Publicité

The shadow's gone out sort l'EP Final Alarm et son univers

Maxime Lopes Par Le vendredi, 23 septembre 2022 à 08:30 0

Dans Culturel

The Shadow's gone out est un duo basse/batterie né en 2020 et basé à Tours. Découverez 1er EP Final Alarm.

The Shadow's gone - Final alarm

Qui se cache derrière The shadow's gone out et comment s'est formé le groupe ?
Julien : Je m'appelle Julien et je suis le batteur.
Anthony : Je m'appelle Anthony et je suis le bassiste.
Julien et Anthony : Nous nous sommes formés après le 1er confinement. Le nom de notre groupe est inspiré de l'album de Bauhaus "The Sky's gone out" mais un groupe s'appelait déjà comme ça.
Nous avons changé le sky en shadow. Finalement nous trouvons que ça nous représente bien. Les 3 morceaux de l'ep étaient composés en partie. Nous avons peaufiné tout ça afin de pouvoir le sortir.

Pouvez-vous nous présenter votre EP Final Alarm et son univers ?

Julien et Anthony : Nous avions déjà les 3 morceaux mais avec des sons plutôt 80's. Nous avons refait tous les arrangements avec Anthony Marnat du Huitish Mastering puis retravaillés les sons un à un. Nous voulions quelque chose de plus moderne avec des sons actuels et plus indus. Ce fût une sacrée prise de tête. Le groupe étant très récent il nous a fallu faire des choix afin d'avoir un son bien à nous. Cela à valu quelques nuits blanches et beaucoup de remise en question.

Quelles ont été vos sources d'inspirations et comment l'avez-vous composé ?
Julien : J'avais comme envie de retrouver la noiceur de la cold wave avec une base orientée année 80's.
A force de faire tourner les plans basse batterie nous avons fait évoluer les morceaux vers quelque chose de plus indus et plus dark. Anthony Huitish nous a permis d'aller dans ce sens.  Plus nous composions et jouions ces morceaux et plus l'orientation changeait.
A ce moment-là j'écoutais énormément NIN et Test Dept.  Visuellement j'avais toujours en tête des films comme Dark City, Blade Runner, Les Ailes du Désir ainsi que les mangas Akira et Eden.

Quels ont été vos choix pour la partie instrumentale ?
Julien et Anthony : Dès le départ nous souhaitions avoir une section rythmique assez grosse avec des samples de claviers voix etc...par dessus.
Nous voulions faire quelque chose de différent, sans chant et sans guitare. Ca oblige à se creuser la tête et même si celà n'a pas été simple au début, c'est devenue plus naturel. Mais nous n'excluons pas de faire un featuring avec un guitariste, chanteur ou autres.

Pourquoi avoir voulu créé cette ambiance un peu "fin du monde" et des évènements comme le Covid-19 vous ont-ils inspirés ?
Julien : Comme je disais j'avais en tête toute la culture cold wave des années 80 et son imagerie. La guerre froide et la peur d'une guerre atomique etc....
Nous vivons dans un monde anxiogènede de plus en plus déshumanisé. La réalité rattrape de plus en plus la littérature et le cinéma d'anticipation. Nous avons essayé de mettre tout ça dans nos morceaux parfois de manière inconsciente.
Quand nous avons décidé de mettre nos morceaux en images ce fût un travail assez compliqué. Aucun de nous deux ne connaissait quelque chose à la vidéo. J'ai décidé de m'y mettre. Nous avons pas mal échangé tous les deux. Nous n'avions pas d'idées en tête, les titres des morceaux étant encore provisoires. Le covid et tout ce qui en a découlé nous a énormément inspirés.
Le pass sanitaire et l'ambiance sociale du moment nous ont donné envie d'être plus radical dans le choix de nos images.
Chaque clip est une question posé sur quelque chose. "Sous la pluie" pose la question de la société de contrôle, de l'information etc.. alors que Pills pose la question du médical de la recherche du transhumanisme du clonage etc... Final Alarm questionne sur le climat anxiogène et l'éclatement social dans lequel nous vivons.

Comment se sont passés les enregistrements en studio et quelle était l'ambiance à cette période ?
Julien et Anthony : Nous n'avons pas pu faire de pré prod mais nous avons fait pas mal de recherches de sons. Cela nous a pris beaucoup plus de temps que prévu. Nous étions impatients. Malheureusement nous avons enregistré en pleine canicule et ce fût plus dure que prévu. Un peu de désillusion mais nous avons tenu le cap.
Nous avons tout fait en home studio. Nous avons essayé de nous appliquer le mieux possible pour arriver au résultat que nous avions en tête.
Nous sommes très fiers de notre collaboration avec le Huistish mastering.

Parlez nous du titre Pills et de son clip...
Julien et Anthony : Pills était la première ébauche complète et paradoxalement le dernier morceau à avoir été fini.
Le clip est une réaction au pass sanitaire, qui venait de passer à ce moment-là. Nous trouvions ça injuste de maintenir une répression forte plutôt qu'un dialogue constructif. C'est une période bien sombre qui a malheureusement divisé les gens et causé une fracture sociale et intellectuelle énorme.
Le clip essaie de questionner sur notre rapport au médical, les recherches, ses utilisations possible ainsi que ses dérrives.

Que souhaitez-vous procurer au public avec l'EP Final Alarm ?
Julien et Anthony  : Si les personnes arrivent à fermer les yeux et mettre des images sur notre musique nous en serons très content.

Quels ont été vos choix pour la pochette de l'EP ?
Julien : Nous avons laissé Carlos Do Santos nous faire des propositions. La première était la bonne

Avez-vous une anecdote ou une indiscrétion à nous raconter ?
Julien et Anthony : Il faisait tellement chaud que s'accorder (aussi bien la basse que la batterie) devenait vraiment pénible.    
 Nous avons enregistré un single cet été et nous espérons le sortir début 2023 avant le 2ème EP sur lequel nous travaillons.

Des concerts sont-ils prévus et que représente la scène pour vous ?
Julien et Anthony  : Nous sommes actuellement en phase de prospection de concerts. Nous espérons pouvoir proposer notre musique en live début 2023.
On croise les doigts

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Julien et Anthony : Nous aimerions remercier tous ceux qui nous ont soutenu et nous soutiennent. La suite devrait arriver début 2023 si tout se passe bien.
Julien : J'ai beaucoup aimé le manga Eden dont je conseille la lecture.

Merci à The shadow's gone out d'avoir répondu à notre interview !

The Shadow's Gone Out - Pills (OFFICIAL VIDEO CLIP)

interview Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam