Publicité

The Tallest Man On Earth reprend le titre För sent för Edelweiss

Maxime Lopes Par Le lundi, 25 juillet 2022 à 12:02 0

Dans Culturel

The Tallest Man On Earth – projet du musicien suédois Kristian Matsson – est heureux d’annoncer sa signature avec le label  ANTI-.
A cette occasion, il dévoile un nouveau titre, une reprise de “För sent för Edelweiss”,  hit de 2008 de la superstar Suédoise Håkan Hellström. Ceci est la première sortie de Matsson depuis la pandémie, et son album de 2019, I Love You. It’s A Fever Dream, paru sur le label Dead Oceans.

The Tallest Man On Earth (crédit Shervin Lainez)

crédit photo : Shervin Lainez

Pendant plus de dix ans, à chaque concert, Matsson est entré sur scène avec cette chanson. Connu pour sa musique à la fois lo-fi et excentrique et son timbre de voix reconnaissable entre mille, Hellström est un guide pour la musique de Matsson depuis des années. “För sent för Edelweiss” raconte une histoire d’amour qui tourne mal, ce qui en fait une parfaite introduction pour les concerts de The Tallest Man on Earth, souvent en équilibre entre mélancolie et énergie. Cette chanson a beau signifier la fin de quelque chose; pour The Tallest Man, elle a toujours signalé le début de la soirée, celle où le musicien s'apprête à donner un show d’une intense ferveur : un sentiment dont il aura malheureusement dû se passer, jusqu’à son retour, sur la route à l’automne 2021.
 
Matsson développe: “‘För sent för Edelweiss’ est la chanson avec laquelle j’arrive sur scène et ce, depuis 2010. Elle tient une place à part dans ma vie; quand je l’ai ré-entendue pour la première fois après la pandémie, alors que nous nous produisions à Dalhalla, en Suède, j’ai éclaté en sanglots. Cette chanson est très importante à mes yeux. Elle a le don de mettre en éveil tout mon esprit et de m’aider à me concentrer. Quelque part, la tristesse des chansons qui traitent de ruptures peut avoir un effet bénéfique – sans doute est-ce encore et toujours un moyen de garder un lien. J’ai pas mal de chansons tristes comme celle-ci dans mon répertoire. Pourquoi donc ai-je l’impression que celle-ci est ma tendre amie ? Je l’ignore. Mais elle a toujours été la chanson de Håkan Hellström que je préfère.”

The Tallest Man On Earth - "För Sent för Edelweiss"

Durant la pandémie, Matsson est resté très actif, connecté à son public autour du globe ; fréquemment, il a fait des shows en livestream pour ses fans, interprétant reprises ou titres réclamés, issus de ses albums The Wild Hunt, Dark Bird is Home, et I Love You. It’s a Fever Dream, entre autres. Matsson a par ailleurs sorti le remarquable The Little Red Barn Show, une performance live filmée de façon originale, création imaginée avec le réalisateur Rolf Nylinder.
 
Dès son retour de tournée, au printemps 2022, Matsson s’est aussitôt attelé à des nouvelles chansons en vue d’un prochain album, déterminé à concevoir, possiblement, son meilleur disque à ce jour. Puis, comme en réaction à ce déluge intensif créatif, il a eu besoin de reprendre son souffle et ralentir le rythme. Il s’est mis alors à bricoler des titres enregistrés à la maison, entre la Suède et la Caroline du Nord, tout en écoutant des chansons, anciennes comme nouvelles, d’autres artistes qu’il apprécie. Des chansons constituant la bande-son de son enfance, de son quotidien ou bien de ses journées sur la route, d’où l’idée de revisiter la chanson de Hellström.
 
Ces dernières années, Matsson s’est focalisé sur des projets portant exclusivement sur des singles, le concept étant de composer, produire et auto-publier des chansons et vidéos à intervalles réguliers, souvent en se fixant volontairement des dates limites strictes. Le musicien a étrangement trouvé de l’inspiration dans cette discipline, et une satisfaction à concevoir quelque chose et le sortir très vite ensuite. Pour ses auditeurs et admirateurs, voir un artiste au travail, en prise avec les joies et difficultés de la vie, partageant via des chansons des pensées pas encore tout à fait digérées, aura été un spectacle particulièrement fascinant. La version que Matsson fait de “För sent för Edelweiss” en offre un parfait exemple.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam