Publicité

Ange au Trianon pour ses 50 ans de carrière

Le groupe Ange fêtera ses 50 ans de carrière au Trianon début 2020.

Ange groupe

A propos du groupe Ange

Un demi-siècle de passion pour le plus ancien groupe français en activité. L’occasion unique de parcourir les meilleurs instants d’une carrière hors du commun. Pionnier intarissable sur le terrain de jeux du rock progressif, cette légende vivante séduit, provoque, étonne un public fidèle par sa générosité et son lyrisme atypique. ANGE invente ce que beaucoup n’osent pas en incarnant l’audace, la joie communicative à explorer l’inconnu. Un gage d’éternité...

Ange est le groupe hexagonal qui ose, remplit des salles aux allures d’arènes comme le Palais des Sports de Lyon où s’entassent 12.000 personnes. On n’est qu’en 1977 et Ange se place, avec ses décors, les cos­tumes de ses musiciens, les jeux de lumières, la mise en scène, dans le sillage des plus grands groupes anglo-saxons. Même la variété made in France n’en est pas encore là.

Si une page se tourne avec ces « adieux », au grand dam de Gérard Drouot qui rêvait de jouer les prolongations, Christian Décamps est déjà embarqué dans une suite tout aussi prometteuse. Avec ses nouveaux complices _ Tristan Décamps, le fils (voix et claviers), Hassan Hadji (guitares), Thierry Sidhoum (basse), Ben Cazzulini (batterie) _ il continue le prodige, partagé entre stu­dios avec une succession d’enregistrements tout aussi remarquables que remarqués.

Chiffres clés :

  • Cinquante ans que dure l’aventure, sans une ride.  La musique de ce groupe français a des allures de bain de jouvence.
  • 6 disques d’or
  • 6 millions d’albums vendus
  • Grand Prix de l’Académie Charles Cros 1976

 

Membres du groupe

Christian DÉCAMPS (chant, claviers additionnels)
Hassan HAJDI (guitares)
Thierry SIDHOUM (basses)
Ben CAZZULINI (batterie, percussions)
Tristan DÉCAMPS (chant, claviers)

Russie, Etats-Unis, Mexique, Japon

Comme aux « premiers jours », quand ce groupe français avait mis à sa botte le festival de Reading, le nouvel équipage d’Ange a multiplié les incursions internationales se produisant en Russie, au Mexique, aux Etats Unis, au Japon ou encore au Portugal…

Cette autre aventure se poursuit depuis plus de vingt ans dans une belle complicité musicale et fraternelle. Pour Christian Décamps, Ange a toujours été plus qu’un simple groupe de rock mais une tribu, une philosophie mise en pratique avec bonheur au sein d’ « Un Pied Dans La Marge », association fédérant l’ensemble des fidèles… et ils sont nombreux. Si le progressif est toujours bien là, il convient désormais de parler de musique à un sens élargi tant le répertoire peut varier d’un rock incisif à de somptueuses ballades.

Interview

Quel regard portez-vous sur vos 50 ans de carrière et pensiez-vous que le groupe Ange soit toujours présent après tant de décennies ?
A vrai dire, je suis émerveillé par tant de chemin parcouru, d’instants magiques passés sur scène ou en studio. Dès le début, j’ai tout de suite ressenti que j’allais vivre une formidable aventure…
Ange, c’est plus qu’un groupe, c’est un tremplin vers l’inconnu, le tapis rouge à la création, là où l’inconscience persiste et signe, où tout est poésie. Un vaisseau intemporel sans plan de carrière ou de marketing, la figure de proue d’un rêve éternel.
La vie, l’amour, la mort et l’imaginaire dans tous ses états… Pas étonnant qu’il soit toujours là !

Peut-on en savoir plus sur la tournée Toute une vie d’Ange que vous préparez et sa mise en scène ?
Ce sont avant tout de belles retrouvailles avec un public fidèle, histoire de fêter dignement le cinquantenaire d’un artiste à plusieurs têtes qui aura marqué et marque encore la conscience collective. Ensemble, nous allons revisiter les grands moments de vibrations de ces cinq décennies. Un spectacle tout en nuances nourris de quelques surprises.
Préparer un tel show demande beaucoup de travail en amont pour les musiciens et l’équipe technique…

Comment se passe la préparation de la tournée et quelle est l’ambiance avant de monter sur la scène d’un concert ?
Après réunion dès la fin de l’été et une fois la set list validée, chacun travaille ses parties chez lui et, au final, tout ce beau monde se retrouve en résidence en janvier pour une semaine de répétitions intensives avec, en clôture, une générale…
Quant à l’ambiance avant de monter sur scène, c’est un mélange de joie et de souffrance. On appelle ça le trac. D’un côté, heureux de partager une passion et de l’autre, la peur de mal faire et de décevoir. En fait, c’est ce paradoxe puissant qui met la pression et, passées les premières minutes, le trac disparaît comme par enchantement et ce n’est que pur bonheur…
La scène est le théâtre de tous les excès (dixit Louis Jouvet)…

Selon vous, qu’est-ce qui fait qu’un concert est réussi ?
Plusieurs facteurs entrent en jeu… Le feeling et la passion partagés entre le groupe, la technique et le public. Une salle dotée d’une bonne acoustique. La générosité de l’artiste, quand ce dernier prend plaisir à jouer sa vie.
Quoi qu’il arrive, il n’y a pas de mauvais public. Il est le patron et doit être satisfait par l’artiste…

Une anecdote à nous raconter sur l’un de vos concerts ?
Un après-midi en plein air à Carcassonne (place Carnot, je crois ?), nous terminions notre balance quand Tristan me dit : « Tu as vu, là-bas, y a un type qui se prend pour Tim Burton ». Alors je regarde et, parmi les badauds, je reconnais Tim Burton. C’était vraiment lui qui, en vacances, en profitait pour faire un repérage…

Souhaitez-vous dire quelques mots à votre fan club « Un Pied Dans La Marge » qui vous accompagne depuis plus de 20 ans ?
Sans vous, sans votre détermination, votre dévotion sans compter, Ange ne serait plus. Nous n’aurons pas assez de notre vie pour vous remercier.
Vous êtes notre plus belle histoire d’amour…

Russie, Etats-Unis, Mexique, Japon, Portugal… Quels souvenirs gardez-vous de vos concerts à l’étranger et en quoi ces voyages vous ont-ils enrichi ?
Que de bons souvenirs, spécialement en Russie, au Japon et surtout au Mexique où nous avons eu droit à une standing ovation après chaque titre. Les latinos sont très chauds.
A contrario, le public japonais semble très réservé tout au long du show pour finir par exploser en exprimant chaudement sa joie après le dernier morceau, un peu comme le fait un public de musique classique…
Ces concerts à l’étranger furent très instructifs et passionnants. L’enrichissement vient du fait d’y avoir chanté dans la langue de Molière et même si le public ne comprend pas toujours le sens des textes, il en perçoit les ressentis, le feeling. Preuve indéniable que la Musique est universelle…

Parlez-nous du titre L’autre est plus précieux que le temps
Vaste programme… « On a tous besoin des autres ». Imparable, évident… L’autre est tout à la fois, tout et son contraire, d’où l’intérêt de prendre le temps de s’intéresser à lui.
Il y a pas mal d’années, j’avais écrit un sketch à ce sujet : « L’autre d’un autre »…
« D’après vous, est-ce bien nécessaire d’être l’autre d’un autre, mais que faire d’autre que d’être soi ?
D’après vous, peut-on vraiment juger les autres quand être soi, c’est être l’autre de quelqu’un et ce quelqu’un, c’est quelqu’un d’autre qui a son soi ?
D’après vous, avoir son soi, c’est être soi pour quelqu’un d’autre car sans les autres, serions-nous soi ?
D’après vous, peut-on être autrement que les autres si les autres ne sont pas soi ?
Si les autres ne sont pas soi, c’est qu’ils ont trop besoin des autres, ça va de soi ! »

 Vous sortez cette année 1 DVD + 2 CD Escale heureuse. C’est important d’accompagner une tournée par un album live ?
Absolument ! Un concert, c’est comme faire un voyage. On ramène un souvenir, une carte postale que l’on peut revoir à chaque instant…

- Est-il possible d’en savoir plus sur le livre Toute une vie d’Ange qui devrait être bientôt disponible ?
Fort de ses 322 pages, cet ouvrage est une relique du futur… Souvenirs, anecdotes, mises au point, coups de gueule, vindicte et toujours cette poésie qui fait d’Ange un groupe intemporel.
J’ai eu le plaisir d’en partager l’écriture avec Jean-Noêl Coghe, un ami de longue date. Au cours de sa vie de journaliste, cet homme, curieux de tout, aura côtoyé les plus grands, des sixties à nos jours. Il est la mémoire de la Culture Rock…
Toute une vie d’Ange Editions Les Presses du Midi… Sortie prévue début décembre 2019 avec, en bonus, deux CD de témoignages sonores inédits…

Espérez-vous qu’un ange soit au-dessus de vous pour la suite de vos aventures ?
Il a toujours été là jusqu’alors. Vu qu’un ange est éternel, on n’a pas trop de soucis à se faire…

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Nous sommes nés de l’imaginaire pour, un jour, y retourner.
Le rêve est toujours à rêver.

Merci au groupe Ange d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez le également sur Facebook.

ANGE - L'autre est plus précieux que le temps / CLIP OFFICIEL

Spectacle Musique interview

June and the Jones : le clip de Dancing On The Moon June and the Jones : le clip de Dancing On The Moon
Les trois frères et sœur de June and the Jones sont de retour le 24 janvier 2020 avec l...
  Star Wars Jedi: Fallen Order désormais disponible
Le jeu d'action et d'aventure très attendu, Star Wars Jedi : Fallen Order (Electronic...
Star Wars Jedi: Fallen Order désormais disponible

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire