Publicité

La bande originale du film La mancha negra

Maxime Lopes Par Le vendredi, 02 avril 2021 à 12:01 0

Dans TV - cinéma

Après la mort de la vieille Matilde Cisneros, ses trois filles ont mis le sillage devant un voisin qui leur tourne le dos, un prêtre en guerre avec la famille, et l'arrivée inopinée de son fils aîné.

La mancha negra

LA MANCHA NEGRA (Bande originale du film)
Réalisateur Enrique Garcia Musique composée par Jesús Calderón
Interprétée par l'orchestre «Banda Sinfónica de Jaén», sous la direction de Pedro López Álvarez et Jesús Calderón à Jaén (Espagne)
Label Plaza Mayor Company Ltd

Notes du compositeur

Dès le début, j'ai conçu la bande originale de «La Mancha Negra» comme une musique rude et sauvage, reflet des sentiments des personnages, tourmentés de manière très viscérale et primitive. La mère de famille, par exemple, avec son rôle bref mais crucial, continue grâce à la musique de flotter constamment sur toute l'histoire comme un fantôme qui hante et enveloppe tout le monde de sa personnalité maladive et gourmande jusqu'au bout. «La Mancha Negra» est faite de percussions brutes, de motifs répétitifs, de dissonances... mais il y a aussi une place pour l'espoir, la nostalgie, la mémoire et le regret; cela se matérialise à travers la musique de Mercedes, qui passe de l'atonalité à un poème mélodique qui réunit à nouveau ses frères et sœurs. Je dois remercier les efforts et la passion des musiciens de l'orchestre «Banda Sinfónica de Jaén», qui ont mis tous leurs efforts et leur enthousiasme à interpréter ma musique tordue, et Pedro López pour sa maîtrise et son professionnalisme. Merci également à Enrique García, réalisateur du film, pour sa confiance éternelle et son enthousiasme contagieux. Cette bande originale n'aurait pas été la même sans ses conseils avisés et sa connaissance du pouvoir de la musique de film. (Jesús Calderón, compositeur de la bande originale de La Mancha Negra).

Notes du directeur

Le voyage à la ville imaginée d'Aljarria dans La Mancha Negra est un voyage aux racines de la douleur d'une famille brisée par le passé, dans un environnement difficile, où le désespoir règne et où, après la mort de Doña Matilde Cisneros, le ressentiment et l'avidité émerge. Représenter photographiquement «La Mancha Negra» était une tâche difficile mais très plastique: les jours avec des sols de sable jaune, des maisons blanches, un ciel bleu, des femmes en deuil noir et en chaleur, beaucoup de chaleur. Les nuits cèdent la place au bleu de la lune, à l'or des lampes et à la nuit noire, comme s'il s'agissait de peintures du Caravage. la musique ne pouvait pas être sous ce manteau noir. Grâce à l'interprétation de la «Banda Sinfónica de Jaén» et à la partition magistrale de Jesús Calderón, j'ai pu entendre l'âme brisée de la famille Cisneros à base de contrebasses, l'éveil de l'avidité avec des flûtes insinuantes, des percussions, des pizzicatos et laiton pour les cauchemars qui deviennent réels. Et l'amour qui a existé et est mort comme un olivier sec dans la chanson «Nana de la Negra Noche», composée par Calderón pour la voix brisée et en même temps authentique de Zenobia Fernández. Merci, Maestro Jesús Calderón d'avoir donné la vie éternelle à l'âme de «La Mancha Negra». (Enrique Garcia, réalisateur et scénariste de La Mancha Negra)
 
Orquestaciones: Pablo Olivas Marco Ingeniero de sonido: Rafa Martos Banda sonora mezclada y editada por Jesús Calderón
 
Canción “Nana de la Negra Noche” Escrita y productida por Jesús Calderón Interprétada por Zenobia Fernández
 
Fotos de la saisie: Gabriela Cerdán Cerdá Fotografía de estudio: Fidel Meneses Diseño de portada: Pedro Cabañas

La Mancha Negra de Jesus Calderon

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam