Publicité

La 5G, entre bénéfices et dangers

  • Par
  • Le vendredi, 02 octobre 2020 à 00:05
  • Commentaires (0)
  • Dans Loisirs

Le 29 septembre, l’attribution des fréquences pour la 5G a été mise aux enchères. L’État espère gagner en compétitivité par rapport aux 22 pays détenteurs de cette fameuse 5G. Car l’enjeu est énorme : par exemple, on estime à 22 milliards le nombre d’objets connectés grâce à la 5G. La 5G semble donc représenter un progrès considérable, à moins que cela ne soit un danger comme le pensent beaucoup d’opposants.
Les opérateurs télécom ont depuis obtenu leurs fréquences 5G, mais ce réseau continu de faire débat dans l'hexagone.

Défi réseau 5G pour l'homme

La 5G n'est pas pas une simple évolution de la technologie, c'est une révolution dans le monde des réseaux de téléphonie mobile. La 1G a permis la voix, la 2G a démocratisé les SMS, la 3G a vu l'arrivée d'internet et la 4G a rendu l'internet haut débit possible. La 5G est une révolution dans le sens où associée à la robotique et à l'internet des objets (iot et m2m - machine to machine), on va assister à une évolution des chaines de production, à une transformation de systèmes de maintenance ou encore à une évolution apportée dans les produits proposés aux consommateurs. Les spécialistes estiment que ce nouveau réseau mobile devrait créer de nouveaux emplois.
Dans la vie de tous les jours, le réseau de 5ème génération devrait permettre à terme les voitures autonomes sans conducteur, ainsi que les médecins qui opèrent à distance. La télémédecine devrait ainsi permettre de faire des soins d'urgence plus facilement à distance. En effet, la 5G permet une latence (le délai qui permet d'établir une connexion entre deux équipements) extrêmement courte. Les secours pourront par exemple transmettre facilement une radio ou une échographie au médecin. De nombreuses expérimentations sont en cours entre équipementiers et opérateurs.

Toutefois, de nombreuses voix s'élèvent depuis quelques mois contre la 5G. En cause des risques sanitaires et sociaux remis en cause. Les français souhaiteraient en apprendre plus sur le réseau 5G avant qu'il soit déployé et mieux comprendre ses enjeux.
Concernant les ondes, les incertitudes concernent les fréquences de la bande de 26 GHz qui ne seront pas utilisées à court terme. D'autres études devraient notamment être menées à ce sujet dans les prochains mois (début 2021).
Alors que la 5G devrait commencé à être déployée d'ici la fin de l'année 2020 ; ce sont les fréquences de 3,5 GHz qu'utiliseront les opérateurs sur les relais mobile. Ces fréquences sont déjà utilisées au quotidien pour d'autres réseaux (exemple WiMax). Environ 3000 études à travers le monde ont démontré que ces ondes ne présentaient aucun risque pour l'Homme.
Le ministre Cedric O a récemment rappelé que la France utilise l'un des cadre les plus contraignant concernant l'exposition des ondes dans la rue : elles sont 200 à 300 fois inférieures aux normes limites internationales.

Des spécialistes s'interrogent également sur la dépendance aux écrans, alors que les forfaits 5G devraient permettre une utilisation plus importante d'internet depuis son téléphone (internet illimité). Les français peuvent passer jusqu'à 10h par jour devant un écran, ce chiffre augmente avec les jeunes.

Si certains maires s'élèvent contre la 5G en réclamant un moratoire, voir en refusant d'installer des relais, la réalité pourrait être toute autre. Déjà car les décisions sont prises au niveau national. Ensuite certaines entreprises de la tech, comme à Rennes, n'hésiteraient pas à déménager si elles ne pourraient pas utiliser ce nouveau réseau.

Il reste néanmoins prématuré d'évaluer les impacts sanitaires de la 5G qui n'est pas encore déployée en France ; même si quelques tests ont eu lieu. Les rares pays qui ont déjà ce réseau (Monaco, Corée du Sud...) l'utilisent depuis trop peu de temps pour évaluer les impacts. Mieux vaut donc se fier aux études scientifiques indépendantes qu'aux théories du complot ou aux études partiales financées par certaines entités (entreprises numériques, associations...).

Enfin l'industrie des télécoms prend le sujet environnemental à bras le corps. S'il est nécessaire de changer de téléphone pour bénéficier de la 5G, rien ne vous empêche de conserver celui que vous avez déjà. En effet le réseau 5G mettra plusieurs années à être déployé et l'endroit où vous habitez ne sera pas forcément couvert à court terme. Il est donc tout à fait possible d'attendre encore quelques années avant de changer de portable, jusqu'à ce que celui que vous avez soit trop vieux. Les clients sont aussi invités à recycler leurs vieux terminaux, plutôt que de les conserver dans leurs tiroirs.
Concernant la consommation électrique de la 5G, elle sera plus faible que les réseaux téléphoniques de précédente génération pour une quantité de données transmise identique. Toutefois avec des forfaits plus généreux en internet mobile et l'explosion des appareils utilisant la 5G, les clients devraient consommer plus de données.
La GSMA (association des opérateurs mobiles) a demandé la neutralité carbone des réseaux et des infrastructures d'ici 2050. Des paliers intermédiaires devraient être mis en place.

Etes-vous favorable à la 5G ?

Les enchères pour l'obtention des fréquences 5G se sont terminées le 1er octobre 2020. Les opérateurs ont enchéris pour 1,386 milliard d'euros pour les 11 blocs disponibles.
Orange ayant obtenu 4 blocs, SFR 3 blocs et enfin Bouygues Télécom et Free 2 blocs chacun.

Ces enchères ont été précédées par une enchère principale de 350 millions d'euros afin que chaque opérateur obtienne un bloc fixe (bande 3,4 ‑ 3,8 GHz).

Nouvelles technos Mobile

Orange : partenaire des Jeux Olympiques de Paris 2024 Orange : partenaire des Jeux Olympiques de Paris 2024
A quatre ans des Jeux, Orange devient partenaire Premium et Fournisseur officiel des Jeux Olympiques...
  Melan : le clip de Pas comme eux
Melan introduit son futur album Angle mort avec le clip du titre Pas comme eux, qui fera partie du p...
Melan : le clip de Pas comme eux

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire