Publicité

First Draft : l'EP Declines Are Long Gone

Maxime Lopes Par Le samedi, 19 février 2022 à 12:02 0

First Draft convertit une extrême sensibilité en énergie brute. La basse à elle seule joue le rôle de plusieurs instruments et la batteuse est également chanteuse ! Leur nouvel EP Declines Are Long Gone est disponible.

First draft - Declines are long gone

Le duo batterie/chant-basse tourangeau First Draft convertit une sensibilité accrue en énergie brute, en empruntant au post-rock, au shoegaze ou au brit rock. La performance technique des deux musiciens est particulièrement impressionnante : alors que la basse à elle seule joue le rôle de plusieurs instruments, la batteuse est également chanteuse ! Face à une section rythmique intransigeante, le chant se montre à la fois doux, mélodique, viscéral et puissant. Un contraste saisissant qui révèle un univers artistique aussi sombre que porteur d’espoir. Si Marriages et Mogwai fusionnaient, cela donnerait sans doute First Draft...

Leur nouvel EP "Declines Are Long Gone" dresse un bilan poétique et douloureux du monde moderne dans lequel s’inscrivent paradoxe et humanité profonde. First Draft met en scène des paysages sonores cathartiques, ponctués d’harmonies et de modulations qui remplissent l’espace et créent l’illusion du nombre. Le groupe explique : "Dans ce nouvel EP "Declines Are Long Gone", on veut avant tout peindre des ambiances post-rock, créées lors de sessions d'improvisation spontanées. Les textes sont les fils conducteurs dans des structures musicales non-linéaires, et font traverser tantôt des mers déchaînées, tantôt des zones urbaines à l'architecture écrasante, tout en préservant des espaces-sanctuaires où il est possible de s'épanouir, en profitant du présent sans nier les défis futurs".

Enregistré et mixé par Fred Norguet au Studio 33 Tour à Frontenac, mastérisé par Pierre Henri Demel (ODN Mastering) à Fondettes. Artwork : Lohengrin Papadato.
Formé en 2016 à Tours, le duo First Draft cherche à éviter les absolus et à privilégier les nuances en empruntant au post-rock, au stoner, au brit rock et au shoegaze. La rencontre des deux musiciens Marine Arnoult et Clément Douam donne naissance à un duo techniquement exigeant. Marine a développé une remarquable indépendance batterie-chant qui capte à chaque concert l’attention du public. Clément s’est forgé un son singulier au long d’une recherche passionnée. Ne provenant que d’une basse, le signal passé au travers de ses pédales d’effets décline un vaste spectre sonore.

La performance est totale. Le dialogue entre les instruments nous guide à travers les méandres d'un univers sensible, clairvoyant et paradoxalement aussi sombre que lumineux. Et c'est bien là que repose toute la singularité de la formation minimaliste qui convertit en beauté et en philosophie les obstacles psychologiques de l'individu face aux enjeux du monde moderne. Le duo transforme son impuissance face aux catastrophes environnementales ainsi que le questionnement défaitiste qu'il pourrait induire, en force positive et stimulante. Une ambivalence magistralement adaptée à la création sonore.

L'EP est disponible en vinyle.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam