Publicité

2ème à Spa, Alpine conserve les commandes du championnat du monde FIA d'endurance

Maxime Lopes Par Le dimanche, 08 mai 2022 à 18:26 0

Dans Sports

Alpine Elf Endurance Team a su surmonter les défis d’une course perturbée par la pluie et de nombreux rebondissements pour s’offrir son huitième podium consécutif en Championnat du Monde FIA d’Endurance (FIA WEC). Deuxièmes au départ, André Negrão, Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxiviere ont dû composer avec trois drapeaux rouges et plusieurs interruptions aux TotalEnergies 6 Heures de Spa-Francorchamps.
Alpine se rendra sur les 24 Heures du Mans en étant toujours aux commandes du Championnat du Monde FIA d’Endurance Hypercar.

Alpine Spa 2022

Victorieux à Sebring, Alpine Elf Endurance Team et ses trois pilotes arrivaient en Belgique avec l’envie de poursuivre leur beau début de saison.

Dès jeudi, l’équipe mettait les trois séances d’essais libres à profit afin d’appréhender l’ajustement de la balance des performances en se concentrant notamment sur la gestion d’énergie et la consommation d’essence. Après ce véritable travail de fond apportant des informations précieuses en vue de la course, l’exercice des qualifications était confié à Matthieu Vaxiviere. Le Français se montrait dans le rythme en se hissant immédiatement au deuxième rang d’une session extrêmement disputée puisque tous les concurrents de la catégorie Hypercar se tenaient en moins de quatre dixièmes de seconde.

Pour son deuxième départ consécutif en première ligne, André Negrão réussissait son envol avant d’être enfermé à la sortie du premier virage par le poleman. Exposé à ses poursuivants blottis dans son aspiration, le Brésilien glissait à la quatrième place. Après un premier relais solide où il parvenait à rester au contact des leaders malgré le trafic, l’épreuve devenait chaotique avec un accident provoquant une neutralisation, puis un drapeau rouge durant lequel la pluie faisait son apparition.

La deuxième heure était synonyme de tension stratégique autour des pneumatiques avant une reprise marquée par l’arrêt et l’abandon de la Toyota n°8 occupant les commandes. En parallèle, l’équipe décidait de décaler sa stratégie avec un court arrêt pour privilégier sa position de piste, permettant ainsi à l’Alpine A480 de ressortir des stands en tête de la catégorie Hypercar. Après une autre interruption due aux averses, André Negrão cédait sous les attaques de son poursuivant armé d’un prototype quatre-roues motrices. Finalement deuxième en Hypercar, le Brésilien transmettait le témoin à Nicolas Lapierre à mi-course.

Composant avec de nouvelles neutralisations, Nicolas Lapierre revenait sur son plus proche rival avant de profiter d’un full course yellow pour être relayé par Matthieu Vaxiviere. Deuxième au moment de prendre le volant, le cadet de l’équipage faisait sa part du travail pour maintenir les leaders sous pression avant de tenter le pari des slicks pour la dernière demi-heure.

Malgré tous ses efforts, Matthieu Vaxiviere et l’Alpine A480 franchissaient la ligne d’arrivée au deuxième rang à moins de trente secondes des vainqueurs. Ce deuxième podium de la saison, le huitième consécutif dans la catégorie reine, permet toutefois à la marque au A fléché de conserver la tête des Championnats du Monde FIA d’Endurance avant les 24 Heures du Mans le mois prochain.

Alpine

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam