Publicité

WEC Spa-Francorchamps : Alpine à l'honneur

La deuxième manche du Championnat du Monde FIA WEC s’est déroulée le 7 mai sur le circuit de Spa-Francorchamps. La course a été difficile pour les Alpine A470, puisque la n°36 (Dumas / Menezes / Rao) se classe en cinquième position, juste devant la n°35 (Panciatici / Ragues / Negrão). L’équipe Signatech Alpine Matmut va maintenant se concentrer sur la préparation des 24 Heures du Mans (17-18 juin). L’équipe sera en piste dès le 4 juin pour la Journée Test sur le Circuit de la Sarthe.

Après des essais libres productifs, les qualifications permettaient aux Alpine A470 de se mettre en valeur. Sur la n°36, Gustavo Menezes et Matt Rao réalisaient le deuxième temps, à 23/1000e de la pole position. Ils devançaient leurs équipiers Nelson Panciatici et André Negrão, pointés à seulement 5/1000e.

Samedi, le départ des 6 Heures WEC de Spa-Francorchamps était donné à 14h30. Avec des tribunes combles et une météo printanière, tous les ingrédients étaient réunis pour vivre une belle après-midi de sport automobile.

Au départ, Romain Dumas (n°36) et Nelson Panciatici (n°35) conservaient leurs positions malgré un peloton tumultueux. La première heure se déroulait sur le rythme d’un Gand Prix, avec Rusinov en tête devant Dumas, Vergne, Panciatici, Senna et Piquet.

Senna se retrouvait bientôt dans les échappements de Dumas. Le Brésilien touchait l’Alpine, qui perdait deux places en virant au large. Un peu plus tard, c’était au tour de Panciatici de subir les assauts d’un adversaire : il partait en tête-à-queue après avoir été percuté par Jarvis. Après une heure de course, les Alpine étaient reléguées dans la seconde moitié du classement…

Avec des pneus arrière détruits – notamment à cause d’un problème d’antipatinage – Romain Dumas cédait plus tôt que prévu le volant à Matt Rao. L’équipe modifiait aussitôt la stratégie en passant aux gommes dures.

Lors de ses relais, Matt réalisait une très belle prestation : associant performance et régularité, le pilote Silver de l’équipage n°36 remontait jusqu’à la quatrième place !

Ayant relayé Nelson Panciatici sur la n°35, Pierre Ragues vivait des moments plus difficiles, puisqu’il se retrouvait bloqué à l’entrée de la pitlane, une mauvaise manipulation ayant entraîné l’arrêt de la voiture.

À mi-course, la n°36 était pointée au septième rang, tandis que la n°35 occupait la neuvième position. À leur tour, Gustavo Menezes (n°36) et André Negrão (n°35) effectuaient leur part du travail. Comme leurs équipiers, ils n’étaient pas épargnés par les coups du sort : Negrão devait notamment écourter son troisième relais à cause d’une crevaison.

Les pilotes Alpine ne baissaient pas les bras et la n°36 parvenait à remonter dans le top 5. Romain Dumas pointait même brièvement à la troisième place à un peu plus d’une heure de l’arrivée. Malheureusement, l’Alésien était touché à l’arrière par une LMP1. Lors de l’arrêt suivant, les mécaniciens devaient changer le bloc d’aileron arrière et Menezes reprenait le volant pour la fin de course. L’Alpine A470 n°36 franchissait la ligne d’arrivée en cinquième position.

Sur la n°35, Nelson Panciatici était chargé d’effectuer les derniers relais. Auteur d’une très belle performance malgré une piste rendue piégeuse par quelques gouttes de pluie, le Parisien emmenait la seconde Alpine A470 au sixième rang.

Vincha : Le Temps d'une Nuit Vincha : Le Temps d'une Nuit
Vincent Brion alias Vincha avait déjà marqué les esprits ouverts en 2013 avec s...
  Un musée de l'Europe à Bruxelles
L'Europe suscite parfois des inquiétudes. L'enthousiasme de la construction europ&eac...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire