-vous retenter l'expérience ?
Mon équipe et moi sommes très fiers de l'intérêt qu'a porté la RTBF aux Nouveaux Bourbons, on croise les doigts pour que l'expérience se réitère !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Je voudrais encourager le cinéma indépendant. J'aimerais qu'un jour la Commission Wallonie Bruxelles mette en place un système de "fonds spontanés", des budgets peut-être plus restreints mais aussi plus accessibles, afin de pouvoir développer des projets plus risqués, libérant plus de paroles pour que le paysage audiovisuel belge rayonne de toute sa diversité. En cette période incertaine et trouble, le cinéma de genre pourrait être un exutoire face à la morosité et permettre aux spectateurs de s'évader dans des univers rêvés, fantastiques ou surréalistes.

Merci à Julian Bordeau d'avoir répondu à notre interview !
Suivez l'actualité du film sur Facebook.

Clara - The Vape Nation

A propos du réalisateur Julian Bordeau

Réalisateur et scénariste cherchant à mettre la lumière dans les zones d'ombres. Il rêve avec acharnement et se bat pour défendre ses valeurs et ses idées à travers les écrans. A travers ses projets, il aime associer une approche réaliste à des images colorées et oniriques.

Film interview

Too Late for Hope : l'album #(r)-évolution# Too Late for Hope : l'album #(r)-évolution#
Too Late for Hope revient avec son second projet d'album, #(r)-évolution# , toujours aus...
  Juuss : le single Mexico 99
Juuss présente le single Mexico 99, qui sera accompagné d'un clip et tiré d...
Juuss : le single Mexico 99

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire