Publicité

Les émojis : l'envers du décor

Mehdi Has Par Le mercredi, 09 décembre 2020 à 22:23 0

Dans Loisirs

Depuis quelques jours de nouveaux émojis sont disponibles sur les téléphones mobiles grâce à une mise à jour. Les émojis, ces petits dessins stylisés : les smileys, bien sûr, mais aussi 1 pouce levé, une danseuse, ou les drapeaux des pays. À la faveur d’une mise à jour, on a vu débarquer un émoji de saison qui est celui de la fondue, un caquelon rouge sur un réchaud. Un dessin innocent qui a créé une polémique. Car l’image a été choisie plutôt que la raclette. C’était en début d’année.

La bataille de communication avait alors été intense, car derrière le choix d’un émoji, il y a des enjeux économiques très importants. Et au-delà des chiffres : que cachent ces petites images utilisées par des milliards de personnes chaque jour ?

Les émoticones sont des signes composés des caractères de ponctuation (aussi appelés smileys). Les émojis sont plus figuratifs avec leur couleurs souvent jaune et figurent dans les banques de signes des téléphones mobiles.

Les émojis sont choisies et décidées par un consortium qui gère les caractères Unicode (il s'agit de la matrice des caractères en informatique). Figure dans ce consortium des représentants de grandes sociétés informatiques et se réunissent pour unifier le langage. Ils décident en petit comité les signes qui vont rentrer ou non dans le dictionnaire ; ainsi une soixantaine sont intégrés chaque année.
Le consortium se réunit de manière secrète et en petit comité, rendant les choses opaques. L'entrée ou non d'un émoji répond à des règles non écrites.

Le groupe Unicode est composé majoritairement d'ingénieurs masculins. Le service marketing d'Apple choisi ainsi la quantité maximale d'émojis à intégrer chaque année. Ils sont souvent bien loin des réalités de l'humanité.
Par exemple certains drapeaux ne figurent pas dans le lexique des émojis (le Chine refuse par exemple de voir apparaitre le drapeau Tibétin).

Parfois la pression vient de puissantes sociétés privées. Une action de lobbying d'Ikea a permis d'intégrer l'un de ses modèle de chaise. Les producteurs de vins blanc souhaitent par ailleurs que leur représentation figure aux côtés de celui du vin rouge.

D'ailleurs saviez-vous que les émojis apparaissaient différemment en fonction du système d'exploitation utilisé ? Certaines représentations peuvent être différentes si vous utilisez un appareil Android, un iPhone ou Windows.
D'un autre côté, Apple a souhaité un jour remplacé un revolver par un pistolet à eau en plastique car la marque ne souhaitait pas être associé à une arme et aux crimes.

La représentation des objets et des émotions sont confiés à des services marketing d'entreprises privées. Cela peut poser des questions sur leurs choix et la représentation que peuvent en faire les utilisateurs à l'échelle du monde.
Avec les émoticones faits de signes de ponctuation, les utilisateurs avaient plus de liberté dans le choix et la représentation de leurs émotions. On voyait ainsi une forte créativité. Avec les émojis on assiste désormais à une standardisation à outrance.

D'autres problèmes voient le jour, comme la représentation des transgenre ou des sportifs paralympiques qui ne sont quasiment pas représentés, ce qui peut induire une discrimination.

Si les émojis sont là pour faire passer des émotions, le choix de sociétés privées est loin d'être neutre. D'un certains sens elles dictent ou non ce que l'on peut dire ou exprimer. Dans certains cas cela peut être compréhensible (empêcher la haine ou le crime par exemple), mais l'est moins lorsqu'il s'agit d'exclure des minorités.
Les géants d'Internet ne sont donc pas aussi cool et sont régit par des principes marketing, voir politique.

Les émojis sont utilisés par 3 milliards de personnes dans le monde, bien loin après l'anglais et ses 1,5 milliard d'utilisateurs. Même si l'image est ressentie de la même manière dans de nombreux pays à travers le monde, il peut subsister de légères nuances d'interprétation (exemples : l'alcool ou le porc).

Source : Europe 1

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam