Publicité

Tempête bleue prépare l'album La traversée

Maxime Lopes Par Le mardi, 12 octobre 2021 à 10:16 0

Dans Culturel

Tempête bleue prépare l'album La traversée. Le rêve d'un premier album pourrait s'ouvrir avec l'aide des internautes...

Tempête bleue

Qui se cache derrière le groupe Tempête bleue ?
Trois musiciens autodidactes, auteurs compositeurs :
Anne-Lise Marchesani au percussion
Sébastien Stroobants à la guitare électrique
Juliette Bensimhon au chant et au ukulélé
Une ingénieure du son, Edith Herregods
Et une manageur, Ingrid Bezikofer (Feral'Art)

Pouvez-vous nous présenter l'album La traversée ?
Au travers des 12 morceaux, on traverse des fragments de vie dans une vision subjective de différentes étapes émotionnelles.
Un regard sur l'être et sur sa recherche d'évolution personnelle. C'est aussi un regard poétique sur le monde et la société.
De la grande traversée de la vie à la mort, de la mort à la vie, en passant par la traversée de soi-même, jusqu'à la traversée des frontières ou encore la traversée d'une saison. Une traversée du temps, à travers les âges. Un voyage introspectif.

Quelles sont vos sources d'inspirations ?
On a trois univers musicaux différents, le rock, le hip hop et la chanson française. Mais on se retrouve sur certains groupes en commun comme Radiohead, Muse, Sages comme des Sauvages et Portishead.

Qui fait quoi dans la composition ?
Juliette écrit les textes, Seb amène les mélodies, les ambiances et Anne-Lise crée les rythmes qui font danser les mélodies. La composition est commune, chacun apporte de son être, de ses envies et de ses inspirations.

Quelle place occupe l'introspection et la réflexion sur soi dans votre musique ?
Une partie centrale !
Nous vivons notre musique, elle est notre moyen d'expression.
Notre démarche artistique est basée sur l'introspection, nous créons à partir de nos mondes intérieurs, à l'écoute de nos sensations. Les thèmes de nos chansons reflètent cette démarche, expriment qui nous sommes aujourd'hui à travers des étapes de vie communes à tout un chacun.

Quels sont vos choix sur la partie instrumentale ?
La musique dessine le paysage, l'ambiance. Elle accompagne l'esprit dans son voyage.

Que souhaitez-vous procurer au public dans l'album La traversée ?
Un moment pour soi. Un voyage personnel, au cœur de ses souvenirs, au cœur de ses émotions.
De vivre sa tempête intérieure, ses joies intérieurs !

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio ?
Pour le moment on se prépare, techniquement et émotionnellement ! On va faire un enregistrement live au Spector Studio, ce qui veut dire qu'on va enregistrer en même temps, pour faire ressortir le côté palpable de notre musique. On va tenter de capter l'émotion et la sensibilité de chaque chanson.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Pour financer le studio et la création de la pochette d'album, l’univers visuel. On est en autoproduction et sans soutien financier on ne pourrait pas réaliser cet album comme on l'imagine ! On avait envie pour notre premier album de mettre les moyens nécessaires pour payer un studio et un encadrement professionnel qui nous permette d'aller plus loin. Et puis c'est incroyablement boostant de créer le lien avec notre entourage qui s'agrandit de jour en jour ! C'est une vraie aventure !

Quel sera l'univers visuel de cet album ?
On a fait appel à Audrey Lalliet, artiste peintre. Notre univers est, comme on l'a déjà dit, intérieur, personnel... On fait travailler l'imaginaire de chacun qui voyage dans ses propres mondes. Il nous fallait une personne qui sache entrer dans nos mondes à nous trois, à travers notre musique, nos mots, nos âmes. Audrey est la personne parfaite pour dessiner l'invisible, peindre la spiritualité ! Elle a un monde extravagant, profond, sans limite, rempli de symboles et de poésie qui nous parle beaucoup...

Espérez-vous pouvoir traverser la tempête bleue sans trop de difficultés pour sortir cet album ?
Les difficultés font partie intégrante d'une traversée, surtout la traversée d'une tempête ! On ne va pas nager à contre-courant. On accepte que les difficultés fassent partie du processus et qu'elles amènent à des transformations ! On aime se défier, sentir les cycles d'évolutions, de perditions. Ça nous inspire et ça nous rend vivant ! On les remercierait presque.

Des concerts auront-ils lieu pour présenter l'album et en quoi sont-ils importants ?
On va faire un concert de sortie d'album, pour fêter cette aventure et présenter les morceaux en live comme ils seront enregistrés parce qu'il y a des surprises sur l'album évidement..

Que vous procure la scène lorsque vous jouez en live ?
On peut vaciller entre angoisse et magie... Même si on arrive de plus en plus à se laisser aller et à assumer ce qu'on fait, on a traversé plusieurs fois nos monstres intérieurs pendant les lives. Mais pour tous ces moments de suspension, ces moments de grâce, on passe à travers, on se détend et on s'amuse ! Jouer en live c'est connecter notre énergie à celle qui émane du public et de là, créer un moment unique.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Après deux ans de travail en trio on avait l'envie d'ancrer notre musique dans la matière avec un premier album. On est fière d'en être là aujourd'hui, on est heureux de nos choix ! On est impatient de partager ça !
On remercie énormément toutes les personnes qui ont déjà participé et partagé le crowdfunding. Et voici le lien pour ceux qui nous découvrent et qui ont envie de nous soutenir. Ouvert jusqu'au 3 novembre !
Vous pouvez aussi nous suivre sur facebook.
Et puis on vous souhaite une merveilleuse tempête et le calme qui l'accompagne !

Merci à Tempête bleue d'avoir répondu à notre interview !


Publicité


Tempête Bleue - Extrait LIVE Tricoterie

Musique interview Crowdfunding

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam