Publicité

Signatech Alpine Matmut : victoire aux 24H du Mans et titre mondial en LMP2 !

Au terme d’une édition semée d’embûches, l’équipe Signatech Alpine Matmut s’offre son troisième succès en quatre ans dans la catégorie LMP2 des 24 Heures du Mans. Avec huit podiums en autant de courses, Nicolas Lapierre, André Negrão et Pierre Thiriet permettent à la marque d’obtenir sa deuxième couronne en Championnat du Monde FIA WEC.
Cette victoire conclut de manière retentissante une semaine marquée par la présentation de la Nouvelle Alpine A110S.

Victoire Alpine 24h du Mans 2019

Obéissant fidèlement à une tradition bien établie, le départ des 87ème 24 Heures du Mans était donné ce samedi à 15h00 et Nicolas Lapierre gagnait d’emblée une place pour se porter au deuxième rang de la catégorie LMP2.

Resté plus longtemps en piste que ses concurrents directs, le Français s’emparait de la tête dès le huitième tour de son premier double relais. Une fois celui-ci achevé, le pilote Signatech Alpine Matmut enchaînait sur un triple relais tout en tentant de contenir la G-Drive n°26, dont le retour était facilité par une stratégie plus agressive.

Le duel entre les deux voitures se poursuivait lorsqu’il passait le témoin à Pierre Thiriet, puis à André Negrão, qui entrait en action au début de la sixième heure.

Au crépuscule, les drapeaux jaunes, slow zones et neutralisations se multipliaient sous quelques gouttes de pluie sur le Circuit de la Sarthe. Le Brésilien faisait peu de cas de ces conditions piégeuses pour replacer l’Alpine A470 au sommet avant la réplique de son rival, chaussé de pneus plus frais.

Après un arrêt au stand perturbé par un concurrent en LMP2 au tiers de la course, Nicolas Lapierre et Pierre Thiriet reprenaient la piste pour se lancer à la chasse des leaders.

Le Vosgien allait toutefois connaître son lot de mésaventures dans la nuit mancelle puisque deux neutralisations dans ses deux premiers relais changeaient radicalement la physionomie de la course. La voiture de sécurité s’intercalant entre la n°26 et lui, les Bleus perdaient une minute dans la première, puis de précieuses secondes lors de la deuxième intervention.

Relégué à deux minutes et demie, Pierre Thiriet bouclait son triple relais avant de laisser André Negrão et Nicolas Lapierre passer à l’attaque avant l’aube. S’ils parvenaient à regagner une minute au petit matin, leurs efforts étaient annihilés par l’accident de la Dragonspeed n°31 ramenant la voiture de sécurité en action.

Dans la foulée, l’équipe ajustait sa stratégie en relançant Pierre Thiriet en piste à sept heures du drapeau à damier. La détermination et la persévérance de l’équipage portaient enfin leurs fruits lorsque les leaders restaient bloqués dans les stands peu après 9h00. L’Alpine A470 récupérait ainsi la première place avec un tour d’avance sur son premier poursuivant et ultime rival encore en course pour le titre.  

Dès lors, le trio continuait d’enchaîner des chronos compétitifs tout en ayant le luxe de gérer son avance et son matériel.

Après le dernier relais d’André Negrão, Pierre Thiriet revenait au volant pour atteindre son temps minimum de roulage avant que Nicolas Lapierre ne soit chargé de rallier l’arrivée.

Pour sa dernière apparition avec la marque au A fléché, Nico passait le premier sous le drapeau à damier pour sceller sa troisième victoire au Mans en quatre participations avec Alpine.

Ce succès est également le troisième de Signatech Alpine Matmut dans la Sarthe après les victoires de 2016 et 2018, mais aussi son cinquième podium dans la catégorie LMP2 depuis 2014.

Enfin, ce triomphe acquis devant la Jackie Chan DC Racing n°38 permet à Alpine d’obtenir son deuxième titre LMP2 en Championnat du Monde FIA d’Endurance après celui de 2016... Une couronne qui sera remise en jeu dès le coup d’envoi de la saison 2019-2020 le 1er septembre prochain à Silverstone !

Auto

Hispania à Bruxelles élu restaurant de l'année 2019 Hispania à Bruxelles élu restaurant de l'année 2019
Le guide gastronomique belge Delta décernera ce soir le prestigieux prix Delta D'Or ...
  Clock Stretcher : l'EP Walking on shell
Clock Stretcher est né de la volonté de Stanislas Micoud, auteur-compositeur-interpr&e...
Clock Stretcher : l'EP Walking on shell

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire