Publicité

L'exposition sur l'Amazonie de Tommaso Protti à la MEP

  • Par
  • Le mercredi, 18 décembre 2019 à 14:25
  • Commentaires (1)
  • Dans Loisirs

La forêt amazonienne représente 30% du territoire bolivien. Elle au coeur d'une exposition inédite en ce moment à Paris. Grâce à une bourse de la Fondation Carmignac, le photographe Tommaso Protti a pu réaliser son projet : sillonner l'Amazonie pour rendre compte de la situation sociale, humanitaire et environnementale de la plus grande forêt tropicale au monde. Un constat sans appel.

Durant 7 long mois, de janvier à juillet 2019, le photographe italien Tommaso Protti a parcouru des milliers de kilomètres dans l'Amazonie brésilienne.
Auprès d'Arte, il indiquait qu'il voulait réaliser un portrait de l'Amazonie contemporaine dans laquelle se croise les crises sociales et humanitaires auxquelles viennent ce rajouter une crise environnementale.

Selon l'institut brésilien de la recherche spatiale, entre janvier et août les forêts en Amazonie ont augmenté de 83%, la déforestation de 67%. Cette période coïncide avec l'arrivée au pouvoir du président Jair Bolsonaro, qui n'a cessé durant sa campagne de marteler que la forêt devait cesser d'être un territoire improductif.
Le message très clair du gouvernement est que l'Amazonie est ouverte au commerce, cela a pour effet de rendre illégitime tous ceux qui disent que l'Amazonie est en danger. Inversement toutes les formes d'exploitation de la forêt sont légitimées.

A l'exposition sur l'Amazonie qui se tient à la maison européenne de la photographie, il est possible de voir un portrait de Paolo Paolino (un indigène défenseur de l'environnement) dressé par Tommaso Protti. Le photographe a pu le voir agir sur le terrain avec un groupe d'activistes. L'indigène Paolo Paolino a été assassiné il y a quelques semaines, alors qu'il était tombé dans une embuscade de coupeurs d'arbres illégaux.
La violence et l'impunité impressionne le plus le photographe Tommaso Protti. Dans le même temps, cela est vécu comme la normalité. Il a été amené à penser que tous les problèmes liés à l'environnement en Amazonie ne pourront jamais être résolus, si l'on ne s'attaque pas à la pauvreté.

Les images de ce constat alarmant sur la forêt amazonienne sont visibles à la maison européenne sur la photographie et sur les grilles de l'hôtel de ville de Paris.

A propos de l'exposition Amazônia

La MEP présente l’exposition « Amazônia » de Tommaso Protti, lauréat du 10ème Prix Carmignac du Photojournalisme, consacré à l’Amazonie et aux enjeux liés à sa déforestation.

Présidé par Yolanda Kakabadse, ministre de l’environnement de l’Équateur de 1998 à l’an 2000 et présidente de l’association WWF de 2010 à 2017, le Prix a été attribué à Tommaso Protti.
Entre janvier et juillet 2019, le photojournaliste italien Tommaso Protti, accompagné du journaliste britannique Sam Cowie, a parcouru des milliers de kilomètres à travers l’Amazonie brésilienne pour réaliser ce reportage.

L'exposition Amazônia est à voir du 4 décembre au 16 février 2020 à la maison européenne de la photographie (Paris).

Exposition

Koezio : plus grands parcs de loisirs indoor d’Europe ! Koezio : plus grands parcs de loisirs indoor d’Europe !
Koezio vous accueille en cette période de fin d’année pour profiter d’exp&...
  Stéphanie Sandoz : le single Fort de café
Stéphanie Sandoz est auteur, interprète, mélodiste. Artiste-entrepreneur et glo...
Stéphanie Sandoz : le single Fort de café

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Maxwell
  • 1. Maxwell | jeudi, 19 décembre 2019
C'est bien de montrer ce qu'il se passe en amazonie, mais il est tant que les têtes pensantes fassent quelque chose contre la déforestation ! hélas c'est plus les impératif économiques qui sont au dessus. quand la forêt amazonienne sera largement abattue des millions de personnes en subiront les conséquences y compris à l'autre bout de la planète

Ajouter un commentaire