Publicité

2ème saison pour la série musicale Angers pousse le son

Maxime Lopes Par Le mardi, 23 novembre 2021 à 21:00 0

Dans Manifestations

Au son du patrimoine, Angers ouvre ses portes est une série musicale produite par la Ville d’Angers. La saison 2 se tient du 2 au 16 décembre 2021.

Angers pousse le son

Une rencontre unique entre un artiste, un lieu, un réalisateur

La série musicale « Angers pousse le son » est née en 2020 à l’initiative de la ville d’Angers dans le contexte sanitaire de la COVID-19, mais aussi pour répondre à l’envie de faire de la ville un lieu d’enregistrement audiovisuel et valoriser son patrimoine d’exception.

« Angers pousse le son » est littéralement une invitation à « pousser les portes » pour découvrir des lieux, pour écouter leur son et réinventer de nouveaux formats de création audiovisuelle. Cette rencontre entre un artiste, un lieu, un réalisateur offre à l’interprétation du musicien une empreinte sonore à l'image.

Autant de lieux secrets ou cachés, révélés ; autant de programmes éclectiques et décloisonnés à découvrir : la musique classique, baroque, lyrique et contemporaine côtoie les musiques du monde, le jazz, la pop mais aussi la danse.

DU 2 au 16 décembre 2021, une 2ème saison qui côtoie le cinéma

« Angers pousse le son » dessine les prémices d’un nouveau format : il n’est plus question d’inviter un artiste à se représenter dans un lieu, mais de produire avec un réalisateur issu du cinéma, un instant d’intimité, de croiser des regards, des interprétations pour créer un objet audiovisuel, sensoriel, unique et inédit.
 
 Cette série sera diffusée du 2 au 16 décembre 2021 sur tous les réseaux sociaux de la Ville d’Angers et un site web dédié.

La saison 2 sera également diffusée lors d’une soirée spéciale le mercredi 26 janvier 2022 sur France 3 Pays de la Loire dans la case « Culture dans votre région » à 23h45.

Premiers Plans, le célèbre festival angevin de cinéma accueillera Angers pousse le son et programmera les clips de Thibault Cauvin et Mourad Merzouki sur grand écran, le mercredi 26 janvier 2022 de 17h à 18h au Joker's Pub.

SAISON 2 ANGERS POUSSE LE SON

Programme de la saison 2021

2.12 - 19h
Thibault Cauvin - Château d'Angers
 
7.12 - 19h
Noëmi Waysfeld & Christian-Pierre La Marca
Abbaye du Ronceray
 
09.12 - 19h
Lo'Jo
Museum des Sciences Naturelles
 
14.12 - 19h
Folia - Cie Käfig & Le Concert de l'Hostel Dieu
Musée Jean Lurçat
 
16.12 - 19h
Les Arts Florissants
Les Greniers Saint-Jean

2 décembre - Thibault cauvin, guitare

Château d’Angers

Quelque part entre le rêve et la réalité, solidement soutenu par l’imposante architecture du château d’Angers mais déjà inscrit dans le ciel, le guitariste Thibault Cauvin déambule au son d’une transcription pour son instrument de City of stars, extrait des chansons du film La la land de Damien Chazelle.

Imaginé par la cinéaste Marine Francen, ce parcours poétique a été immortalisé dans un clip de quelques minutes à partir d’une « intuition » de la réalisatrice :
« j’ai voulu convoquer une humeur douce et mélancolique pour enrichir à l’image le sentiment développé par Thibault Cauvin à travers sa sensibilité ».


7 décembre - Noëmi waysfeld, voix & christian-pierre la marca, violoncelle

Abbaye du Ronceray

Noëmi Waysfeld abrite au cœur de sa voix un instrument qui vibre au rythme de son âme, sans cesse animée par des flots sensibles. Avec le violoncelliste Christian-Pierre La Marca, elle propose une revisite personnelle, sensuelle, féminine et solaire du célèbre chant yiddish Kol Nidrei, suivant un arrangement réalisé par les soins du violoncelliste.

Tandis que le timbre de Christian-Pierre La Marca se développe comme une longue vocalise, la voix très instrumentale de Noëmi vient réveiller l’esprit de l’abbaye de Ronceray. « J’aime les lieux atypiques ou qui racontent une histoire. J’ai l’impression d’avoir moins à prendre en charge », confie Noëmi Waysfeld.


9 décembre - Angers selon LO'JO

Museum des Sciences Naturelles

Pour Denis Péan, chanteur du groupe Lo’Jo, chaque mot exprime une idée, aucune expression ne répond au hasard, et l’économie rime avec l’essentiel.
On le retrouve avec son groupe au Museum des Sciences Naturelles d’Angers où l’histoire de l’Homme présentée dans les lieux fait écho à sa démarche artistique: « dresser un bilan de ma vision du monde à travers une expression poétique ».

Denis Péan rend hommage également à la ville qui l’accueille en déplaçant l’œil de l’observateur sur quatre lieux chers à son cœur : l’École des Beaux-Arts -Le TALM Angers où fut tirée la première affiche du groupe en 1984, la gare Saint-Laud, porte d’entrée puis de sortie de la ville, le quai Fèvre le long de la Maine depuis laquelle se déplie un panorama sur la ville, et le grand Théâtre d’Angers – évocation au mur de la prison depuis laquelle s’évadait un algérien militant pour la libération de son pays et condamné pour des actes de résistance en 1961.


14 décembre - Mourad merzouki, cie käfig & le concert de l'hostel dieu

Musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine

En référence et en hommage aux tapisseries de l’Apocalypse du XIVème siècle dont la ville d’Angers abrite la splendeur, le Chant du Monde de Jean Lurçat est un manifeste engagé d’un artiste entre deux-guerres, message d’espoir et de paix dans une société secouée par tremblements et répliques successifs. En contrepoint de cet étourdissant message artistique, le chorégraphe hip-hop Mourad Merzouki, et le Concert de l’Hostel Dieu dirigé par Franck-Emmanuel Comte ont uni leurs sensibilités au musée Jean Lurçat, sous le regard du réalisateur Alexinho Mougeolle.

« En écho à la folie du monde, au dérèglement climatique et aux excès humains, deux tableaux du spectacle Folia se sont imposés en résonnance avec la monumentale tapisserie Le Chant du Monde de Jean Lurçat. Le spectateur évoluera à travers différents tableaux qui mettent en lumière la folie de la danse, du visuel et du spectaculaire. » confient Mourad Merzouki et Franck-Emmanuel Comte.


16 décembre - Les arts florissants & paul agnew

Les Greniers Saint-Jean

Un espace large, voûté, avec une charpente magnifique, une chaleur imprimée dans le son, les parois des murs baignés par la lueur des bougies... voici l’atmosphère des greniers Saint Jean qui ont formé l’écrin rêvé pour la vidéo des Arts Florissants, dirigés pour l’occasion par leur chef Paul Agnew.

« Les confinements se sont accompagnés de nombreuses captations, qui nous ont frustrés assez rapidement », soulève Paul Agnew. « Ici, l’image s’est éloignée d’une simple capture figée pour s’inscrire dans une recherche cinématographique, autour du lieu, de l’œuvre et des interprètes. »

Le temps d’un tournage, l’ensemble de William Christie s’est découvert angevin, amoureux du patrimoine, en présentant un programme élaboré autour de la musique d’église du compositeur Henry Purcell.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam