Publicité

The Pinkertons : l'album Echoes in Eternity

The Pinkertons est un groupe à tendance pop folk qui prépare son futur album Echoes in Eternity. Découvrez dès maintenant ce projet en financement participatif.

The pinkertons

Pouvez vous nous présentet le groupe The Pinkertons et son univers ?
The Pinkertons est un groupe fondé par Christophe Charmant, auteur-compositeur et chanteur et guitariste du groupe, on y retrouve Samuel Dedier à la basse, Jérôme Huchon à la batterie et Thomas Lambert à la guitare lead, l’univers de The Pinkertons est un subtil mélange entre du Rock estampillé années 90, un côté très pop dans les mélodies, une touche de folk le tout avec un son résolument ancré dans les années 2000, nos influences vont de Weezer, The smashing pumpkins, Foo fighters, Neil Young, K’s Choice, Roxette, Bob Dylan etc…

Vous venez de terminer l’écriture du second album Echoes in eternity comment s’est passé cette étape et comment avez-vous échangé au sein du groupe ?
Nous avions déjà quelques chansons prêtes pour le second album, ces chansons nous les avons joué sur scène ces derniers mois histoire de les rôder, pour le reste ces 5 derniers mois je me suis penché sur l’écriture de nouvelles chansons, certaines sont nées durant cette période, d’autres je les trainais derrière moi sans avoir réussi à les finaliser, et cette fois elles se sont terminées quasi toutes seules, je pense que c’est une question de moment, certaines chansons mettent des années à éclore et tout d’un coup elles se libèrent de leurs chaînes et prennent vie, c’est toujours un moment très exaltant à vivre. Ensuite nous avons commencé à travailler sur les arrangements, en changeant parfois chacun d’instrument, histoire de se mettre en difficulté, cela aide souvent à avoir des idées auxquelles on n’aurait pas pensé autrement.

Qu’abordez vous dans ce nouvel album ? Quels en seront les thèmes ?
Les thèmes abordés seront assez diversifiés puisque nous y parlerons d’amour passionnel (Forever, Y&T, On and on), d’amour universel (The sacred debt, Real love), de la quête effrénée d’argent et de pouvoir (Aloha Motherfucker) entre autres sujets…

Comment appréhendez-vous les enregistrements en studio et plus généralement quelle est l’ambiance lorsque le groupe travaille ensemble ?
Nous l’appréhendons avec une attitude pleine de dualité, dans le sens ou nous faisons cela de manière très sérieuse et appliquée, mais également dans un esprit potache, sans trop se prendre au sérieux, car il ne faut pas trop se prendre la tête, nous ne sommes pas les Led Zep non plus ;-)

Parlez nous du titre Lethal Weapon...
A la base cette chanson était plutôt un double exercice de style, à savoir que je voulais essayer de mettre des paroles douces sur un riff de guitare très rock’n Roll et je m’était fixé comme défi d’écrire des paroles qui soient proche des chansons d’amour un peu niaises que les Beatles écrivaient à leurs début, style I want to hold your and ou Michelle pas de confusion cepandant, je suis loin d’avoir le talent de Lennon et Mc Cartney et je ne me prends pas pour eux ;-)

Il semble que que des personnalités belges vont faire leur apparition dans Echoes in eternity, Est-ce qu’il y a quelques infos à nous donner à ce sujet et peut être les premiers noms ?
C’est un peu compliqué à dévoiler tout de suite, mais nous avons eu le plaisir et l’honneur d’accueillir en studio un présentateur radio passionné de rock n roll qui jouera sur deux chansons, il risque d’y avoir une surprise du même type au niveau du chant, mais c’est encore en cours de négociation, j’ai également co-écrit un morceau avec Nicolas Scamardi (ex The Von Durden Party Project, Jane Doe and Black bourgeoises, The von dead, Coverballs), il viendra également faire des chœurs et des percus sur ce morceau.

On aura l’occasion d’entendre un titre plus acoustique pour cet album, avec notamment un orchestre de cordes. Qu’est ce qui vous a séduit dans cette approche et la façon de travailler est-elle significativement différente de vos autres titres ?
C’était un vieux rêve de pouvoir avoir des cordes sur un morceau, cela vient probablement de mon amour pour les Beatles, avec des un morceaux tel qu'Eleanor Rigby par exemple.
La façon d etravailler ne diffère pas énormément, si ce n’est qu’avec les musiciens classiques j’ai été confronté à du très haut niveau techniquement, mais ils ont tous eu l’extrême gentillesse de se mettre à mon niveau de connaissance musicale afin que je comprenne le vocabulaire classique et nous avons de ce fait pu mettre en place les arrangements de cette chanson, leur présence l’a magnifiée au centuple.

Vous réalisez Actuellement un financement participatif. En quoi les internautes pourront-ils vous aider pour ce nouvel album ?
L’idée est que chaque personne puisse y participer selon ses moyens, cela nous aidera à payer les frais de studio, car cet album est une auto production, nous offrons en échange de chouettes contreparties telles que des albums en version deluxe (agrémentés de titres acoustiques) des concerts dans votre salon etc… En participant à ce financement vous aussi vous pourrez résonner pour l’éternité…

Vous pouvez soutenir l'album Echoes in eternity de The Pinkertons sur KissKissBankBank.

 

Une indiscrétion à donner sur le futur album Echoes in eternity ?
Je vous donne un scoop mais sous forme de devinette : un des participants à cet album à pour initiales les lettre L.D…, à vous de jouer maintenant ;-)

Vous avez été finalistes du festival Emergenza 2015 en Belgique, quel souvenir gardez vous de ce moment ?
Un souvenir excellent et en même temps très confus en ce sens ou tout vas tellement vite avec Emergenza, c’est réglé comme du papier à musique, 5 minutes pour s’installer sur scène et c’est parti pour 20 minutes de prestation, on s’est bien marré en le faisant, et en plus se retrouver sur la scène du Botanique c’est quand même le pied.

Prévoyez vous une tournée pour la sortie d’Echoes in eternity et selon vous quelle est la symbolique de la scène ?
Nous prévoyons en effet de tourner pour la sortie de cet album, nous sommes occupés à réfléchir à la meilleure manière de présenter cet album sur scène.
La scène représente l’éphémère, l’instant présent, en studio on peut refaire 10 x la même prise si c’est nécessaire, en live il n’est pas question de cela, si erreur il y a elle reste et en même temps c’est tellement volatile que bien souvent le public ne le remarquera même pas car sur scène l’énergie est très différente.

Que souhaitez vous dire pour conclure ?
J’aimerais remercier les gens qui ont déjà participé à notre financement participatif, inciter ceux qui ne l’ont pas encore fait à le faire, et je voudrais surtout remercier tout les gens qui nous suivent, qui aiment notre musique et qui nous encouragent à continuer à le faire, nous ne sommes rien sans eux.

Merci à The Pinkertons d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

The Pinkertons - Lethal Weapon

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire