Publicité

Spectacle Roméo et Juliette au Théâtre des Béliers

Decouvrez la pièce Roméo Et Juliette de Shakespeare interprété par La Compagnie Chouchenko au Théâtre des Béliers à Paris.

Spectacle Roméo et Juliette - Compagnie Chouchenko

Vivre c’est choisir. Mourir c’est choisir.  

C’est sous cet angle que Manon Montel aborde le mythe de Roméo et Juliette, « deux amants nés sous une mauvaise étoile ».  La mise en scène s’axe sur la problématique de la fatalité : sommes nous libres ou pas de choisir notre destinée ? Telle est la question comme le dit Hamlet.  

Sur les mers tempétueuses propres à l’univers shakespeariens quoi de plus appropriés qu’un bateau et son équipage pour représenter la lutte contre la fatalité. Métaphore de la vie, la mer passe du calme plat à la tempête féroce, l’équipage d’un bateau s’empare de l’histoire de Roméo et Juliette, marqués sous une mauvaise étoile, présenté ici comme un couple qui choisit de se battre et d’affronter le déchaînement de la fatalité.  

A l’instar du thème du théâtre dans le théâtre, sept comédiens pluridisciplinaires de cet équipage théâtral racontent et jouent toute la pièce. La concentration dans un espace valorise le choc des émotions et des contraires.  

Autour de cette colonne vertébrale épineuse du « choix » gravite la profusion de l’écriture de Shakespeare. Les contraires s’attirent et se côtoient dans les registres de la langue ou dans les genres : le tragique et le comique, la vie et la mort, le trivial et le lyrisme, l’amour et le macabre…  

Ce jeu de contraste est souligné par cinq musiciens (saxophone, accordéons, guitare, violoncelle, chant) et une composition musicale originale qui met en miroir les rythmes dansants et les rythmes funèbres.  La ritournelle enivrante, dramatique et en même temps pleine d’espoir, s’invite dans les scènes du bal, du caveau, de la nuit de noce et de la mort. A la musique s’ajoutent un combat et deux chorégraphies : deux danses pour représenter de manière symétrique la nuit de noce et la mort des amants. A l’annonce de la mort de Juliette, le père Capulet, fait, malgré lui, cette personnification et cette association de la mort à Roméo : « la mort a défloré ma fille ».   

L’investissement des corps des comédiens dans le jeu et le texte théâtral,  dans la musique et dans la danse est au cœur du spectacle vivant. Dans Roméo et Juliette, il témoigne de cette fougue de la jeunesse, de cette folie qui emporte les personnages, de ces extrêmes qui s’attirent et se déchirent. Un décor épuré, des costumes intemporels, une simplicité dans les accessoires, des lumières détaillées et structurées, afin de faire rêver le spectateur et de l’aider à embarquer dans ces histoires mythiques, en y alliant modernité et émotion. 

Distribution

Mise en scène Manon Montel
Assistante Stéphanie Wurtz

Avec Claire Faurot, Nathan Métral, Manon Montel, Léo Paget, François Pérache, Charlotte Ruby et Thomas Willaime.  

Musiques Samuel Sené
Chorégraphies Claire Faurot
Combat Léo Paget
Costumes Patricia de Fenoyl, Uranie Imbert, Audrey Ithurralde.    

Dates de représentations en 2015 :

Mardi 3 novembre 14h30
Mardi 10 novembre 10h
Dimanche 15 novembre 17h
Mardi 17 novembre 14h30
Dimanche 22 novembre 17h
Mardi 24 novembre 14h30
Dimanche 29 novembre 17h
Mardi 1er décembre 14h30
Dimanche 6 décembre 17h
Mardi 8 décembre 14h30
Dimanche 13 décembre 17h
Mardi 15 décembre 14h30
Dimanche 20 décembre 17h

 

Spectacle

Moh! Kouyaté et Mariama, le clip de Darré Moh! Kouyaté et Mariama, le clip de Darré
Depuis plusieurs années, son nom bruisse dans les conversations des guitaristes éclair...
  Le festival de l'humour à Paris
Une centaine d'artistes se donnent rendez-vous pendant 10 jours pour le festival de l'humour...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire