Publicité

Violent Scenes : l'EP Rebirth

Maxime Lopes Par Le samedi, 05 février 2022 à 14:04 0

Dans Culturel

Violent Scenes propose leur EP Rebirth, qui vient de sortir sur leur label Stand Alone Complex.

VS (crédit Antonio Stea)

crédit photo : Antonio Stea

Violent Scenes est le nouveau théâtre grec. Soucieux de la leçon d'Euripide et de Godard, il méprise les représentations théâtrales à la télévision et déclare que la Tragédie n'est pas violente. Violent Scenes est une tentative d'être humain.
Le groupe repose sur une amitié profonde et durable entre les membres basés dans les Pouilles, dans le sud de l'Italie.

En cinq ans, Violent Scenes a mis en scène plusieurs œuvres : un album, un EP, le spectacle théâtral "Abandons" avec la compagnie des Pouilles Teatro delle Rane, la lecture psychique de "Dialogues avec Leucò" de Cesare Pavese, la peinture en direct "Sushumna" avec le sicilien l'artiste plasticienne Silvia Ruggeri, quelques performances sonores de Godard, Lynch's et films d'animation et plus d'une centaine de concerts, ouvertures pour Uzeda, Mokadelic, Aki Onda, Control Unit et bien d'autres.

En 2019, « Grim July », le premier clip de « Stimmung » (Angapp, 2019), réalisé par Antonio Stea, remporte le Cineconcerto Music Film Festival à Montecarotto (AN, Italie). Le Jury est présidé par Corrado Nuccini, membre du groupe post-rock italien Giardini di Mirò.
Le deuxième clip, « Nope Face », également réalisé par Antonio Stea, remporte une mention spéciale du meilleur film expérimental au Tokyo International Short Film Festival en 2020 et le premier prix du meilleur clip au Paris Film Art en 2021.

"Lorsque nous avons joué "Neon Genesis Evangelion: Death & Rebirth" (Gainax, 1997), à Catane en 2018, nous avons remarqué quelques similitudes entre les morceaux sur lesquels nous travaillions et l'anime japonais. Quant à Hideaki Anno aussi pour nous, il est difficile de s'éloigner de notre créature préférée, "Know by Heart" (Angapp, 2017), alors nous avons décidé de lui faire un dernier au revoir."

Unit: 01-02-03 ne sont rien d'autre que trois morceaux de KBH en version électronique, comme on avait l'habitude de les jouer dans les performances des dernières années. Les paroles, comme des passages bibliques, souhaitaient une renaissance devenue apocalypse. La pandémie de COVID-19 est aussi un moyen de se sentir vivant dans un monde, copie de lui-même. Est-ce la vraie nature de l'évolution ? Mourir pour renaître séparé de Dieu ?

Violent Scenes - Unit: 02

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam