Publicité

Théâtre nō et musique baroque : l’ensemble Ausonia

Pour Frédérick Haas, claveciniste et directeur musical d’Ausonia, la question est toujours la même : comment donner sens à ces musiques d’un autre siècle mais profondément vivantes et les faire entendre autrement à nos oreilles contemporaines ? Il propose d’y répondre en ouvrant les frontières des cultures et des codes, suscitant un dialogue singulier entre musique baroque, création, danse et théâtre nō.

Ensemble Ausonia

Après un magnifique programme Rameau à la Ferté-Milon le 12 septembre, Ausonia est dans la dernière ligne droite avant la première du projet Combattimento, à Liège (Belgique) le 24 septembre prochain.

Combattimento marque une étape majeure dans la démarche d’Ausonia d’éclairer les répertoires baroques européens par la rencontre du théâtre Nô.

Un concert performance à la croisée des arts

« Le théâtre nō est à l’origine une danse de samouraï se préparant au combat, relate Frédérick Haas. Il nous fallait nous emparer du Combattimento, qui est une œuvre conçue pour être mise en scène. La présence du théâtre nō projette un éclairage cru, qui brise toutes les barrières temporelles. C’est pourquoi une œuvre contemporaine m’a paru s'imposer en complément du programme. »

Après noh-Bach et Biber-Zeami, et avant une nouvelle création autour des Variations Goldberg à la Philharmonie de Paris le 30 avril 2021, Combattimento est un concert-performance de plus grande envergure et à caractère narratif ; il rapproche les instrumentistes d’Ausonia, les solistes Furio Zanasi, Heather Newhouse et les jeunes et talentueux Nicolas Achten et Francisco Manalich, Masato Matsuura et Bruna Gondoni, spécialiste des danses Renaissance, autour du Combat de Tancrède et Clorinde de Monteverdi.

Un spectacle inédit pour un art intemporel

« Tous deux sont très individuels mais se rejoignent au niveau essentiel de leur langage corporel, exprime Frédérick Haas, l’une apportant l’éclairage de la danse occidentale ancienne, l’autre celui de la danse orientale. Ils travaillent ensemble afin de trouver un langage commun, sans effacer leurs spécificités ni chercher à s’imiter. Ils se rejoignent dans l’épure, magnifiques.»

C’est ainsi qu’est né ce spectacle totalement inédit : la pièce commandée au compositeur belge Claude Ledoux (né en 1960), familier de la culture japonaise autant que des instruments anciens, sera mise en miroir avec celle du compositeur italien, faisant écho à la modernité troublante qui se dégage de l’art ancestral du nō – « un art intemporel », selon Masato Matsuura – comme de la musique de Monteverdi.
Ce dialogue entre deux époques est aussi l’occasion d’une rencontre entre deux danseurs, puisque Bruna Gondoni rejoint sur scène Masato Matsuura.

 

Masato Matsuura, maître du nõ

« La musique occidentale donne une autre dimension, une autre énergie au nō. Cela permet d’aller au-delà des frontières, d’ouvrir des portes. »

Pour le danseur japonais, cette collaboration avec Ausonia est emblématique de la démarche qu’il mène depuis quelques années en France, dont témoignait déjà son Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy, dansé au Théâtre des Champs-Élysées en 2017.

L’art dont il est dépositaire, développé au XIVème siècle au Japon, puise ses origines dans l’art du sangaku, présent en Occident dès le VIIe siècle ; on peut lire également des traces de l’art grec dans les masques et les costumes du nō. Il semble donc tout à fait naturel à Masato Matsuura de danser sur des musiques occidentales et d’y développer ses recherches sur l’immobilité dans le mouvement.

 

 

Combattimento : Claudio Monteverdi & Claude Ledoux

Concerts

23/09 - Générale - 20h
Eglise St Jacques
4000 Liège

réserver par mail à info@ensemble-ausonia.org

24/09 - Les Nuits de Septembre-20h (complet)
Eglise St Jacques
4000 Liège

25/09 - Festival du Hainaut-20h (complet)
Arsonic
Rue de Nimy, 138
7000 Mons

24/11- Aula Magna-20h
Aula Magna
Place Lemaire, 1
B-1348 Louvain-la-Neuve

Le 24 octobre, dans le cadre de l’intégrale des concertos de J.S. Bach produit par Radio France, Ausonia renoue avec l’un de ses répertoires de prédilection.

A cette occasion, sera fêtée la sortie française du nouvel enregistrement d’Ausonia pour le label Hitasura : Concertos et Sonates de G. Tartini et C.P.E. Bach

Musique Spectacle

Le clip L'ange de Louis Arlette Le clip L'ange de Louis Arlette
Louis Arlette est de retour pour la rentrée avec L'Ange et un clip magnifique. Ce nouveau...
  Pyker Lachiver prépare l'album Moving Away
Après avoir sillonné les routes d'Europe pendant 2 ans, Pyker Lachiver prép...
Pyker Lachiver prépare l'album Moving Away

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire