Publicité

Nouvelle formule pour la revue XXI qui fête ses 12 ans

XXI est une revue tout à fait à part dans le paysage de la presse française. XXI renvoit à une information grand format. Après 12 ans d'existence, le trimestriel fait sa mue en sortant le 10 janvier 2020 un nouveau format et une nouvelle formule.
Lors de sa sortie en 2008, c'était une mini révolution, la revue était épaisse comme un annuaire téléphonique et les articles sont des récits longs. Sans publicité la revue est absente des kiosques et distribuée dans les libraires pour 15 euros environ à son lancement.

Créée en 2008, la revue trimestrielle XXI est vendue à 50 000 exemplaires en moyenne. Un peu plus d'un an après son rachat, elle propose une nouvelle formule qui sortira ce vendredi 10 janvier. Avec une nouvelle maquette, une couverture plus sobre et un grand reportage plus important, la Revue XXI a décidé de faire peau neuve.
XXI est une revue pionnière, l'une des première à lancer le "mook" : contraction de magazine et book. Un format qui a inspiré par la suite d'autres concurrents.

La rédactrice en chef Lena Mauger est présente depuis les débuts de la revue XXI. Au micro d'Europe 1 elle indiquait qu'il n'y avait aucune urgence de changer, mais surtout une envie de se réinventer. Comme dans un monde où tout change : série TV, radio... L'idée est de créer un nouveau format.

La nouvelle baseline se veut dans l'intimité du siècle. XXI raconte des histoires incarnées, sur le terrain. La rédaction va sur le terrain avec ses reporters, des journalistes, des illustrateurs. L'objectif est de raconter le monde sur 10 - 12 pages. Il s'agit de faire modestement le trait d'union entre l'Homme et le siècle.

Dans la nouvelle formule de la revue XXI, l'esprit reste mais des expérimentations se font comme dans un laboratoire. Des formes plus variées, en changeant le rapport texte/images, en inventant de nouvelles rubriques, la photo est également mise en majestée grâce au portfolio dans son papier glacé ; l'occasion de découvrir des photos d'archive avec des illustrations.
Pour répondre à l'intimité du siècle, le lecteur est embarqué dès le début dans cette histoire : de la première page et pendant 30 pages. Comme une relation charnelle, on rentre dans le texte et le dessin qui nous emmène quelque part. Ce n° du 10 janvier 2020 est notamment consacré aux drones.

Marion Touboul signe ce récit en Une sur les drones. Ce sujet est important pour XXI, car l'auteure Marion Touboul porte son sujet. Marion Touboul est fascinée par les drones civiles et dans son sujet elle raconte son histoire. L'auteure souhaitait piloter des drones et elle s'est formée pour être télé-pilote. Elle s'est ensuite penchée sur le rôle de pilote de drone de guerre. Marion Touboul s'est donc rendue sur la base militaire du Nevada aux Etats Unis pour enquêter. La journaliste a pu confronter les avis des français (qui étaient également sur place pour se former) à celui des américains. Ce sujet d'actualité permet de connaitre le processus de décision dans de telles conditions.
L'édito ouvre un débat sur le rôle des drones dans l'armée : doivent-ils seulement se contenter d'observer ou peuvent-ils faire plus ? La revue souhaite que chacun puisse se faire sa propre opinion sur le sujet. Pour cela, XXI s'appuie sur des infographies afin d'expliquer le fonctionnement d'un drone, ainsi que des témoignages de philosophes sur la théorie du drone.

Si XXI fait sa mue, il est également très facile de la reconnaitre en librairie grâce à son format à l'italienne (couverture à l'horizontale) avant de reprendre un format vetical.

Dans ce nouveau n° de la revue XXI, il est possible de découvrir un article sur les papis braqueurs de Kim Kardashian. Si cela peut parraitre drôle, cela ne s'apparente pas à un récit people rassure Lena Mauger au micro d'Europe 1. Le récit à la Audiard de la journaliste s'intéresse plus particulièrement aux papis qui ne connaissent pas Instagram et encore moins Kim Kardashian : pour eux c'est la femme d'une célébrité. La journaliste Patricia Tourancheau s'est penchée sur les papis et leur banditisme à l'ancienne.
XXI propose d'ailleurs un bon résumé de Kim Kardashian dans un encadré, car la majorité des gens et des lecteurs ne la connaissent pas.

Le nouveau XXI propose également une nouvelle rubrique sur la crise climatique. Elle fait le face à face au jour le jour entre les Hommes et le climat. Il est possible de voir notre inaction sur la crise climatique qui secoue la planète.

Chaque trimestre, l'équipe de rédaction propose une revue de 210 pages avec beaucoup de passion. Elle est complétée par sa petite soeur 6 mois qui raconte des histoires en photos. Il y a 2 rédactrices en chef pour ces 2 revues. Elles sont aidées par une journaliste en interne, une directrice photos et de nombreux contributeurs extérieurs.
Les sujets sont proposés soit par l'équipe de XXI ou bien par les journalistes. Certains sujets sont commandés à des journalistes. Un sujet peut nécessité 3 semaines d'enquête sur le terrain. Le temps long fait l'identité et la force de la revue XXI.
On retrouve chaque trimestre 10 grandes histoires dans la revue.

XXI est actuellement rentable, malgré l'absence de publicités. Les journalistes font attention à leurs dépenses. La revue est vendue à 22000 exemplaires et comporte 8000 abonnés (les chiffres sont stables).
Le prix de vente actuel de XXI est de 16€.

Au prochain trimestre vous pourrez retrouver dans XXI une enquête sur le business des passeports.

Presse

Gari Grèu : l'album Barka Gari Grèu : l'album Barka
Le nouvel album de Gari Grèu (Massilia Sound System / Collectif 13 / Oai Star) : Barka sortir...
  Rodrigue : l'album À Fuck Toute ~ À Love Toute
À Fuck Toute ~ À Love Toute, quatrième album studio de Rodrigue sort le 10...
Rodrigue : l'album À Fuck Toute ~ À Love Toute

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire