Publicité

White Velvet présente l'album Encore à contre courant

Maxime Lopes Par Le mardi, 23 novembre 2021 à 17:51 0

Dans Culturel

Après moult formations qui lui ont permis d'explorer chaque facette de la planète musicale qui l'habitait, Juliette Richards trouve l'espace où poser sa voix et forme son premier projet personnel sous le nom de White Velvet. Elle dévoile l'album Encore à contre courant.

White Velvet - Encore à contre courant

Nourrie autant de la folie et du timbre puissant de Bjork que de la douce chaleur intime des clarinettes d'Andy Shauf, White Velvet offre une pop baroque à la voix de velours et au souffle caressant du saxophone. Comme un remède à la monotonie, une potion qui libère des brisures et des soucis.

Après une première sortie en 2019, “Adulthood”, White Velvet sort en 2021 Encore à contre courant, une combinaison de compositions et de reprises. Un format un peu hors du commun qui illustre bien 2020, faite de chambardement et d'adaptation. Ces chansons sont une ode à l'amour, et cette fois, c'est dans son idiome natal que s'exprime White Velvet.

D'où vient votre passion pour la musique et que vous apporte-t-elle ?
Je chante depuis que je suis toute petite (bien que je sois toujours petite), je crois que ma passion a commencé au sein de ma famille, en écoutant beaucoup de musique au quotidien, en chantant beaucoup. Je chantais des chansons de désespoir dans ma chambre, en admirant la pluie, dans une totale complaisance. Aujourd'hui elle m'apporte cet exutoire essentiel, autant quand je chante que quand j'écoute. Elle me permet d'encaisser la pluie.

Pouvez-vous nous présenter l'album Encore à contre courant et son univers ?
"Encore à contre courant" n'est pas tout à fait un album. C'est mes compositions "Encore un peu" et "Contre courant" qui s'entourent de plusieurs reprises, de chansons qui ne sont pas de moi, mais qui font sens par rapport au sujet principal (et unique, il faut bien le dire) de ce disque, l'amour.

Quelles ont été vos inspirations et comment l'avez-vous composé ?
L'amour ... est la source d'inspiration de mes chansons et des chansons que j'ai choisi d'adapter. J'ai composé mes chansons toute seule, en m'isolant dans ma maison de famille au milieu de nulle part, principalement parce qu'elles sont de l'ordre de l'intime, et puis je suis retournée dans cette maison plusieurs mois plus tard mais cette fois pour la transformer en studio et m'entourer de musiciens pour mettre ensemble ces chansons sur le disque.

Qu'est ce qui vous plait d'être "Encore à contre courant" dans cet opus et votre musique de "velour blanc" ?
C'est difficile pour moi de répondre, je pense laisser cette question pour que l'auditeur ou l'auditrice se fasse sa propre impression sur ma musique.

Quelle importance accordez-vous à la voix et à l'interprétation ?
La voix est mon instrument et l'interprétation est primordiale. L'interprétation et la présence. C'est le chant qui donne le sens, c'est le fil conducteur de mes chansons, et l'interprétation est ce qui permet de toucher le public. Sans la présence, sans la bonne intention, quand on n'est pas dans ce qu'on est en train de chanter, on met une distance et on n'atteint pas la personne qui est en train d'écouter. Ce n'est pas toujours facile d'interpréter dans la bonne intention une chanson qu'on a écrite depuis un moment, ou qu'on a chanté mille fois, et pourtant c'est ce qu'il faut faire en studio et en concert, pour donner de l'émotion. Il faut que la chanson qu'on chante nous chamboule et continue de nous chambouler chaque fois qu'on la chante, il faut se mettre dans l'état dans lequel on était quand on l'a écrite.

Quels sont vos choix sur la partie instrumentale pour cet album ?
Le saxophone est un instrument qui caractérise mes chansons, et j'aime beaucoup aussi utiliser la maison comme un instrument. En l'occurrence j'ai utilisé le carillon de la porte d'entrée pour "Encore un peu".

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio ?
Le studio c'est ma maison de famille, une maison qui date des années 1800, qui a été construite par et n'a jamais été habité que par ma famille. On la transforme en studio et on passe une semaine dedans, loin de tout. En fonction de la saison il peut faire un peu froid, notamment pour "Encore un peu" et "Contre courant", c'était en octobre 2020, mais on met un pull (ou un poncho) et les prises n'en sont que plus intenses.

Parlez nous du single Encore un peu et de son clip...
"Encore un peu" c'est mon tout premier titre en français. Un copain m'a défié d'écrire une chanson en français. Le clip, c'est la partie 1 d'un clip sur "Encore un peu" et "Contre courant" donc la partie 2, sur "Contre courant", sort le 8 décembre 2021.

Que souhaitez-vous apporter au public avec l'album Encore à contre courant ?
Une complainte qui fait du bien. Ce sont des chansons d'amour mais pas nécessairement de désespoir. Certaines, notamment le bonus "Il n'y a pas d'amour heureux" peut apporter du désespoir au désespoir, quand parfois, on a besoin de se complaire dans sa tristesse, mais certaines sont un symbole d'espoir dans la relation amoureuse comme "Dis moi oui". Pour mes compositions c'est plus compliqué d'en définir le sentiment mais en tout cas ce que j'aimerais apporter c'est une forme de réconfort.

Une anecdote à nous raconter sur votre album ?
Quand j'ai chanté "Tout simplement (Tout doucement)" dans le studio de Jean-Michel Zanetti, il faisait 38°.

Des concerts sont-ils prévus bientôt et qu'appréciez-vous dans la scène ?
Je joue le 9, 11, 16 et 17 décembre. Ce que j'aime en concert c'est tenter chaque fois de procurer des émotions, si j'ai touché au moins une personne dans le public, pour moi c'était un bon concert.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Merci Divertir pour cette interview, en espérant qu'elle ait été divertissante pour le lecteur ou la lectrice.

Merci à White Velvet d'avoir répondu à notre interview !

White Velvet - Encore un peu (Partie 1) (Official Video)

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam