Publicité

Le Monde déménage et innove pour le futur de la presse numérique

Le quotidien Le Monde s’installera au 67, avenue Pierre Mendès-France dans le 13ème arrondissement de Paris au mois de janvier 2020. Ce siège tout neuf, près de la gare d'Austerlitz, appartiendra au journal, ce qui n'était pas arrivé depuis la vente de la rue des italiens il y a 30 ans.

Son directeur, Jérôme Fenoglio, indiquait au micro d'Europe 1 que ce nouveau site sera magnifique et sera la maison de tout le groupe Le Monde ; qui regroupe en plus du journal les magazines Télérama, La vie, Courrier international ainsi que la rédaction du monde. Les magazines sont très importants pour le groupe, car ils permettent un équilibre économique.
Le bâtiment a été construit par des architectes norvégiens réputés, afin de s'adapter au mieux pour les journalistes et les rédactions du Monde qui travailleront dans un bâtiment lumineux.

La révolution numérique en cours n'a pas effacé le journal Le Monde. Pour la presse papier, cette révolution numérique a été bénéfique en rencontrant de nouveaux publics et d'établir de nouveaux liens. L'abonnement est un lien ancien, mais le numérique permet de tisser un lien avec un public plus jeune et d'atteindre des lecteurs dans le monde entier rappelle Jérôme Fenoglio. Ce modèle qui a révolutionné la presse papier, mais qui lui permet d'être en bonne santé.
Le Monde fait avant tout du journalisme et le digital lui a permis d'ouvrir les portes à 200 000 lecteurs qui se sont abonnés à une version numérique du journal. C'est bénéfique pour le groupe qui détient aussi des magazines.

40000 journaux papiers sont encore tirés des presses pour la vente en kiosque, auxquels se rajoutent les 100 000 abonnements payants distribués en boîtes aux lettres. L'érosion est lente et raisonnable. Les ventes numériques explosent quand à elles, permettant un journalisme de qualité.
Disponible sur smartphone, tablette ou ordinateur, l'abonnement numérique du Monde permet d'accéder rapidement à l'information du quotidien et à toutes heures. L'information est fiable grâce au type de journalisme pratiqué par Le monde.

Pour Jérôme Fenoglio, le lectorat papier n'est pas mort, rappelait-il à Europe 1 ; alors que 300 000 exemplaires étaient encore imprimés il y a quelques années. Le fait d'avoir une version papier permet d'avoir un confort de lecture, c'est aussi une distinction de le recevoir sous ce format. L'abonnement numérique est cependant plus accessible.

La presse papier peut encore se permettre des grands reportages et de prendre du temps de se documenter sur des sujets. Les journalistes peuvent encore faire de grandes enquêtes et y consacrer le temps nécessaire.
La mission du Monde c'est d'apprendre des choses qu'il ne savait pas. Le journal se permet maintenant d'établir des séries également l'hiver, format auquel été habitués les lecteurs l'été.

L'avenir du Monde s'inscrit dans des papiers longs formats : aussi bien sur le passé que l'avenir. C'est une marque de fabrique du journal et le numérique n'a pas changé ça. Bien qu'il y ait une excellente rédaction pour faire des articles courts et rapides (braking news) à lire pour le numérique, ce qui intéresse aussi le public ce sont les papiers longs et fouillés, nécessitant une bonne aisance rédactionnelle et une enquête.

Le Monde fête ses 75 ans et souhaite rester indépendant, mais reste vigilant quand à son environnement. Des négociations sont en cours avec les actionnaires pour la création d'une fondation.

Source Europe 1

Gamotel : un Escape Game XXL va ouvrir à Vitteaux Gamotel : un Escape Game XXL va ouvrir à Vitteaux
Découvrez le Gamotel et plongez dans un format plus approfondi et intense de l’escape g...
  La BD Des princes pas si charmant d'Emma contre le sexisme
Connaissez-vous le sexisme bienveillant ? Si cela ne vous dit rien, vous allez vite comprendre avec ...
La BD Des princes pas si charmant d'Emma contre le sexisme

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire