Publicité

Le court métrage Sans se retourner

Maxime Lopes Par Le jeudi, 12 mai 2022 à 16:03 0

Dans TV - cinéma

Sans se retourner est un un court métrage avec 9 comédiens et inspiré des violences conjugales et intrafamiliales.

Sans se retourner - court metrage

Pouvez-vous nous présenter votre court métrage Sans se retourner ?
Réaliser un film avec la participation de 9 comédiens, sur un temps très court et un petit budget ! inspiré des violences conjugales et intrafamiliales, nous mettons en lumière des faits de société encore parfois tabou. Un travail de fond tant pour la préparation des personnages que pour celui de la réalisation. Notre projet est de délivrer une histoire forte, impactante et authentique pour ouvrir encore un peu plus les esprits. Nous voulons faire une fiction de qualité, inspirée de la vie, la vraie. Une histoire qui va toucher les spectateurs.

Qu'est-ce qui vous a motivé à traiter des violences conjugales et intrafamiliales ?
Le film met surtout en avant le pouvoir dans tous ses états.
Le pouvoir induit par la force, la position, la place, les moyens, ou encore, le pouvoir d'agir ou non.
La question du pouvoir revient souvent dans notre société. Il est omniprésent et parfois l'abus n'est pas exprimé, ne subit pas de rebellion et n'est pas condamné. Nous avions envie de parler du pouvoir et des ses travers. La question de la position de chacun est aussi, de ce fait, mise en lumière.

Quelle approche aborderez-vous dans ce film et travaillez-vous avec des associations ?
Il s'agit d'une fiction établie sur certains témoignages.

Où en êtes-vous des castings ?
Le casting ne s’est pas passé de manière « traditionnelle » car j’avais déjà ma base d’acteurs à disposition et ensuite, j’ai eu ce projet de court-métrage. J'ai donc écrit en fonction des différents acteurs/actrices, leurs physiques, leurs couleurs de jeux, etc…

Avez-vous déjà repéré les lieux de tournage ?
Oui. Nous avons la maison principale du couple, une autre maison ainsi que le centre culturelle de Genappe à disposition.
Il y aura donc trois lieux de tournage.

Quels sont vos choix du point de vue de la réalisation ?
J’ai décidé de m’entourer de personnes avec lesquelles je vais me sentir à l’aise d’être uniquement à la réalisation et la direction d’acteurs. Nous avons une envie de faire un film qui soit au plus proche des différents personnages et de leurs émotions avec des plans très serrés.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Il s’agit d’un court-métrage réalisé dans le cadre d’un petit court d’acting indépendant. Il n’y a donc pas forcément de budget. Nous avons décidé de lancer le financement participatif afin que de pouvoir être plus à l’aise lors du projet (catering, location de matériel,…). C’est toujours plus comfortable lorsqu’il y a un budget adapté.

Aurez-vous l'occasion de faire des projections publiques, voire même accompagnées de débats ?
Je reste discrète sur la suite mais je désire en effet que ce film puisse servir à sa façon.

Ambitionnez-vous de présenter Sans se retourner en festival et en quoi est-ce important ?
Oui, encore une fois, le fait que le film puisse avoir une vie et servir à sa façon serait le scénario idéal.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Nous avons encore besoin de soutien donc si vous êtes sensible à ce projet n'hésitez pas à en parler autour de vous ou à contribuer via notre financement participatif.

Merci à Coralie Denis et à l'équipe d'actingstory d'avoir présenté le court métrage Sans se retourner !

interview Film Crowdfunding

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam