Publicité

UltraMoule : l'album Le retour

Mehdi Has Par Le vendredi, 20 mai 2022 à 17:52 0

Dans Culturel

UltraMoule dévoile l'album Le retour qui sera accompagné de deux release party.

UltraMoule, triade lyonnaise décalée à la frontière de plusieurs esthétiques se revendiquant du punk à chattes et du gangsista rap. UltraMoule c’est un violon électrique qui sature de bons riffs, un violoncelle électrique qui te fait trembler les genoux, une boite
à rythme qui te met le feu, des textes provocants et revendicatifs criés, rappés, chantés. UltraMoule c’est un peu un mélange de Die Antwoord, Stupeflip, Sexy Sushi et Philippe Katerine et à la fois rien de tout ça. UltraMoule sort enfin l’album que l’on attendait plus, son tout premier : Le Retour !
Cet album c’est le tout début, c’est presque déjà la fin, c’est des retours de bâtons, des retournements de situation, des détournements mais pas des contrefaçons, c’est un retour vers le futur : ni trop old school ni trop futuriste, c’est là où tu les attends et parfois là où tu ne les attends pas du tout. Avec UltraMoule les esthétiques s’entrechoquent pour en faire leur pâte singulière et leurs influences sont multiples : littéraires, musicales, pop culture, underground ou encore empruntées au militantisme. Les cordes sur certains morceaux crépitent, frottent, s’envolent, sortent souvent de l’espace passant de morceaux très bruts à des arrangements plus léchés. Les voix c’est des cris, du flow, le tout toujours un peu chanté. La boite à rythme Electribe de teuffeur des premiers jours à laissé la place à l’Analog Rytm de chez Elektron, pour un travail plus fin mais toujours analogique restant dans une veine toujours aussi brutale.

L'album Le Retour

Le Retour c’est 8 titres dont 3 déjà sortis sous forme de clips, dans cet opus le trio n’a pas fini de s’en prendre à pas mal de sujets à coup de punchlines bisounouresques - mais pas que !
L’entrée en matière c’est Hardcore Softcœur, dans lequel l’univers de Star Wars est détourné pour tourner le patriarcat en dérision. Ainsi l’Empereur Palpatine devient l’Empereur Palpmapine, symbole du patriarcat ou encore C3-PO se transforme en «ces trois pélos», des alliés de la cause. C’est aussi et surtout un appel au ralliement, à la force du collectif et des luttes intersectionnelles. S’en suit leur premier tube Bouge ton Boule, remixé et remasterisé pour l’album mais qui garde néanmoins sa saveur appréciée par les premiers fans. LMPT ça pourrait presque être un hommage scatholique à la manif pour tous, ou encore un feat entre Saïan Supa Crew, les Béruriers Noirs et des chanteuses bulgares. Mangeons le Chat c’est une instru boom-bap aux cordes samplées qui parle de la sixième extinction, d’exploitation animale, d’un futur cauchemardesque peut-être pas si loin de la réalité. Lèche moi la Verge est un morceau totalement inspiré de l’electroclash à la Peaches, c’est aussi un détournement du langage pornographique pour venir parler de la beauté des corps non formaté. Notre Brochet pourrait être la nouvelle histoire du prince des mots tordus accompagnée par l’acidité d’une instru de teuffeur, ça pourrait être la paroles libérée d’un président sous drogue ou sérum de vérité. Guerrilla Girls, c’est un hommage à tous les mouvements féministes qui font avancer les choses. Enfin pour clôturer l’album, le morceau 1-2-3 Soleil vient mettre en lumière une toute autre énergie du trio Ultramoule. Morceau volontairement hybride entre rock orchestral et hip-hop ardent au cas où on aurait voulu les enfermer trop vite, orchestration et arrangement chiadés pour parler de dépression et de santé mentale sans jamais la nommer.
Sous la forme vinyle si tu ne retires pas le diamant trop tôt, tu auras l’immense honneur d’entendre, apparaissant à l’aide d’un subtil fade in, la fin diaboliquement insupportable de Bouge ton Boule pour ton plus grand bonheur. Cet album sera défendu avec ardeur par le trio sur scène à partir du printemps 2022.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam