Publicité

Avec le magazine Antiquités Brocante, faites de bonnes affaires

Va-on pouvoir faire de nouveau de bonnes affaires sur le trottoir ? Pas tout de suite en tout cas, car malgré la saison propice aux brocantes et vide-grenier, de nombreux évènements sont annulés partout en France à cause de la crise sanitaire. Le mensuel Antiquités Brocante saura toutefois faire plaisir aux chineurs...

Le magazine Antiquités Brocante a été créé en 1997. 35000 lecteurs (dont 10000 abonnés) achètent ce mensuel au prix de 5,10€. La revue est distribuée dans une dizaine de pays dont la Belgique, Andorre et les DOM. De nombreuses informations sur les brocantes et les enchères sont égrainées au fil des 128 pages de la revue d'antiquités. Xavier Bony indiquait au micro d'Europe 1 que l'idée était d'être au carrefour de tous les métiers de la brocante. Ainsi chineurs, brocanteurs et autres professionnels (décorateurs, restaurateurs, ventes aux enchères...) seront intéressés par les articles d'Antiquités Brocante.
Dans ce monde très riche, on retrouve des informations sur la peinture, les jouets, les voitures, l'écologie... En feuilletant le magazine, c'est comme si l'on entrait dans une brocante. L'équipe d'Antiquités Brocante souhaite aider le chineur et l'accompagner dans sa balade. Des idées de prix et des conseils pratiques sont également disponibles. Le lecteur retrouvera les tendances du marché ou des conseils de restauration d'objets. L'antiquité et la brocante sont au centre de l'économie circulaire, en réutilisant des objets il est possible d'éviter de les jeter.

Avec le confinement, les sites de brocante en ligne ont vu leur fréquentation augmenter. Mais certains lieux, comme les puces de Saint Ouen, commencent à rouvrir. Sous réserve de conditions sanitaires strictes, il est possible d'assister à des ventes aux enchères comme à Drouot. Les vide greniers devraient bientôt réapparaitre dans les petits villages.
Concernant les sites de petites annonces, les annonces étaient foisonnantes pendant le confinement. La difficulté était plutôt pour récupérer les objets.

Le n° 260 d'Antiquités Brocante, daté de juin, est dans les kiosques. Ces dernières semaines, la rédaction du magazine a accentué sur les expositions en live des musées, grâce aux visites virtuelles. Des sujets préparés en amont du confinement ont permis de palier aux difficultés de ces derniers mois. De nombreux journalistes et membres de la rédaction travaillaient de chez eux ces dernières semaines pour continuer à proposer de nouveaux articles. La secrétaire de rédaction et la rédactrice en chef étaient quand à elles présentes dans les locaux afin d'assurer une veille de l'actualité.
8 personnes travaillent à la rédaction d'Antiquités Brocante, sans compter l'éditeur LVA qui compte 70 personnes pour ses 8 revues.

La rubrique Objets mystères évoque les objets achetés par les lecteurs et dont ils ignorent l'utilité. Aux autres lecteurs de le découvrir... Plébiscité par les lecteurs, certains objets rebondissent de numéro en numéro, comme un vrai feuilleton. L'occasion de découvrir des outils et gravures étonnants.
Le succès de la revue Antiquités Brocante fait qu'il faut attendre pendant des mois pour passer dans cette rubrique. Cela concerne aussi les jeunes qui s'intéressent au recyclage d'objets plutôt qu'au patrimoine.

Presse

L'Ambulancier reprend Joy Division
L'Ambulancier donne dans le post punk en français. Aujourd'hui, pour prév...
  François-Henri : le single Bombay Sapphire
François-Henri dévoile le single Bombay Sapphire. La Lyrics Session a été...
François-Henri : le single Bombay Sapphire

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire