Publicité

L’opérette Orages de printemps de Weinberger à l'Opéra comique de Berlin

Il s'appelait Jaromír Weinberger et il faisait partie des nombreux artistes juifs contraints de s'exiler face à la montée du nazisme pour pouvoir exercer leur talent. Aujourd'hui l'Opéra comique de Berlin rend hommage à ce compositeur tchèque de génie en ressuscitant l'une de ses opérette qui fut interdite en Allemagne dès l'arrivée au pouvoir d'Hitler.
Après des années de recherches, le public peut enfin découvrir cette pièce près de 90 après sa dernière représentation.

Elle n’a été jouée que vingt fois en 1933 avant d’être interdite par les Nazis. L’opérette Orages de printemps du compositeur juif Jaromír Weinberger, retrouve les planches en 2020 à l’Opéra-Comique de Berlin, grâce au metteur en scène Barrie Kosky.

C'était la dernière pièce de la république de Weimar : Orages de printemps de Jaromír Weinberger s'est jouée pour la première fois le 20 janvier 1933 à Berlin. 10 jours plus tard, les nazis arrivent au pouvoir et annulent le spectacle au bout de 20 représentations.

Barrie Kosky rêvait depuis longtemps de reprendre cette opérette. Pour cela, le directeur de l'Opéra comique de Berlin devait mettre la main sur la partition.
Le metteur en scène Barrie Kosky indiquait auprès d'Arte qu'ils ont du jouer les Sherlock Holmes pour retrouver cette oeuvre, en parcourant toute l'Europe pour découvrir la partition originelle. La partition pour le piano était déjà connue, mais celle de l'orchestre était perdue. L'ensemble de l'oeuvre Orages de printemps a été réorchestrée en fonction des éléments détenus.

Barrie Kosky ne tarie pas d'éloges sur les qualités musicales de l'oeuvre de Jaromír Weinberger ; mais il est aussi charmé par la thématique de l'opérette entre roman d'espionnage et drame amoureux.
A une époque où certains s'interrogeaient sur qui était allemand de qui ne l'était pas, cette opérette montrait des tas de personnages qui se déguisaient et changeaient d'identités.

Aussi comique soit-elle, l'oeuvre de Jaromír Weinberger montre aussi une certaine mélancolie. Orages de printemps marque la fin d'une époque.
Une ombre s'abat sur le monde de l'opérette. Ces 3 décennies de frivolité outrageuse, de jazz de distractions, de danses, de revues et d'opérettes sont terminées.

Fin mars une autre pépite renaitra sur les planches de l'Opéra comique de Berlin, celle du Joueur de cornemuse de Jaromír Weinberger.

Erwann : le clip de Superwomen Erwann : le clip de Superwomen
Erwann continue de faire vivre sa musique, et s'offre avec Superwomen un titre et un clip diff&e...
  Mister V : son 2ème album MVP
Mister V vient d'annoncer son 2ème album MVP, disponible le 31 janvier !
Mister V : son 2ème album MVP

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire