Publicité

Alpine Elf Endurance Team s’offre une victoire de haute volée à Monza

Maxime Lopes Par Le lundi, 11 juillet 2022 à 11:26 0

Dans Sports

Alpine Elf Endurance Team a délivré une prestation parfaite pour s’imposer au bout du suspense lors des 6 Heures de Monza. Troisième sur la grille de départ, l’Alpine A480 n°36 a fait son retour sur la plus haute marche du podium à l’issue d’une intense bataille stratégique où l’équipe a brillé par son excellence opérationnelle.
Forts de leur deuxième victoire de l’année, Nicolas Lapierre, André Negrão et Matthieu Vaxiviere accentuent leur avance en tête du classement général avant le prochain rendez-vous à Fuji (11 septembre).

Alpine Elf endurance team Monza 2022

Le Championnat du Monde FIA d’Endurance lançait sa seconde moitié de saison ce week-end avec trente-huit voitures en compétition à l’Autodromo Nazionale di Monza (Italie).

Dès vendredi, Nicolas Lapierre, André Negrão et Matthieu Vaxiviere reprenaient leurs repères sur le tracé italien. Après trois séances d’essais productives sous une chaleur écrasante, l’Alpine A480 était confiée à Nicolas Lapierre pour l’exercice des qualifications. Le Français hissait immédiatement le prototype de la marque au A fléché au deuxième rang, mais un drapeau rouge provoqué par l’arrêt de la Peugeot n°94 l’obligeait finalement à se contenter de la troisième position.

Dimanche midi, Matthieu Vaxiviere s’installait au volant pour le départ des 6 Heures de Monza. Auteur d’un excellent envol, la n°36 s’engageait dans une bataille l’opposant aux deux Toyota en résistant à la n°7 avant de prendre l’ascendant sur la n°8 grâce à un beau dépassement au troisième tour. Une véritable guerre stratégique prenait rapidement place dans la foulée des premiers faits de course. Capitalisant sur son excellence opérationnelle, l’équipe anticipait son premier ravitaillement lors de la deuxième neutralisation avant que Matthieu Vaxiviere n’efface à nouveau les deux Toyota dans le trafic.

Une fois le témoin transmis à André Negrão, le Brésilien faisait également sa part du travail, permettant de poursuivre la stratégie. Malgré une petite erreur sans conséquence à la chicane Ascari, André Negrão restait fermement dans la lutte aux avant-postes durant son double relais avant l’entrée en scène de Nicolas Lapierre à mi-course. Le Français poursuivait alors le duel avec la Toyota n°8, à quelques secondes seulement du leader, mais les Bleus ont fait preuve de persévérence pour reprendre les rênes de l’épreuve à un peu plus de deux heures de l’arrivée.

Matthieu Vaxiviere était de retour au volant trente minutes plus tard pour prendre place dans un trio de tête se tenant en moins de quinze secondes. Le Français comblait vite l’écart pour s’attaquer à la Toyota n°8, qu’il dépassait à l’extérieur de la Parabolica après trois tours d’une intensité exceptionnelle. Dans la foulée, la tension montait d’un cran lorsqu’il passait à l’offensive sur la Toyota n°7, qui venait le toucher dans la ligne droite des stands.

L’Alpine A480 s’en tirait avec des dégâts mineurs, et prenait définitivement les commandes de la course. Dès lors, Matthieu Vaxiviere portait progressivement son avantage à cinq secondes avant son ultime ravitaillement. Plein de sang-froid dans un final riche en suspense, Matthieu Vaxiviere franchissait le drapeau à damier le premier avec un peu moins de trois secondes d’avance sur son poursuivant.

Avec désormais deux succès sur les quatre premières manches de la saison, Alpine Elf Endurance Team voit son trio consolider son avance au classement général. Dès mercredi, l’Alpine A480 prendra la direction de Fuji par fret maritime. Après trois ans d’absence du calendrier, le circuit japonais sera le théâtre de la prochaine épreuve du Championnat du Monde FIA d’Endurance le dimanche 11 septembre.

Témoignages

Nicolas Lapierre

« C’était une course superbe, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du cockpit. Ce n’était pas évident de prendre l’ascendant sur les Toyota tant nos voitures ont des caractéristiques différentes, mais nous avons su mettre tous nos atouts à profit pour atteindre notre but. Nous devions faire le maximum ici comme le prochain rendez-vous aura lieu sur les terres de Toyota, c’est désormais chose faite, et nous avons déjà hâte de relever le défi qui nous attend à Fuji. »

André Negrão

« C’est vraiment génial de s’imposer à Monza pour rebondir après notre semaine difficile aux 24 Heures du Mans. Je pense que les fans ont apprécié le spectacle proposé aujourd’hui et je me réjouis vraiment de cette victoire. Nous menons toujours le championnat et nous avons pris de précieux points avant les deux dernières courses du calendrier, mais les écarts restent infimes. »

Matthieu Vaxiviere

« Quelle course et quelle bataille ! J’ai pris beaucoup de plaisir aujourd’hui, avec de nombreux duels haletants entre des Hypercars toutes présentes dans la même seconde. C’est ce que nous aimons le plus dans notre rôle de pilote, mais aussi pour les spectateurs. Il s’agit vraiment d’une victoire acquise en équipe avec un travail parfait de tous au niveau de la stratégie, des arrêts aux stands et du pilotage. »

6 Heures de Monza 2022

  1. Alpine Elf Endurance Team n°36 194 tours
  2. Toyota Gazoo Racing n°8 +2’’762
  3. Toyota Gazoo Racing n°7 + 2 tours
  4. Realteam by WRT n°41 + 6 tours
  5. JOTA n°38 + 6 tours

Championnat du Monde FIA d’Endurance Hypercar

Pilotes

  1. Lapierre – Negrão – Vaxiviere – 106 points
  2. Buemi – Hartley – Hirakawa – 96 points
  3. Conway – Kobayashi – Lopez – 76 points
  4. Dumas – Pla – 70 points
  5. Derani - 47 points

Constructeurs

  1. Toyota Gazoo Racing – 121 points
  2. Alpine Elf Endurance Team – 106 points
  3. Glickenhaus Racing – 70 points
  4. Peugeot TotalEnergies – 12 points

Alpine

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam