Publicité

Waykiki Boys prépare son 1er album

Les Waykiki Boys sont une vague de cumbia péruvienne, electro et surf music qui déferle depuis 2013 avec Tito Veneno à la guitare, Fuego à la basse, Jaguar à la batterie et Candy Killer au synthé. Après plus de 168 concerts, les Waykiki Boys préparent leur premier album.

Waykiki Boys (crédit JeremyMarc)

crédit visuel JeremyMarc

Qui se cache derrière Waykiki Boys et d'où vient l'idée du nom du groupe ?
Derrière Waykiki boys se cachent Jaguar (batterie, voix) Tito (guitare choeurs) et Candy killer (clavier choeurs) le nom du groupe vient d'une plage qui s'appelle Waikiki, à Lima (Pérou) Jaguar et Tito sont péruviens, après  'boys' c'est parce qu'au départ nous étions que deux garçons (le batteur et le guitariste)  nous avons modifié le 'i' par le 'y' et c'est devenu 'waykiki' après il y avait l'idée de mélanger les styles que nous adorons et nous nous sentions proches, dans l'idée, avec les Beastie boys et le fait de ne pas rentrer dans un seul format de musique car nous mélangeons basiquement la cumbia péruvienne, le surf avec l'électron, entre autres styles.

Pouvez-vous nous présenter votre premier album ?
Après 2 EPs autoproduits le premier EP par nous même et le 2ème on l'avait co-produit avec André Manukian qui nous avez prêté son studio à Chamonix pour le faire, nous voulions marquer le coup avec ce premier album.
Cet album contiendra entre 10 à 11 chansons, nous en avons 14 déjà prêtes pour faire des maquettes. Il est assez symbolique car il y a aura des compos de nous 3 avec toutes les influences actuelles du groupe il sera psyché, mystique, dansant, fascinant mais à la fois surf rock à la sauce Waykiki. Nous allons entâmer des concerts si c'est possible en 2021.

En quoi vos origines péruviennes influencent-elles votre musique ?
Nous avons l'impression que dans notre musique il y a toujours du soleil et du mystique. Dans notre culture il existe une joie de vivre et faire la fête mais au même temps nous avons une culture ancestrale basée sur des légendes, des superstitions, des dieux de la nature, les astres et le culte au soleil. Les incas (en langue Quechua veut dire les fils du soleil) faisaient beaucoup de cérémonies, des chants et de la musique et pas qu'eux, nous avons une histoire assez riche comme dans toutes les civilisations anciennes.
Après il est vrai que quand on pense à la musique péruvienne on pense toujours à la flûte de pan cependant avec la globalization je pense que le monde peut se renseigner sur la musique du Pérou et rester surpris avec tous les genres musicaux que l'on fait actuellement d'ailleurs mon frère joue dans un groupe de hard-core anarchiste péruvien.

Qu'est ce qui vous plaît dans le fait d'explorer les sonorités amazonienne, psychédéliques, électro et surf et comment cela se traduira-il au niveau instrumental ?
Nous adorons mélanger les styles et de nous surprendre mais surtout le public.
L'idée est de ne pas s'ennuyer en jouant toujours la même chose.
Nous trouvons l'Amazonie assez fascinante, il y a tellement des légendes, des comptes etc nous aimons travailler ces histoires et les plasmer en musique.
L'idee est de pourquoi pas avoir un rythme genre New order avec une guitare surf et derrière un clavier un peu syster of mercy avec des paroles qui parlent de la jungle ou s'eclater ou simplement une poésie triste et nostalgique.
L'expérimentation de sons et paroles, en continu, est notre idée de base.

Comment composez-vous et vous répartissez-vous le travail au sein du groupe ?
Nous composons tous les trois et on s'envoie beaucoup de mails avec les idées assez avancées et dès qu'on se voit pour répéter on joue les morceaux et on rajoute des nouvelles choses au feeling et au fur et à mesure, c'est assez amusant comme dynamique, on aime bien l'organisation mais au même temps on adore la folie de l'impro et les sonorités spontanées qu'on trouve quand on fait des jams autour d'un verre chez jaguar ou chez tito. Et là règle d'or chez les Waykiki c'est qu'on rigole tout le temps c'est notre esprit ensoleillé péruvien.

Est-ce facile de trouver de l'inspiration et des rythmes festifs en période de pandémie ?
Tout est dans la tête, il faut garder le sourire et la joie de vivre, les temps sont durs certes mais il ne faut pas se laisser abattre, déjà il faut juste prendre soin de soi même et des autres, être conscient de notre réalité, faire avec et se dire que demain sera un nouveau jour. Pour les Waykiki le confinement a représenté beaucoup de réflexion, travail sur soi même et notre rapport avec notre entourage, la famille, notre planète et nos rapports en tant qu'humains , on a eu des moments compliqués et aussi des très beaux moments.
Après l'inspiration pour écrire peut arriver à n'importe quel moment on a cru comprendre que même Newton et Shakespeare ont eu des bonnes idées pendant leur période de Confinement pendant la peste, la grippe, etc.
Le groupe garde la tête haute nous continuons à travailler, composer, rigoler et s'envoyer des blagues, c'est important.

Parlez-nous du titre Noche de carnaval et son clip...
Noche de carnaval est une composition du Jaguar avec sa boîte à rythmes. Il me l'a ramené un jour d'été, j'ai posé quelques guitares en pensant à talking heads, U2 et à marcher dans la jungle la nuit... entouré par des sorciers de l'Amazonie.
Alors le clip a été réalisé par une amie très pro et talentueuse qui s'appelle Melody Da Fonseca. Pour ce clip il nous a fallu contacter presque tous les anciens catcheurs mexicains et leurs familles pour demander leur permission de droit à l'image c'était une expérience assez sympathique. D'ailleurs je profite pour saluer tous ces catcheurs qui nous font toujours rêver avec leurs aventures et légendes.

Que souhaitez-vous apporter au public avec cet album ?
Nous souhaitons apporter du soleil, du mystère, de l'amour, de la fiesta, du mystique et de l'espoir. En parlant de l'album nous avons un titre qui parle de la fin du monde et qu'il faut vivre maintenant car à force de vivre dans le passé et le futur on râte notre présent.

Qu'est ce qui vous a motivé à faire un financement participatif ?
Nous sommes un groupe autoproduit et qui aime faire ce qu'il veut quand il veut. Après le covid nous a frappé assez fort au niveau des dates et de nos fonds pour financer notre Premier album ; alors nous avons organisé ce financement pour sortir cet album et marquer le coup et qu'il ne passe pas inaperçu.
Nous avons fait appels à nos fans, nos amis, famille pour pouvoir sortir enfin ce premier opus et nous faisons tout pour bien réussir.
Nous allons travailler avec un des membres de la Mano Negra, en résidence, prochainement et on commence à faire les maquettes en tout cas on fera de notre mieux pour vous donner le meilleur de Waykiki.

En quoi les concerts sont-ils importants pour vous et quelle importance accordez-vous à la représentation scénique ?
Les concerts pour nous sont la base de ce que nous sommes. Sans le public, nos amis, nos familles, nous ne serions pas là. La scène est notre meilleure façon de danser et s'éclater avec les autres, leur transmettre notre énergie et passer un bon moment. Nous adorons faire des concerts, nous avons eu la chance de faire danser les anglais, les italiens, les suisses chez eux et je pense que nous nous arrêterons pas là, on va continuer à ramener notre énergie partout où on peut.

Le fait de proposer des concerts à domicile aux contributeurs, c'est une façon de pallier aux annulations en cascade du Covid-19 ?
Oui, c'est une très bonne idée que plusieurs groupes font mais nous pensons aussi que c'est une façon d'interagir avec nos fans de façon plus proche car des fois quand on est dans une salle on n'arrive pas à discuter avec tout le monde alors que les concerts privés en petit comité nous permettrons de passer plus de temps avec les gens qui apprécient notre musique. D'ailleurs qui ne veut pas prendre un verre avec Jaguar qui est catcheur pro, et Shaman qui fait des bonnes blagues.

Jouer un concert en Amazonie ou y tourner un clip vous ferait-il plaisir ?
Absolument c'est un rêve qu'on aurait dû faire en 2020 mais ça sera fait en 2021 ou 2022 peut être, nous préparions des tournées en Amérique Latine, Angleterre, etc. mais tout s'est arrêté mais ça reviendra bientôt, on croise les doigts.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Prenez soin de vous et de vos proches. nous vous envoyons un max d'énergie et espérons vous revoir sur scène ou à la maison et surtout merci à vous pour cette opportunité de vous parler de nous.

Merci à Waykiki Boys d'avoir répondu à notre interview !
Vous pouvez les suivre sur Facebook.

Waykiki Boys - Noche de Carnaval

interview Musique

Cristina Marocco : l'EP Un air d'Italie Cristina Marocco : l'EP Un air d'Italie
Cristina Marocco voyage aux origines de la chanson italienne avec l'EP Un air d'Italie. ...
  Le duo A3C souhaite conquérir son public
Après son EP éponyme et porté par le single On n'est pas bien là, le...
Le duo A3C souhaite conquérir son public

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire