Publicité

Choco Story ouvre ses portes à Bruxelles...

Choco Story Brussels c'est l'histoire d'une rencontre entre deux familles passionnées par l'univers du cacao et du chocolat.

Choco story Bruxelles

Pourquoi Choco Story ?

En 1998, la famille Van Lierde – Draps créé le Musée du Cacao et du Chocolat de Bruxelles.  En 2007, Peggy Van Lierde, fille unique de la fondatrice, reprend les rênes du Musée. Le Musée du Cacao et du Chocolat a accueilli en 2018 plus de 95 000 visiteurs venus du monde entier.

De son côté, la famille Van Belle créé Choco-Story Bruges en 2004 mais également le Musée du chocolat de Paris, de Prague et dernièrement au Mexique. Eddy Van Belle, et ses fils Cédric et Kevy partagent leur amour pour le cacao et le chocolat et depuis des années, collectionnent des objets inédits trouvés aux quatre coins du monde.

Une belle collaboration

En Mai 2014 : Choco Story Brussels voit le jour grâce à l'association de ces deux familles qui unissent leur force afin de promouvoir encore et toujours la qualité du chocolat belge et de proposer ainsi au public un musée qualitatif, ludique, pédagogique et gourmand.
Dans le monde, il existe sept musées Choco Story : Bruxelles, Bruges, Prague, Paris, Uxmal, Valladolid et Beyrouth.
Le musée est membre du conseil bruxellois des musées. Peggy Van Lierde est même l’un des membres du Conseil d'Administration.
Choco Story collabore activement avec Visit Brussels, Visit Flanders et Wallonie Belgique Tourisme.

Le déménagement

Le Musée Choco Story Brussels déménage de la rue de la Tête d’Or à la rue de l’Étuve.
Toujours en plein centre de Bruxelles entre la Grand Place et le Manneken Pis, au cœur de la zone historique de Bruxelles, classée UNESCO
Les bâtiments d’époque datent des 17ème,18ème et 19ème siècles. Une partie est d’ailleurs classée. La superficie est de 1800 m2.

Le chocolat, un des emblème du savoir-faire belge !

La Belgique c’est vraiment le pays du chocolat… Oui mais pourquoi ?  Parce que c’est chez nous que vous trouverez le meilleur chocolat sans doute… mais pas seulement.
La réponse est multiple.
Historiquement, lorsque le cacao arrive en Europe au 16ème siècle, les cargaisons de fèves arrivent par bateaux notamment à Bruges et à l’actuel port d’Anvers. Notre territoire est du coup l’un des premiers à avoir été contact avec le cacao.

Durant l’ère industrielle, le savoir-faire du chocolat à la belge se développe au sein des artisans et des industries. Le chocolat belge se distingue par son onctuosité. Un broyage très fin (jusque 18 ou 20 microns) qui fait que nos papilles gustatives ne détectent pas de grains.
Ce savoir-faire est toujours bien présent aujourd’hui. Il se transmet de génération en génération ou au sein des excellentes écoles de chocolaterie que compte le royaume.
Et puis, quand on pense chocolat belge, on pense « praline » : cette bouchée, petit chocolat fourré est une invention bien de chez nous. Imaginée par Jean Neuhaus, la praline a été créée en 1912 à Bruxelles dans la boutique Neuhaus qui se trouve encore aujourd’hui dans la Galerie de la Reine.

Enfin, le choix des ingrédients joue un rôle important dans la qualité de notre chocolat belge : choix des fèves, du sucre et un chocolat à base de beurre de cacao uniquement et pas d’autres matières grasses végétales, même si depuis 2001, d’autres graisses sont autorisées par l’Europe.

La visite

Plus grand, plus interactif et toujours aussi gourmand.
Plongez dans l’univers du cacao et du chocolat, traversez un temple maya, là où les fèves étaient consommées il y a 5000 ans, embarquez à bord du bateau de Cortès qui a ramené les fèves de cacao en Europe ; découvrez comment le chocolat était consommé à la Cour de France au 17ème siècle puis comment il a été façonné en « Praline » au début du 20ème siècle en Belgique.
Le visiteur pénètre pour commencer dans la forêt amazonienne en Amérique pour découvrir l’expansion du cacao et la naissance du chocolat. Un parcours de 250 mètres à travers le bâtiment et autour de la magnifique cours intérieure du 18ème siècle. La richesse de l’exposition conjugue les salles immersives,  les projections, les décors colorés et plairont à tous les âges. La présentation aérée permet d’alterner les collections et les éléments interactifs.

La culture du cacao et sa transformation n’auront plus de secrets pour vous. Démonstration, dégustation et audioguide inclus dans la visite.
Des bornes sont spécialement conçues pour les enfants.
Parmi les pièces exposées : un objet exclusif : un mortier qui contient la plus ancienne trace de cacao mise à jour jusqu’ici.

On y a retrouvé de la théobromine, qui est un indicateur de la présence du cacao. Ce mortier a la forme d’une cabosse. Il a été découvert récemment dans le Sud de l’Équateur.
Il date de 3500 avant Jésus Christ. Cela prouverait que le cacao était déjà consommé sous forme de boisson par les Shuars. Mais ce sont les Mayas qui vers l’an 1000 ont commencé la culture du cacaoyer.

Qui est qui ? - Qui fait quoi ?

Le musée rassemble les collections d’Eddy Van Belle et Jo Draps.
Peggy Van Lierde et Cédric Van Belle sont co-gérants.
Depuis janvier 2019, Peggy Van Lierde fait partie des membres de l'Académie Française du Chocolat et de la Confiserie.
L’équipe est composée de 8 employés (staff accueil et chocolatiers).

Peggy Van Lierde

« Le chocolat est une passion familiale. Il coule dans nos veines depuis 4 générations. Quand ma maman a ouvert le premier musée du chocolat en Belgique en 1998, ce fut l’occasion pour nous de partager cette passion avec un large public. Et de mettre en avant la qualité du chocolat belge. Comme je suis journaliste de formation, la transmission me tient particulièrement à cœur.
Une nouvelle page se tourne pour le musée qui a bien grandi en 20 ans. Ce nouvel espace de 1800 m² permet non seulement de mettre en valeur ce qui pour moi est l’une de nos fiertés nationales, mais aussi d’offrir aux visiteurs une expérience immersive, ludique et gourmande ».

Cedric Van Belle

« Je me réjouis d’ouvrir un nouveau musée à Bruxelles. Mon père qui travaille dans le monde du chocolat, est un grand collectionneur d’objets liés au chocolat. Sa passion est devenue mon travail, depuis que nous avons ouvert le musée du chocolat à Bruges en 2004. Ensemble, nous avons créé d’autres musées en Belgique (le musée de la lampe et celui de la frite à Bruges) mais aussi à l’étranger (à Paris, Prague, à Beyrouth et au Mexique).
L’offre muséale à Bruxelles est déjà très riche mais avec ce nouveau Choco-Story nous avons tenté de répondre à la demande des visiteurs d’aujourd’hui : plus d’interactivité et d’expériences ».

Que dire sur la fresque ?

La magnifique fresque qui décore l’entrée du musée est une réalisation de SEYB, un artiste parisien qui fait partie du collectif bruxellois Propaganza.

Né en 1973 à Paris, Sébastien Dejancourt, alias SeyB, se passionne très tôt pour le graffiti. Témoin de la première génération du graffiti parisien, c'est dès le début des années 90 qu'il s'initie au lettrage pour se spécialiser par la suite dans le décor.

Le collectif PROPAGANZA a été créé en 2012 et a pour objectif de promouvoir et de développer le graffiti et le street art en Belgique. L’ASBL encadre et regroupe une vingtaine d'artistes expérimentés aux styles aussi divers que variés ! Soutien aux artistes, encadrement et aide pour leur professionnalisation via diverses a activités : expo et déco publique, privée et commerciale.
Le collectif est géré par Julien Piloy, grapheur depuis 20 ans.  Chaque artiste, fort de son expérience, est spécialisé dans un style bien déterminé tel que : les trompes l’œil, les décors, les paysages, le photoréalisme, l’abstrait, les portraits, le graffiti etc...
Les artistes du collectif proviennent des quatre coins du pays (néerlandophones, wallons et bruxellois confondus) et sont tous issus du milieu street art/graffiti.
Nous nous battons pour l’obtention de murs d’expressions libres dans les grandes villes et contre l’image péjorative que le public a, en général, des artistes grapheurs.

Les activités

La visite est audioguidée (disponible en 8 langues – français, néerlandais, anglais, allemand, espagnol, italien, russe et chinois) mais il est aussi possible d’opter pour une visite guidée.
Pour prolonger la visite : (uniquement sur réservation), possibilité de visiter le centre-ville sur le thème du chocolat, ateliers, démonstration privée, film réalité virtuelle (5 €) et une boutique pour les plus gourmands.

Tous les jours, le chocolatier de Choco Story Brussels œuvre sous les yeux des visiteurs. Il propose une explication sur la fabrication artisanale de la fameuse praline belge. Il vous livre les secrets de son art.  Ces démonstrations ont lieu en continu, toute la journée pendant les heures d'ouverture du Musée.  La démonstration se clôture par la dégustation d'une des créations du maître chocolatier du Musée Choco Story Brussels.

En pratique

Accès

Choco Story Brussels
Rue de l’Étuve, 41 - 1000 Bruxelles

Horaires

Ouvert 7 jours sur 7 de 10h à 18H. Dernière entrée 17H.

Accès PMR

La totalité des installations a été pensée afin de permettre un accès optimal aux personnes à mobilité réduite. L’entrée PMR se fait par un ascenseur situé dans l’entrée officielle.

Choco Story, 41 rue de L\'Etuve à Bruxelles (Belgique).

Tarifs

Adulte : 9.50€
Senior : 8.50€
12- 26 ans : 8.50€
6-11 ans : 6.50€
< 5 ans (accompagnés des parents) : gratuit.

Tarifs groupes et guides (sur réservation) disponibles.

Art of chocolate - Masterclasses

Dans le nouveau bâtiment, le Musée Choco-Story Brussels accueille la nouvelle école « Art of chocolate ».

De la fève de cacao au consommateur pour les professionnels du chocolat

Art of Chocolate propose des masterclasses dynamiques destinées aux chocolatiers, aux entrepreneurs ou aux passionnés de chocolat du monde entier qui souhaitent développer leurs compétences en chocolat avec les meilleurs experts.
Ces masterclasses interactives s'articulent autour des thèmes suivants : des processus de fabrication du chocolat pour débutants et pour avancés ; de la fève au chocolat ; l’expérience sensorielle ; la création de produits innovants et haut de gamme ; développer une entreprise de chocolat prospère en mettant en avant l’expérience client.

Les partenaires

La Scénographie : un trio gagnant : les familles Van Belle et Van Lierde ont endossé le rôle de muséographe et se sont entourés d’experts : Koen Bové pour le fil rouge de l’exposition, Pierre Verbreyt pour les décors ; ainsi que AlfaVision, De Pinxi et Dirty Monitor pour les parties interactives.

AlfaVision

Réalité Virtuelle : La technologie saveur chocolat

Pour compléter la visite du musée, Choco Story Brussels propose un voyage virtuel dans le Yucatan au Mexique.
L’entreprise brugeoise AlfaVision, acteur mondial dans le secteur du développement d’expériences technologiques innovantes pour les musées, propose une production de réalité virtuelle unique en son genre : l’histoire du chocolat en grandeur réelle. Les visiteurs accompagnent l’explorateur espagnol  De Alvarado du début à la fin de son expédition, d’abord dans la jungle, puis dans un temple maya, où se tient une cérémonie rituelle du cacao. Cette dégustation se termine même en une douce hallucination ….
AlfaVision développe des applications de technologies innovatrices, comme les expériences de réalité virtuelle et réalité augmentée pour les musées, centres de visiteurs, sites de culture et de patrimoine. L’entreprise vise toujours à allier précision historique et innovation dans une mise en récit passionnante.

Dirty Monitor

Studio de création enthousiaste, pionnier dans le domaine de la conception et de la création de contenu pour le mapping vidéo et autres productions audiovisuelles et solutions interactives.
Performances live, installations, expositions, lancements de produits, inaugurations, soirées... Quel que soit l’univers souhaité, les structures ou les surfaces, l’expérience offerte au public se veut à chaque fois être une expérience visuelle unique.

De Pinxi

De pinxi conçoit et réalise des attractions basées sur les médias et technologies les plus innovants :  immersion et interaction. Musées, expositions, aquariums, grottes, parcs de loisirs, autant de destinations pour de pinxi a travaillé aux quatre coin du monde.  Avec des références comme Mémorial de la Bataille de Waterloo, Beffroi de Mons, Village Nature Paris, Musées Grévin Montréal & Seoul, TekZone Kuwait, Comics Station Antwerp, Parc du Petit Prince, Tour Montparnasse, Cairo Science Museum...

Koen Bovée

Le scénographe brugeois Koen Bovée travaille depuis 15 ans dans la mise en scène d’exposition et de musées. Il a ainsi mené divers projets à bien tel que : le centre des visiteurs au Parlement Flamand, le futur musée des sciences de l’université de Gand, la scénographie de la Tour de Diksmude. Koen Bovée aime s’entourer de professionnels et de spécialistes pour mener ses projets à bien.  En étroite collaboration avec les responsables de Choco Story Brussels, Koen Bovée a imaginé le fil rouge du parcours du nouveau musée du chocolat, à savoir un voyage à travers le monde.

Rex Orange County : le single New House Rex Orange County : le single New House
Rex Orange County nous revient aux oreilles avec New House, une nouvelle chanson céléb...
  Genval-Les-Bains, une adresse culte
Une magnifique vue plongeante sur le Lac de Genval, une décoration alliant décontracti...
Genval-Les-Bains, une adresse culte

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire