Publicité

William Rouached : l'EP Chaser of Light

"Wow, c'est nouveau ça !" s'est exclamé un spectateur à la fin d'un concert de William Rouached. A tout juste 22 ans, le musicien lillois sort son premier EP, Chaser of light, comprenant 7 titres.

William Rouached

Ses titres flirtent avec la pop. Bird et Another Sky présentent l'artiste en train de s'approprier le genre en y apposant de puissants licks de guitare et des accords aux couleurs de idiosyncrasiques.
La voix de William Rouached saura transporter ses auditeurs dans un univers intime où ils pourront se retrouver dans les doutes et angoisses du jeune musicien.

D'où vient votre passion pour la musique ?
J'ai commencé le piano à l'âge de 3 ans, et ça me colle à la peau depuis. A l'adolescence, je me suis mis à la guitare, puis au chant et à la basse : j'ai toujours trouvé dans la musique de quoi m'exprimer, et ce de différentes manières, donc je m'amuse vraiment quand je compose. Et puis, évidemment, j'ai toujours de la musique dans les oreilles !

Pouvez-vous nous présenter votre EP Chaser of light et son univers ?
Chaser of Light est un projet que j'ai composé avec soin pendant 3 ans. Il est le reflet de mes influences (John Mayer, Ed Sheeran, Dire Straits,...), bien que j'en ai fait une expérience très personnelle. Également, les morceaux sont variés, donc que vous ayez envie d'écouter un truc qui bouge (North !), ou alors qui vous aide à vous morfondre dans votre tristesse (ce sera plutôt Bird là), vous aurez de quoi faire.

Souhaitez-vous nous parler de la partie instrumentale ?
J'ai essayé de toujours asseoir les morceaux sur une base très instrumentale, soit à la guitare, ou alors au piano ; mais l'arrangement est très important. Il faut que la chanson soit catchy, qu'elle retienne facilement l'attention des gens, mais qu'en même temps elle ait une complexité et une richesse qui permette d'y retourner régulièrement. C'est pour ça que je soigne la production, pour qu'il y ait toujours des éléments qui viennent raviver l'attention de la personne qui écoute.

Peut-on en savoir plus sur le titre Bird et son clip ?
Bird est un morceau que j'ai écrit à un moment charnière de ma vie, et il reflète ce changement : ça parle d'une personne qui, tout en quittant sa vie précédente, la regrette. Il sait toutefois au fond de lui-même qu'elle ne lui convenait pas. Il se retrouve donc perdu, à la recherche d'un foyer, d'amis, bref d'une nouvelle vie.
J'ai réalisé le clip entièrement avec mon téléphone, un BlackBerry. Je m'étais lancé le défi de tourner chaque jour un plan le plus intéressant possible pendant quelques mois, et lorsqu'est venu le moment de faire un clip pour Bird, mêler les deux projets m'a semblé être une évidence, puisque ce syncrétisme de moments de mon passé s'alliait parfaitement avec la nostalgie qui se dégage du morceau.

Quel regard portez-vous sur l'interprétation de vos textes ?
Je m'inspire de beaucoup de choses, mais en particulier de moments forts que je vis ; ensuite, j'essaye d'extraire l'essence émotionnelle de ces événements, ainsi qu'un enseignement, et je me concentre davantage sur ça dans les morceaux, ce qui donne des textes relativement abstraits, permettant à chacun d'y insérer ses expériences personnelles.

Comment se sont passés les enregistrements en studio ?
J'ai tout enregistré chez moi, dans mon home studio. Étant perfectionniste, ça me permettait de refaire une prise dès qu'un détail ne me plaisait pas, et d'arriver à un résultat aussi satisfaisant que possible.

Selon vous, que doit transmettre la musique ?
Je pense que la musique, au même titre que l'art en général, doit toucher la personne qui écoute, même si c'est la seule à être affectée par le morceau. Si c'est le cas, elle a remplit sa mission

Avec qui aimeriez-vous faire un duo ?
Le duo allemand Milky Chance... Je suis un fan inconditionnel de leur musique, de l'atmosphère de celle-ci et de leur manière de travailler. Pouvoir apprendre d'eux serait un grand honneur.

Souhaitez-vous nous parler de l'artwork de l'EP Chaser of light ?
Comme à peu près tout ce qui concerne cet EP, je l'ai réalisé moi-même. Je voulais qu'il transmette certaines idées données par le titre, à savoir qu'un chasseur de lumière est une personne qui, inévitablement, vit dans le noir, et se voit donc être attiré, de manière quasi obsessionnelle, par celle-ci. Il a les yeux rivés sur le ciel, dans une quête qu'il sait au fond de lui impossible.

Quels souvenirs gardez-vous de votre travail avec Deron Daum ?
La rencontre avec Deron Daum a été incroyable. Déjà parce que, humainement, il m'a beaucoup apporté, et il m'a tendu la main alors que j'étais un néophyte qui était complètement perdu. Ensuite, parce qu'il est très professionnel et a fait un boulot de dingue sur le mixage de l'album, toujours très rapidement. Ce qui est le plus agréable avec lui est probablement qu'il sait interpréter techniquement les termes complètement fantaisistes que j'utilise ; par exemple, lorsque je lui demandais de rendre le son d'une guitare plus "chaud", ou l'atmosphère d'un morceau moins étouffée, il le faisait à la perfection.

Comment avez-vous vécu la période de confinement au printemps et celle-ci vous a-elle inspiré artistiquement ?
J'ai plutôt bien vécu le confinement, parce que j'ai toujours aimé rester chez moi, donc j'ai su m'occuper. Au début j'ai eu un certain dégoût de la musique, je n'ai pas touché à un instrument pendant plusieurs semaines. Et puis je me suis remis à la guitare, et j'ai composé un morceau assez rapidement. J'ai réalisé un clip, puis je l'ai sorti ; c'est un grand sentiment de transformer une situation pareille en un petit bout de musique.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
J'espère que tout le monde est en bonne santé, et que Chaser of Light saura vous apporter ce que vous recherchez, même partiellement.

Merci à William Rouached d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Bird - William Rouached

Musique interview

Le groupe de League of Legends K/DA fait son retour avec The Baddest Le groupe de League of Legends K/DA fait son retour avec The Baddest
K/DA, le célèbre groupe pop virtuel de League of Legends revient avec une nouvelle cha...
  Plongez dans une cité dans la BD En falsh, d'Oz et Sanchez
C'est quoi la vie en banlieue aujourd'hui ? Un roman graphique inspiré de la sé...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire