Publicité

The Onirist prépare son premier album

The Onirist (anciennement SUN 7) prépare son premier album de rock progressif en financement participatif et part à la conquête du public...

The Onirist

Le groupe The Onirist a évolué depuis ses débuts il y a 5 ans. Peut-on en savoir plus à ce sujet ?
Au départ né d’un seul, le projet devait forcément évoluer pour être ce qu’il est aujourd’hui : un groupe. S’il a commencé sous le nom SUN7, c’était pour chercher son identité. Nous sommes passés par différentes “épreuves”, des dates un peu partout, différents musiciens ont apporté leur touche au fur et à mesure du temps, dans le son ou dans la composition.
Le chemin parcouru a permi de déterminer ce que le groupe veut et ne veut pas, et surtout de donner de la maturité à nos compositions. Aujourd’hui, The Onirist, c’est un groupe de quatre potes et nous sommes déterminés à partager notre univers au plus grand nombre et à aller le plus loin possible ensembles.

Vous préparez actuellement votre premier album, pouvez-vous nous le présenter et nous parler de son univers ?
Cet album sera en quelque sorte la suite et l’évolution de notre premier EP, il raconte l’histoire du “Black Dreamer”, un personnage fictif vivant dans un pays en guerre. Entre rêve de paix et réalité violente, l’album reflètera la dualité interne à chaque utopiste traduit en une musique, tantôt sombre et tantôt planante.

D'où vous vient votre inspiration et comment travaillez-vous au niveau du groupe pour composer vos titres ?
Dans un premier temps, c’est souvent Evan qui compose les titres en proposant une maquette au reste du groupe. Les chansons sont ensuite retravaillées en répétition : modifications des structures, réarrangements, idées de sons… D’autres compositions sont issues de nos nombreux boeufs lors des répéts !
L’inspiration vient pour la plupart du temps d’un sentiment fort, qu’il soit personnel, intime, ou plus large, en rapport avec le monde qui nous entoure. Les compositions démarrent quasi toujours par la musique, les paroles n’arrivent qu’une fois le morceau terminé.

Le passage en studio est-il une étape redoutée pour The Onirist et comment se sont passés les enregistrements réalisés il y a quelques jours ?
La phase d’enregistrement s’est faite avec nos propres moyens, sans contrainte de temps ou de pression extérieure (une bonne partie de l’enregistrement a été faite au Mans, au Silo). Ce qui n’empêche pas le stress d’être présent quand chacun est livré à lui-même, le casque aux oreilles et un métronome imperturbable ! Il n’y a que le mixage et le mastering que nous ne ferons pas nous mêmes.

Vous réalisez un financement participatif, en quoi vous aidera-il ?
Il va nous aider à rémunérer toutes personnes travaillant avec nous et nous accompagnant tout au long de ce projet. Il nous permettra plus largement de supporter tous les frais liés à l’album, ainsi qu’à réaliser 1 ou 2 clips !

Vous pouvez soutenir l'album de The Onirist sur Ulule.

 

Peut-on en savoir plus sur le clip que vous préparez pour cet album et son univers visuel ?
Nous préparons un clip fait maison, dont le lieu de tournage se situera en bord de mer. On recherche également un professionnel pour réaliser un deuxième clip plus complexe… Mais nous n’en disons pas plus, c’est secret !

L'album a-il déjà un nom ?
Le nom de l’album n’est pas encore défini, mais nous y réfléchissons beaucoup en ce moment et plusieurs idées se confrontent.

Vous dîtes que l'album vous permettra d'avoir plus de visibilité, quelles sont les principales difficultés pour un groupe comme The Onirist ?
Le plus dur reste de trouver des dates dans des lieux adaptés à notre style musical qui nécessite un bel éclairage ainsi qu'une bonne qualité sonore pour être apprécié au mieux.

Une indiscrétion à nous donner sur The Onirist ?
Le groupe se bat souvent pour décider qui de Muse ou Coldplay est le meilleur groupe… Et nous sommes très amoureux … de musique ! (Blague de Lucas non approuvée par Evan et Damien).

Que représente la scène pour vous et une tournée de concerts est-elle prévue ?
La scène est un lieu de transmission d’émotions, et nous sommes toujours très excités à l’idée de jouer en public. Une tournée est encore un trop gros mot pour nous, mais des dates se planifient durant l’été.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Continuez de rêver !

Merci à The Onirist d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le groupe également sur Facebook.

TEASER - Premier album !

interview Musique

run Sofa : le single Weird run Sofa : le single Weird
Revoici run Sofa, le plus incroyable groupe punk/rap de la scène belge avec un EP The Joy of ...
  Lone Redneck prépare son 3ème album rock'n'roll
Lone Redneck prépare son 3ème album rock'n'roll qui signera un vrai retour &ag...
Lone Redneck prépare son 3ème album rock'n'roll

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

Rockland
  • 1. Rockland | dimanche, 17 mars 2019
Un mélange de rock puissant et mélodique, agrémenté d une mise en place scénique très pro, travaillée et carrée.
A voir sans faute.
Amis organisateurs a vos agendas
Landreau
  • 2. Landreau | samedi, 16 mars 2019
Des mélodies ennivrantes dont on ne peut plus se passer quand on y a goûté. Des compositions léchėes et une mise en place très pro dans une ambiance de belle amitié, à l'image d'un de leur groupe préféré. A vous public de saisir l'opportunité pour vibrer comme ils nous font vibrer, ils en ont la densité avec une réelle sincérité.

Ajouter un commentaire