Publicité

Un garçon stupide : le single Les boules de Noël

Maxime Lopes Par Le lundi, 29 novembre 2021 à 15:58 0

Dans Culturel

Un garçon stupide a dévoilé son nouveau single Les boules de Noël. Le titre connaît un véritable buzz sur TikTok, plus de 1 200 000 vues en un week-end.

L'artiste a eu un passé difficile à cause de son orientation sexuelle, aujourd'hui, il aide les jeunes différents de par leurs sexualités ou pour d'autres raisons sur son compte TikTok, suivi par plus de 1,1 million de personnes.

« J’ai été victime d’homophobie bien avant de connaitre mon homosexualité et j’ai appris que j’aimais les hommes sans connaitre le mot « homosexuel ». J’ai découvert mon orientation sexuel avec le mot « tarlouze » , c’est comme ça que m’appelaient mes camarades de classe. »

« Comment faire son coming-out à ses parents ? » à « Accepter d’être différent » : je veux à tout prix, avec mes vidéos, aider les jeunes Franck d’aujourd’hui. Ce sont plus de 10 000 personnes sur Youtube, dont beaucoup de jeunes adolescent, qui trouve refuge auprès de mes idées et valeurs. Quels sont mes valeurs ? Ne jamais s’excuser d’être soi-même. Ne jamais vivre cacher pour plaire aux autres. Ne jamais avoir honte de sa façon d’être, d’aimer, de s’habiller etc. Puis, l’engouement de l’application TikTok tombe au premier confinement : j’en profite pour partager mon message à un plus large public. Une année plus tard, nous sommes 1,1 Millions !

Les boules de Noël

Les Boules de Noël est un conte de Noël moderne. L’histoire du fils de Père Noël qui fait son coming-out à son père.
Raconté de manière original, festive et humoristique, l’histoire derrière ce morceau est touchante. J’ai fait mon coming-out à l’âge de 16 ans. Quoi qu’on en dise, révéler à ses parents que l’on est homosexuel est effrayant pour beaucoup de jeunes (et moins jeunes). Ce coming-out s’est passé à Cannes au début du mois de décembre 2016, j’avais alors 15 ans et j’étais terrifié à l’idée d’être rejeté par mes parents. Fort heureusement, mes parents m’ont acceptés et soutenues. Mais cette situation confortable ne m’a pas empêché de me battre pour les autres.
Avec ce single, je veux revenir à cette période de peur que j’ai traversé pour aujourd’hui en rire des années plus tard. Je veux soutenir les jeunes, qui comme moi, sortirons du placard durant ces fêtes de fin d’année. En écoutant ce morceau, je veux qu’ils m’entendent dire : « N’ai pas peur, tu vas y arriver, si je l’ai fait tu peux le faire ». Enfin, je veux que cette année soit un Noël en couleur ! Car si le père Noël accepte son enfant, alors les pères du monde entiers peuvent le faire.
« Car même au Pôle Nord, l’amour est plus fort ! »

L'histoire de Franck Colacicco

Hello ! Moi c’est Franck Colacicco, plus connu sous le nom d’Un Garçon Stupide.
Je suis né Ajaccio dans le sud de la Corse. L’île de beauté a marqué une grande partie de ma vie. J’y ai grandi aux côtés de toute ma famille, j’y ai fait mes premiers pas, tout beau tout rose ? Pas vraiment ! J’y ai subi le harcèlement qui a chamboulé ma vie. En sixième, en tant que nouveau collégien, j’ai subi pendant une année entière les coups, l’humiliation et le rejet de mes camarades. Un harcèlement dû à une sexualité dont je n’étais même pas au courant. J’ai été victime d’homophobie bien avant de connaitre mon homosexualité et j’ai appris que j’aimais les hommes sans connaitre le mot « homosexuel ». J’ai découvert mon orientation sexuel avec le mot « tarlouze », c’est comme ça que m’appelaient mes camarades de classe.
Soutenu par mes parents, nous avons fuit la Corse pour arriver à Nice où j’ai pu y faire des études plus calmes. Du collège au lycée, les moqueries, le jugement et le regard des autres faisaient partis de mon quotidien. Un jeune garçon aux cheveux décolorés, qui fait ses ongles et qui est très apprêté : une évolution difficile dans le système scolaire.
Malgré tout cela, je finis le collège avec un brevet mention « Très bien », je termine le lycée avec un baccalauréat mention « Très bien » et je valide une année d’école de commerce à l’EDHEC.
C’est alors que je me tourne sur les réseaux sociaux. Tout commence en 2018 avec Youtube. Je parle face caméra de ma vie, mon parcours et mes expériences. De « Comment faire son coming-out à ses parents ? » à « Accepter d’être différent » : je veux à tout prix, avec mes vidéos, aider les jeunes Franck d’aujourd’hui. Ce sont plus de 10 000 personnes sur Youtube, dont beaucoup de jeune adolescent, qui trouve refuge auprès de mes idées et valeurs. Quels sont mes valeurs ? Ne jamais s’excuser d’être soi-même. Ne jamais vivre cacher pour plaire aux autres. Ne jamais avoir honte de sa façon d’être, d’aimer, de s’habiller etc.
Puis, l’engouement de l’application TikTok tombe au premier confinement : j’en profite pour partager mon message à un plus large public. Une année plus tard, nous sommes 1,1 Millions !
Entre humour, transformation et tutoriel maquillage mais aussi anecdotes et souvenirs du passé, ou encore discours de motivation : je veux aider les jeunes comme moi. En partant d’un principe simple : si je peux le faire, tu peux le faire !

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam