Publicité

Romain Ughetto et la Génération 2000...

C’est un pari fou que Romain Ughetto s’est lancé… Celui de reprendre huit tubes des années 2000 dans des versions rock, totalement revisitées.

Romain Ughetto

Un véritable challenge donc, puisque l’artiste a mis un point d’honneur concernant le choix des titres en sélectionnant des chansons à l’univers drastiquement éloigné de son style Rock.

C’est après avoir obtenu le soutien financier de près de 250 internautes que le projet, désormais terminé, est aujourd’hui dévoilé au grand public sous le nom de Génération 2000.

C’est ainsi quatre titres français et quatre titres anglophones qui constituent la tracklist de ce nouvel opus.

CD N°1 :
Toutes les femmes de ta vie - L5 (2001)
Dernière danse - KYO (2003)
Il avait les mots - SHERYFA LUNA (2008)
Louxor j’adore - PHILIPPE KATERINE (2005)

CD N°2 :
Toxic - BRITNEY SPEARS (2004)
Viva la vida - COLDPLAY (2008)
Cry me a river - JUSTIN TIMBERLAKE (2002)
You’re beautiful - JAMES BLIUNT (2005)

Le jour de sa sortie, lundi 03 février, l’album s’est directement classé 3ème du top des ventes alternative sur iTunes.

Déterminé à sans cesse innover et se renouveler, Romain Ughetto ne s’arrête pas là et vient d’annoncer la mise en vente d’un documentaire intitulé Génération 2000 - Le docu portant sur la réalisation de ce double CD et projeté en avant première samedi dernier à Lyon devant près de 200 spectateurs.

Interview

Comment as-tu fait pour choisir les titres repris sur Génération 2000 et pourquoi les reprendre en version rock ?
J'avais depuis longtemps l'envie de faire un projet de reprises, mais je ne savais pas quoi reprendre et je voulais qu'il y ait un concept derrière. Un soir je suis sorti dans un bar à Lyon et j'ai entendu des chansons des années 2000. Je me suis dit que ce serait génial de les reprendre dans des versions rock. J'ai donc recherché les titres de l'époque sur internet pour constituer une liste ; ensuite j'ai du faire des choix sur des titres qui me plaisaient : des chansons que j'assumais, mais aussi des chansons qui étaient très éloignées de mon style de base afin d'avoir un challenge pour les reprendre.

Quelles ont été tes motivations pour faire un album sur les années 2000 par rapport à d'autres décennies ? Les années 80' 90', c'est has been ; on est des vieux du siècle (pardon du millénaire) dernier ?
C'est dans les années 2000 que j'ai rencontré la musique. Je suis né en 91, je suis rentré au collège en 2002. C'est dans les années 2000 que j'ai fait mon collège et mon lycée. L'adolescence est une période de la vie assez intense car on se souvient de tout et on vit tout beaucoup plus fort.
Du coup j'ai eu envie de faire un clin d'oeil et de retourner à cette période là.

Tu décris ce projet comme un challenge, car les chansons sont éloignées de ton univers rock. Qu'est ce qui t'as motivé à faire ce défi et comment s'est-il passé ?
Je voulais faire des reprises, mais pas faire des reprises pour faire des reprises. Je voulais vraiment qu'il y ait une dimension de défi, de challenge. Par exemple pour Sheryfa Luna qui est un titre qui n'a rien à voir avec du rock, il y avait un vrai challenge pour moi. Comment ça c'est passé ? J'ai pris les chansons et en studio on a réfléchit à comment donner une envergure rock ; comment les retravailler. On a trouvé naturellement un chemin et une direction. C'est à peu près la même chose dans tout l'album.

Double CD et 2 langues sont présents sur ce projet. Pourquoi ces choix ?
Je voulais reprendre la moitié des titres en français et la moitié en anglais. Je voulais vraiment faire la différence entre les 2 donc j'ai fait 2 CDs.
L'anglais est aussi quelque chose que je n'ai jamais vraiment fait dans ma carrière. Je me suis dit que ce serait peut être le moment de tenter des titres qui pourraient me permettre de me faire découvrir par des gens qui ne sont pas français. En tout cas c'est un peu l'objectif.

As-tu eu un retour des artistes que tu as repris dans Génération 2000 ?
Évidemment. J'ai les L5 qui ont partagé. Sheryfa Luna m'a envoyé un message.
Pour les autres j'attends (rires).

250 personnes ont soutenu financièrement le projet l'année dernière ; en quoi était ce important et que souhaiterais-tu leur dire maintenant que l'album est disponible ?
Sans eux je n'aurais pas fait le projet. Ca m'a coûté plus de 20000€ et j'ai eu 12000€ grâce aux internautes. J'ai déjà mis une somme conséquente de ma poche. Je n'aurais jamais, jamais pu financer ça tout seul.
Donc je souhaite leur dire Merci, car sans eux je ne l'aurais pas fait.

L'année dernière tu as dit ne pas être entièrement en accord avec ce qui est diffusé en radio ; à l'inverse eux disent que c'est ce que les auditeurs veulent absolument entendre. J'ai l'impression qu'à chaque fois c'est les même sons de cloche depuis des années et rien ne change...
Honnêtement c'est un long débat. Moi je pense que les radios ne passent pas forcément ce que les gens veulent. Je pense que les gens écoutent ce qu'on leur met sous l'oreille. Ils deviennent fans d'artistes qu'on leur met à la radio. Certaines personnes ne font pas la démarche d'aller chercher sur internet, ils écoutent ce qu'on leur propose. C'est là qu'il y a un problème, pour se faire découvrir ça devient de plus en plus difficile. Internet a quand même des limites.
Non, je ne pense pas que les radios passent forcément ce que les gens ont envie d'entendre, c'est juste que les gens s'adaptent.

Que t’évoque le fait d'être le seul projet indépendant du Top iTunes à sa sortie ?
C'est une grande fierté. Ca veut dire que j'ai une communauté de fans solide. Même si je n'ai pas les moyens des artistes signés ça me permet pendant quelques jours de naviguer parmi les grands. C'est une grande fierté.

Aura-t-on l'occasion de te retrouver prochainement en concert ?
Pour le moment il n'y a pas de date de concert de prévu. J'espère qu'on pourra prendre la route prochainement.

Je voulais faire juste faire un aparté sur T'es comme ça sorti l'année dernière où l'on te vois en mode Alerte à Malibu. En quoi ce titre était-il important pour toi ?
J'avais envie de faire un titre pour l'été. T'es comme ça c'est juste un kiffe personnel. J'avais celui là en stock que je trouvais cool. Je me suis juste fait kiffé et apparemment ça a plu au public, donc c'est cool.

Le projet est plus vaste qu'un album, puisqu'il y aura aussi un documentaire : Génération 2000 - le docu. Peut-on en savoir plus à son sujet et que retrouvera-on dessus ?
On voit tous les coulisses de la préparation du projet. Les studios, le tournage des clips, pourquoi et comment j'ai fait ce projet, avec qui... Tout un volet parle de la difficulté de la volonté d'être un artiste indépendant. Il y a un volet un peu plus personnel sur moi-même.
Je ne peux pas trop en dire, mais on passe par à peu près toutes les émotions dans ce documentaire : j'ai vu des gens hurler de rire et j'ai vu des gens pleurer.

Il y a aussi du merchandising, qu'est ce qui t'as motivé à faire aussi des objets dérivés sur ton projet ?
J'ai toujours fait du merchandising, car ça permet aux projets de laisser leur trace. C'est aussi une manière d'accompagner le CD et de rembourser tout ce que ça a pu coûter car le projet Génération 2000 a été très coûteux.

Quel est pour toi le meilleur souvenir et l'objet culte des années 2000 ?
L'objet culte des années 2000, je pense que c'est le Nokia 3310.
Quand j'ai eu mon bac en 2009, c'était un souvenir vraiment cool.

J'aime pas trop souvent aborder ces thèmes, mais tu as récemment annoncé ta future paternité. Comment vis-tu personnellement cette expérience et penses-tu un jour faire un projet musical ou un single pour ton enfant ?
J'en suis pas là, mais en tout cas j'en suis très heureux. C'est vraiment quelque chose d'incroyable que je réalise petit à petit. Quand le bébé sera là, ce sera encore plus fou.

Que souhaites-tu dire pour conclure ?
Merci à tous ! J'espère que ça vous a ramené dans les années 2000. Moi c'est une période de ma vie que je trouvais très particulière et ça m'a fait du bien d'y retourner. J'espère que les gens apprécieront le voyage.
Merci à toi pour le soutien Maxime.

Merci à Romain d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le sur Facebook.

Kyo - Dernière danse (Version Rock par Romain Ughetto)

Musique interview

Peintres femmes : ces oeuvres oubliées Peintres femmes : ces oeuvres oubliées
C'est un phénomène qu'on appelle l'évaporation. Il décrit la...
  Olivier Rocabois prépare un nouvel album
Auteur-compositeur-interprète, chanteur et multi-instrumentiste breton autodidacte, fondateur...
Olivier Rocabois prépare un nouvel album

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire