Publicité

Une rentrée avec l'Orchestre Symphonique Divertimento

Maxime Lopes Par Le mardi, 21 septembre 2021 à 13:17 0

Dans Culturel

Un son lumineux, des partis pris artistiques forts, un engagement durable sur le territoire, une énergie sans limite et le plaisir de jouer ensemble : voilà les ingrédients qui font la singularité de l’orchestre Divertimento.

Orchestre Symphonique Divertimento

Depuis deux décennies, la formation guidée par sa cheffe Zahia Ziouani met sa musique au service d’une philosophie exigeante : celle de s’inscrire dans son temps, transmettre et partager dans une quête exploratoire, inlassablement portée par sa vocation de démocratisation culturelle.

Programme 2021/2022

Une singularité en résidences

En 1998, Zahia Ziouani fonde l’ensemble Divertimento, entourée de talents musiciens de Paris et de la Seine-Saint-Denis. Les dix premières années de l’orchestre ont scellé la rencontre entre ses membres et le territoire de Seine-Saint-Denis, avec une résidence établie en 2005 à Stains. Ce point d’ancrage a permis aux soixante-dix instrumentistes professionnels de développer leur singularité artistique et leur modèle à travers le territoire au fil de nouvelles résidences en région (une dizaine par an à Marseille, Nîmes, Lyon, Grenoble…) et plus de cent-cinquante coopérations artistiques et culturelles sur le plan national.

Diversité des cultures

Au carrefour des styles musicaux et des ex­pressions artistiques, Divertimento trace un sillon régulier en manifestant son attachement constant à la rencontre et à la diversité des cultures. L’orientation vers les répertoires de la méditerranée, les musiques populaires et traditionnelles prennent part à l’identité de l’ensemble depuis sa création. Inspiré par la richesse de ses références, Divertimento tisse le lien entre les grandes œuvres symphoniques et les courants musicaux à leur source : España de Chabrier, la Danse Bacchanale de Saint-Saëns… Sa ligne artistique dessine un format symphonique hors des codes, en faisant dialoguer les arts : musique, théâtre, danse… sans pour autant s’affranchir des programmes du grand répertoire, porté auprès des publics les plus éloignés de la musique classique. Cette proposition unique associe Divertimento aux plus grandes salles, qui sollicitent ses musiciens pour leur approche hors du commun.

Mille couleurs dans l’énergie

La deuxième partie du XIXème et le XXème siècles offrent aux musiciens de l’ensemble un écrin idéal dans lequel s’épanouit leur son puissant et engagé ; Dvorak, Tchaïkovski, Falla, Saint-Saëns, Chabrier, Stravinsky ou Bernstein forment aujourd’hui le répertoire de prédilection de l’orchestre Divertimento, qui s’engage également pour la création contemporaine et développe de nombreux projets interdisciplinaires avec le théâtre ou les arts plastiques. Héritière de Sergiu Celibidache pour son attachement à l’équilibre des plans sonores, et pour son rapport toujours humble à la partition, Zahia Ziouani cultive une direction énergique et entière, à l’instar de grands chefs tels que Simon Rattle ou Gustavo Dudamel. Le travail sur les sonorités de l’orchestre l’emmène aujourd’hui vers la période post romantique, propre à l’exploration d’une palette expressive aux mille couleurs.

Démocratisation culturelle

Pionnière en la matière, Zahia Ziouani a placé la pédagogie au cœur du projet artistique de son ensemble pour en faire un lieu propice à l’éclosion des jeunes et moins jeunes : « nous évoluons au cœur d’un univers cloisonné dans lequel il faut souvent se positionner en renonçant à la vie d’artiste ou à l’enseignement… je n’ai jamais voulu choisir. » Conscient de sa responsabilité, l’orchestre tient aujourd’hui toute sa richesse de ces dimensions conjointes. Tandis que l’action culturelle permet à des publics larges (enfants, étudiants, familles, détenus, migrants) de se familiariser avec l’orchestre et la musique selon une série d’approches diverses, l’académie Divertimento créée en 2008 offre un lieu de développement artistique aux musiciens en formation.

Un modèle unique

Divertimento est aujourd’hui un orchestre symphonique de premier plan et un modèle unique en France. De nombreux artistes de renom (Raphaël Pidoux, Shani Diluka, Satenik Khourdoïan, Jean-Marc et Xavier Phillips, l’Ensemble Amedyez…) se joignent à la démarche de l’ensemble qui présente plus de quarante concerts par an sur les plus grandes scènes nationales : la Philharmonie de Paris, le grand théâtre de Provence… à la rencontre des 50 000 spectateurs fidélisés partout en France.

Le teaser !

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam