Publicité

La pièce Traversée de la compagnie La crieuse Majuscule

Emma Binon et Vincent Alvar sont deux comédiens sortant de l'école du Théâtre Populaire Nantais (TPN). Ils présenteront prochainement la pièce Traversée avec la compagnie La crieuse Majuscule dans plusieurs théâtres de Nantes.

Crieuse Majuscule - pièce Traversée

Pitch spectacle La Traversée

Alfred a 30 ans, c'est un homme assez ordinaire qui rêvait d'une maison, de deux enfants et d'un pavillon, jusqu'à ce qu'il rencontre l'Amour ou plutôt l'incarnation de l'Amour, qui apparaît sous différents facettes. Une comédie tout public, teintée de poésie, qui fait voir l'amour d'un autre œil.
Spectacle tout public - Durée : 1H10

“Ce soir nous parlerons d’amour (...) tout sera faux puisque nous sommes au théâtre (...). C’est L’histoire d’un homme ordinaire que nous allons raconter. Ce pourrait être vous monsieur, ou bien vous madame, peu importe. Il vit une rupture et a perdu l’espoir. Mais il va rencontre l’Amour; pas l’amour d’une femme, mais Aphrodite, Vénus, Dionysos... l’incarnation de l’amour.”

Dates de représentations

Réservez au 07 70 38 68 84
ou lacrieusemajuscule (arobase) gmail (point) com

Interview avec La crieuse Majuscule

Comment vous est venue votre passion pour le théâtre ?
A 6 ans ma mère m'a inscrite à des cours de comédie musicale, puis à des cours de théâtre et je ne me suis plus jamais arrêtée de chercher à jouer, à rencontrer des gens qui pouvaient m'apprendre ce métier. Une scène de théâtre est pour moi un des seuls endroits au monde où la liberté peut être totale.

Vous avez étudié au théâtre Populaire nantais avant de créer la compagnie La Crieuse Majuscule ; peut-on en savoir plus à ce sujet ?
C'est en rencontrant la compagnie du TPN (Théâtre Populaire Nantais) il y a bientôt 4 ans et en voyant leur travail (Le circuit ordinaire, Monsieur Malaussène au théâtre, etc) que j'ai sû quel type de famille de théâtre je voulais rejoindre. Régis Florès, Flore Vannier Moreau et Mathilde Banderly m'ont fait part de leur projet de monter un théâtre-école et je me suis inscrite au plus vite pour passer l'audition. Avec mes camarades nous avons, en tant que toute première promotion, assisté à la création totale du théâtre, de la construction du lieu (ancien garage automobile)  à l'élaboration des premiers cours donnés par différents intervenants. Aujourd'hui, nous sommes les anciens, c'est assez étrange d'ailleurs de se dire qu'on quitte en juin l'école... mais nous sommes très heureux d'avoir pû participer à cette belle aventure. En 3ème année nous montons chacun notre pièce et pour certains des compagnies. Nous avons écrit Traversée, avec Vincent Alvar.

On vous retrouvera prochainement dans la pièce Traversée, comment l'avez-vous imaginée et écrite ?
A l'occasion d'une carte blanche de 20 minutes qui nous était proposée en deuxième année, Vincent est venu à moi pour me proposer un premier brouillon sur l'histoire d'un homme qui rencontre l'amour. Nous voulions travailler ensemble et partagions dès la première année une passion commune pour les mots. Ce fût le point de départ. Nous avons écrit une version de 20 minutes pour l'école, puis de 35 minutes et aujourd'hui, nous voulons présenter la pièce dans des salles de spectacle en tant que comédiens professionnels, donc nous avons opté pour une forme d'1h10.

Qu'est ce qui vous a plu dans le fait d'apporter différents regards sur l'Amour ?
Le personnage de l'amour apparaît principalement sous la forme d'une femme désabusée, type secrétaire de bureau aigrie qui voit passer chaque jour tout un tas de dossiers sous son nez. C'est en écrivant que l'on a commencer à penser ce personnage sous différentes formes, telle que dans la vie où cette petite voix intérieure survient parfois pour nous guider ou nous questionner et nous amener à prendre des décisions... positives ou non. Le personnage apparaît par la suite de manière sensuelle et charmeuse, autant que sous les traits d'une professeure fantaisiste, la rendant mouvante, changeante, à l'image d'un sentiment étrangement complexe et universel.

Parlez nous de sa mise en scène et des décors prévus...
On est allé à la simplicité. On utilise un bureau et des accessoires pour l'espace de l'Amour et un fauteuil pour l'espace de l'homme. Le reste étant suggéré par la lumière. Nous avons principalement imaginé avec Vincent la mise en scène et avons fait appel pour la version longue à Bénédicte Blanchard, assistante metteuse en scène à la cie Théâtre Cube, pour nous aider. Elle est d'une aide précieuse concernant le jeu, les déplacements et sait soulever les bonnes questions dramaturgiques. Pour la technique, Florentin Demoulin a su nous faire confiance et rejoindre l'équipe il y à peu de temps. Il apprend sur le terrain la lumière et s'est formé en tant que technicien son à Angers.

N'avez-vous pas trop le trac avant les prochaines représentations de Traversée à Nantes ?
C'est une première pour nous, en tant qu'auteurs et comédiens professionnels, ce projet nous tient à coeur donc on tentera de le défendre autant qu'on le peut. C'est très stressant de se dire que l'on joue dans des salles comme le Théâtre de la rue de Belleville ou le Théâtre de Poche Graslin où beaucoup de grands professionnels sont passés, de se sentir légitime d'y jouer, mais on est entouré de gens très bienveillants qui nous donnent les clés nécessaires pour accéder à ce métier.

Qu'est ce qui est important dans la relation avec le public lorsque vous jouez sur scène ?
De partager au mieux, ensemble, cet instant privilégié entre acteurs et spectateurs. Dans Traversée, il y à un rapport assez fort entre le public et l'amour, qui se fait par l'humour et j'aime beaucoup la complicité qui peut se créer par un simple regard, ou une réplique qui percute l'oreille et l'écoute du spectateur.

Aimeriez-vous faire des représentations pour la pièce Traversée en dehors de Nantes ?
Nous avons eu l'occasion de jouer au théâtre de Cordemais la version courte donc ce serait un honneur d'y retourner jouer. Plus on jouera, plus on pourra grandir, apprendre, affiner notre jeu, et rencontrer un public varié, donc nous sommes évidemment preneur de toutes dates à Nantes comme ailleurs ! Nous jouerons aussi le 2 juin au théâtre de La ruche et les 30, 31 mai ainsi que le 14 juin au Théâtre de la rue de Belleville.

Quels projets ou évolutions aimeriez-vous amener à la compagnie La Crieuse Majuscule ?
La Crieuse Majuscule vient tout juste de naître donc on souhaite avant tout  avoir la possibilité de jouer Traversée pour l'instant et créer à travers d'autres projets une identité artistique à la compagnie.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Coloquinte. :)

Merci à La Crieuse Majuscule d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez la compagnie sur Facebook.

Les personnages et comédiens

Vincent Alvar

Alfred, est un type moyen, taille, poids, opinion politique... tout est moyen chez lui. Il en serait presque neutre.
Sa conception de l’amour : Une femme, 2,3 enfants, un chien, une maison. Tous ces plans s’écroulent quand sa femme s’en va à la suite d’une aventure avec un inconnu.
Un soir il se réveille dans un couloir, pousse la porte et rencontre l’Amour.
Il pourrait être nous, vous, eux, bref tout un chacun qui a déjà vécu une déception sentimentale. Il est seul, désespéré et il veut régler ses comptes, comprendre...
Le public devient spectateur de sa renaissance...

Un parcours d’improvisateur dans l’atelier de Cordemais, puis dans celle de Rezé « Los Martos », incite Vincent a plaquer sa vie de logisticien et a entamé des études de théâtre. Il suit une formation de théâtre rue de Belleville à Nantes et se mesure au théâtre classique. Il met de côtés ses reflexes d’improvisateur pour user son verbe sur les planches. Pendant sa dernière année de cours, et en parallèle des cours d’improvisation qu’il dispense, il monte la compagnie « La Crieuse Majuscule » avec Emma Binon en décembre 2018. Il écrit et joue Traversée en 2017 avec Emma, une pièce en format court qui les laisse sur leur faim. Dès 2018, ils s’attèlent à l’écriture d’un format long pour ainsi dérouler le fil de leurs idées et de leurs réflexions sur l’Amour et sa simplissime complexité !

Emma Binon

Emotion sensible par excellence, présente dans tous les coeurs, elle adapte sa forme en fonction des personnes qui entrent dans son bureau. Un personnage haut en couleurs, tantôt vieille dame acariâtre, tantôt femme fatale, Cupidon nous amène avec habilité de l’un à l’autre. Ces expressions clownesques et son jeu ne manqueront pas de faire rire le public.

Emma se forme au conservatoire de Lille où elle expérimente des textes classiques et dramatiques ainsi que le clown, en parallèle elle obtient une licence “Arts de la scène”. Sa soif d’apprendre l’amène à Bruxelles où elle suit des cours d’improvisation. C’est en rentrant en France qu’elle rencontre l’équipe du Théâtre Populaire Nantais et décide de terminer son parcours en école. La sensibilité de cette jeune actrice à fleur de peau donne à ses personnages une grande profondeur. Écrivaine dans l’âme, elle accepte sans hésiter lorsque Vincent Alvar lui propose de se lancer dans l’aventure d’une création totale : celle de Traversée. Ce qui lance leur duo dans l’exploration d’un sentiment à la fois connu et indescriptible : l’amour. . Ils créent ensemble leur compagnie “La Crieuse Majuscule”.

Note de Mise en scène

Partons d’un constat simple : l’amour ne ressemble absolument pas à un bébé joufflu avec des ailes et qui tire des flèches. Ce serait plutôt une vieille mégère, qui pour tromper son ennui ferait tomber les hommes amoureux. Alfred est bien surpris lorsque, suite à une déception amoureuse, il la rencontre en vrai. Il cherche alors à comprendre cette chose étrange qu’est l’amour.

Une pièce suggérée par Vincent Alvar et étoffée, affinée avec Emma Binon. Nous nous sommes rencontrés au théâtre rue de Belleville et naturellement nos sensibilités se sont plues, nous avions envie d’écrire et de créer ensemble.

La scène se déroule dans le bureau de Cupidon, c’est une pièce qui se passe à notre époque.
Le décor est constitué d’un simple bureau et d’un fauteuil. Une citation de Musset ouvre le bal en voix off, il s’en suit un duo de personnages attachants, surprenants et drôles...

Notre volonté est d’embarquer le public dans les méandres des sentiments amoureux sur un ton sympathique et tout public. Une approche théâtrale poético-comique sur les différentes facettes de l’Amour. Alfred se lance en quête de sa définition de l’Amour (la douleur, le désir, ces réactions chimiques, la peur d’aimé et d’être aimé). Travaillant une matière mouvante et philosophique, nous voulons revisiter ce thème universel de l’Amour à travers une forme comique.

Une pièce poético- comique.

Emma Binon et Vincent Alvar
Metteurs en scène

Spectacle interview

Belvédère : le clip d'Après ou Avant Belvédère : le clip d'Après ou Avant
Quelques mois à peine après la sortie du clip de Beau Rivage, le groupe Belvéd&...
  The Crowlers prépare un 2ème album rock !
The Crowlers est un groupe familial lyonnais qui prépare son deuxième album rock, l...
The Crowlers prépare un 2ème album rock !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire