Publicité

3ème podium du championnat à Monza pour Alpine

Maxime Lopes Par Le lundi, 19 juillet 2021 à 11:27 0

Dans Sports

Alpine Elf Matmut Endurance Team a signé son troisième podium en autant de courses cette saison en Championnat du Monde FIA d’Endurance. À nouveau auteurs d’une prestation sans faute à Monza, Nicolas Lapierre, André Negrão et Matthieu Vaxiviere affirment une fois de plus leur statut de prétendants à la victoire en FIA WEC.
Désormais en orbite pour les 24 Heures du Mans, l’équipe se tourne dès aujourd’hui sur le double tour d’horloge sarthois où Alpine effectuera son retour dans la catégorie reine, quarante-trois ans après la victoire obtenue par Didier Pironi et Jean-Pierre Jaussaud.

 

Deuxième à Spa-Francorchamps et troisième à Portimão, Alpine Elf Matmut Endurance Team avait la ferme intention de poursuivre sa belle série en Italie tout en se servant de la première édition des 6 Heures de Monza comme d’une répétition générale avant Le Mans.

Présents aux avant-postes dès les essais libres malgré des EL2 où l’A480 était percutée par un autre concurrent, les Bleus ajustaient les réglages de l’A480 aux spécificités du « temple de la vitesse », dont certaines caractéristiques s’approchent du Circuit de la Sarthe. L’exercice des qualifications était ensuite confié à Nicolas Lapierre, qui surmontait une séance piégeuse interrompue par un drapeau rouge pour s’offrir le troisième meilleur temps, à moins d’un quart de seconde de la pole.

Dimanche midi, André Negrão s’installait au volant de l’A480 sous un grand soleil. Le Brésilien réussissait son envol en gagnant une place face à la Toyota de Sébastien Buemi, mais le Suisse répliquait dans la foulée. Rapidement confrontée au trafic l’exposant à la Glickenhaus n°709, l’équipe profitait de la première neutralisation pour doubler le relais d’André Negrão avant de transmettre le témoin à Matthieu Vaxiviere.

Incisif dès ses premiers tours de roues, le Français se hissait au deuxième rang après le problème rencontré par la Toyota n°8. S’il creusait d’abord l’écart sur la Glickenhaus, l’intervention de la voiture de sécurité en raison de débris sur la piste bénéficiait à ses poursuivants avant que Nicolas Lapierre le relaie peu après le cap de la mi-course.

Comme en qualifications, Nicolas Lapierre affichait un excellent rythme lui permettant de revenir sur les leaders. La bataille pour la victoire basculait toutefois en duel à moins de deux heures de l’arrivée puisque l’Alpine s’emparait des commandes après les soucis techniques de la Toyota n°7 et de la Glickenhaus n°709.

Sur des stratégies différentes, l’Alpine et la Toyota s’échangeaient la première position au fil de leurs ravitaillements et changements de pilotes. Avec Mathieu Vaxiviere au volant, Alpine Elf Matmut Endurance Team réalisait son dernier arrêt à quarante minutes du drapeau à damier, mais leurs rivaux profitaient de l’ultime full course yellow pour effectuer un dernier pit-stop « gratuit » leur offrant la marge suffisante pour contrôler les débats jusqu’au terme de l’épreuve.

Relégué à près d’une minute de son adversaire, Mathieu Vaxiviere ne bénéficiait d’aucune opportunité pour combler son déficit dans le sprint final de vingt minutes. L’A480 devait alors se contenter de la deuxième place à un peu plus d’une minute des vainqueurs malgré une nouvelle prestation irréprochable de la part de l’équipe et de son trio. Ce résultat permet à Alpine Elf Matmut Endurance Team de consolider son deuxième rang au championnat tandis que Mathieu Vaxiviere, André Negrão et Nicolas Lapierre reviennent à seulement quinze unités de la tête chez les pilotes.

Le prochain rendez-vous du calendrier s’annonce déjà historique pour Alpine puisque la marque fondée par Jean Rédélé fera son retour dans la catégorie reine d’un véritable monument du sport automobile, les 24 Heures du Mans (15-22 août).

Alpine

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam