Publicité

Yoann Kavege présente le roman Moon Deer

Maxime Lopes Par Le mardi, 13 avril 2021 à 13:15 0

Dans Culturel

Moon Deer est un roman graphique qui nous entraîne à travers les galaxies. On vous invite pour un voyage cosmique avec ce premier roman graphique du talentueux Yoann Kavege qui ouvre un nouveau chapitre de Bubble éditions.

Yoann Kavege - Moon Deer

Traqué sans répit par une créature mystérieuse, Moon Deer n’a qu’un but : protéger l’Oeuf à travers l’espace immense et vide. A bord de son vaisseau, il écume les planètes pour échapper à sa poursuivante et tente d’arriver à son but secret. Une course-poursuite terrible dont l’issue pourrait sceller le sort de l’univers frappé par le Grand Silence…

Mais faut-il se fier aux apparences ?

Interview avec l'auteur

D'où vient votre passion pour la bande dessinée ?
Yoann Kavege : Je dessinais beaucoup tout petit, alors des proches m’ont d’abord initié aux comics (avec des Strange et autres Spider-Man des années 90) puis aux mangas, et je n’ai jamais arrêté de lire de la bd et d’en dessiner depuis ! J’ai pu élargir mes lectures à tous les styles et c’est un art qui m’exalte toujours autant par la variété de ce qu’il propose, chaque histoire étant unique tant par son texte que par son dessin.

Pouvez-vous nous présenter votre roman Moon Deer ?
Yoann Kavege : C’est l’histoire d’un petit cerf astronaute qui, pour protéger un précieux œuf des griffes d’une mystérieuse poursuivante, doit fuir à travers l’espace au péril de sa vie. Une course-poursuite qui pourrait sceller le sort de l’univers frappé par un étrange fléau, le Grand Silence… C’est un récit qui mélange science-fiction, aventure, action et mystère.

Qu'est-ce qui vous a intéressé à proposer un voyage à travers les galaxies ?
Yoann Kavege : Le cinéma m’a transmis une passion pour les grands vides spatiaux, aussi magnifiques que terrifiants, et il y avait un vrai plaisir de dessinateur à imaginer tout un tas de planètes différentes. Je voulais donner de l’ampleur à cette aventure, et plus l’échelle était grande, plus on sentait la détresse de ce petit cerf et le caractère désespéré de sa fuite.

Où puisez-vous votre inspiration pour imaginer l'histoire et avez-vous un lieu où vous aimez écrire ?
Yoann Kavege : Je voulais raconter une histoire qui se déroulait dans des mondes étranges après avoir découvert le travail de Moebius, et il me manquait un personnage pour la porter. Et un jour tout bêtement, le nom d’un certain aventurier de la téléréalité française, entendu au détour d’une conversation, a inspiré ce petit héros cervidé. Le récit s’est ensuite étoffé au fil des années jusqu’à arriver à sa forme actuelle, je lui ai laissé le temps de s’écrire tout seul finalement ! Quant au lieu pour écrire, le confinement de mars 2020 ne m’a pas laissé beaucoup de choix !

Que peut-on savoir du personnage principal de l'histoire ?
Yoann Kavege : A vrai dire pas grand-chose, car l’intérêt du récit vient du fait qu’on plonge au cœur de l’action, sans contexte, et qu’on va devoir comprendre d’où viennent les personnages et qu’elles sont les raisons qui motivent cette grande chasse. C’est évidemment un héros assez mignon et vulnérable, mais qui sait faire preuve d’ingéniosité pour se sortir de situation dangereuse, et dont la dévotion pour l’œuf le pousse à ne jamais abandonner. Si son design m’est venu très vite, j’ai pris le temps de le peaufiner pour le rendre visuellement attachant, essentiel puisqu’il s’agit d’un récit presque muet.

Que peut-on savoir concernant le graphisme et les illustrations du livre ?
Yoann Kavege : Les planches sont dessinées sur papier avant d’être mises en couleur par ordinateur. J’ai tenu à garder un style assez rond, sans trop de détails, pour coller avec l’aspect du personnage et rendre l’aventure accessible au plus grand nombre, même si l’apparence jeunesse du livre peut être trompeuse par instants ! On y ressent à la fois mes influences franco-belges, comics et manga.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Yoann Kavege : C’est je pense un bon moyen de lancer un premier projet en amortissant certains coûts de production, en réduisant les intermédiaires parfois coûteux pour un jeune éditeur comme Bubble et surtout en évitant au maximum le gâchis de la surimpression. Bubble étant par ailleurs une plateforme communautaire, le financement participatif semblait être un moyen cohérent de lancer leur première bande dessinée, avec l’aval et le soutien de ses utilisateurs.

Quels sont vos choix concernant l'impression du livre ?
Yoann Kavege : L’idée était que l’aspect du livre soit plus proche d’un roman graphique moderne que d’une bd jeunesse, pour refléter au mieux le ton du récit. C’est un format cartonné, légèrement plus petit que de l’A4, assez épais puisqu’il fera près de 200 pages. Mais le succès de la campagne de financement sur Ulule nous permettrait de lui donner des effets de fabrication plus luxueux (dorure, relief, etc…).

Comment Bubble éditions vous apporte son soutien ?
Yoann Kavege : Mon éditeur chez Bubble a été très attentif pour m’aider à retravailler mon storyboard afin d’en tirer le meilleur, et j’ai pu être très impliqué dans la fabrication du livre et l’élaboration de la campagne. Egalement, Bubble a permis au projet d’être soutenu par 7 artistes exceptionnels qui viennent proposer de superbes illustrations pour la campagne, c’est un gros coup de pouce pour aider à faire connaître le livre et un vrai plaisir pour moi de voir leurs réinterprétations de mon univers.

Quand sera disponible le roman graphique Moon Deer et espérez-vous faire des rencontres dédicaces avec les lecteurs ?
Yoann Kavege : Le livre devrait arriver au plus tard en décembre 2021 pour celles et ceux qui le précommandent sur Ulule, puis début 2022 en librairie. Quelques libraires ont déjà manifesté leur intérêt pour le projet et ce serait un honneur pour moi de dédicacer le livre et de rencontrer les lecteurs et lectrices, je serai déjà bien entraîné avec les dédicaces réalisées pour les soutiens Ulule.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Yoann Kavege : Un grand merci à toutes les personnes qui ont déjà aidé le projet à décoller sur Ulule, je suis encore très ému par l’engouement autour de Moon Deer, j’espère que la bd vous plaira et vous surprendra jusqu’à ses dernières pages !

Merci à Yoann Kavege d'avoir répondu à notre interview !
Suivez le également sur Facebook.

Moon Deer de Yoann Kavege, Bubble éditions - trailer

Yoann Kavege, jeune artiste de la nouvelle scène de demain

Yoann Kavege est né en 1997 et a toujours pratiqué la bande dessinée, depuis ses projets annuels réalisés chaque année en primaire jusqu’à ses études d’animation à l’ESAAT (Roubaix), puis la FNCD BD/Formation BD à Auguste Renoir (Paris).
C’est à cette époque que le projet Moon Deer se développe, entre plusieurs histoires courtes et expérimentations. Cette première histoire joue avec les genres et les attentes des lecteurs. Yoann évoque de multiples inspirations : Jeff Smith (Bone), Akira Toriyama (Dragon Ball), Fiona Staples (Saga), Linnea Sterte (Stages of Rot), Mathieu Bablet (Carbone & Silicium), ou encore Tradd Moore (Silver Surfer : Black).

La maison d'édition Bubble

Bubble éditions annonce sa première création originale en bande dessinée. Le pari est double : lancer un jeune auteur prometteur, Yoann Kavege, sur un titre aussi ambitieux que risqué. Mais aussi proposer un autre standard dans le milieu de l’édition, qui fait la part belle aux créateurs, pour un modèle plus juste et plus équitable.

Yoann Kavege porte Moon Deer dans sa tête — et dans les étoiles — depuis 2016. C'est en 2020 qu'il trouve une version finale à son histoire, sous la forme d’un roman graphique de près de 190 pages, tout en couleurs. Un projet qui séduit immédiatement Bubble éditions, qui décide alors de travailler sur le projet avec Yoann. Le but : inaugurer une nouvelle collection dédiée à de jeunes autrices et auteurs pleins de promesses. La structure souhaite en effet soumettre plusieurs projets en crowdpublishing d’ici la fin de l’année.

interview Livres Crowdfunding

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam