Publicité

Symon présente son single Temps de partir

Nous avions découvert Symon cet été, et depuis ce jeune auteur/compositeur n'arrête pas de construire son histoire. Le clip Vérité sorti en juillet cumule déjà 100 000 vues. Découvrez dès maintenant le titre Temps de partir.

Symon (crédit Olivier Foeller)

crédit visuel Olivier Foeller

Symon est un jeune artiste auteur/compositeur français âgé de 24 ans. Issu d’une famille d’artistes, il grandit entre peinture, cinéma et musique. Très jeune il apprend notamment la guitare et commence à chanter. Mais son chemin est surtout solitaire et autodidacte. L’écriture, les concerts lui deviennent de plus en plus essentiels. Et aujourd’hui, il se lance avec une envie sincère de partager ses titres.

Sa pop urbaine propose un son unique porté par des beats et un esprit mélancolique sur lesquels se posent des textes qui expriment son vécu.

En quelques semaine à peine, cet été, un 1er titre « vérité » s’est installé sur les plateformes salué d’un joli succès d’estime par une communauté grandissante. Sans attendre Symon propose aujourd’hui Temps de partir un titre dont il co-signe paroles et musique.

Interview

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre single Temps de partir ?
C‘est un titre composé avec mon frère : Elyot.
Cela a été composé pendant l’été. C’est un titre qui représente assez bien le projet parce qu’il est festif et mélancolique. Ce sont les thèmes qui en ressortent.
Temps de partir représente la fête qui ne s’arrête jamais. C’est le fait de prolonger le rêve et le temps de la distraction. Une possibilité de s’échapper du quotidien...

Est-il possible d'en apprendre davantage sur le tournage du clip ?
Bien sûr ! Le tournage s’est déroulé à Aix en provence.
Il y avait beaucoup de figurants et quasiment personne ne se connaissait.  Au début j’étais un peu gêné car je n’ai pas l’habitude de ça mais au fur et à mesure cela s’est détendu.
A la fin du tournage tout le monde dansait et chantait. A la fin nous sommes vraiment devenus des potes.
Il a été réalisé par Felicity Ben Rejeb Price (réalisatrice qui a entre autres tourné pour Dadju, Niska…).
J’avais imaginé l’histoire avec notamment la métaphore de l’allumette, cette fête qui ne s’arrête jamais.
Elle a réussi à retranscrire ce que je voulais et a eu une vision juste des choses J

Comment avez-vous travaillé avec le DJ et producteur Antis sur le titre Vérité ?
Antis c’est mon ami d’enfance ! On était en primaire ensemble.
On est toujours restés potes. C’est avec lui que je suis retourné en studio et c’est avec lui que jai commencé à composer Verité.

Pour vous, la sincérité est-elle importante en musique ?
Bien sûr. Pour moi la sincérité est quelque chose de primordial. Le public le ressent forcément. Et je pense que lorsque l’on est sincère on arrive à toucher les gens.
A l’inverse : quand on ne l’est pas cela se ressent directement...
Quand je ne suis pas content d’un titre : je me demande souvent, justement, si j’ai été sincère : Est-ce que je raconte bien une histoire que j’ai vécu ?
Alors oui ! La sincérité est très importante en musique !

Vous venez d'une famille d'artistes, ça doit être une bonne source d'inspiration pour se lancer en tant que chanteur...? Vous préférez d'ailleurs travailler en solitaire, c'est le meilleur moyen de faire ses preuves ?
Complètement. Je préfère en effet travailler en solitaire.
L’avantage de venir d’une famille d’artiste est que je baigne dans la musique et le cinéma depuis petit.
En revanche, chez moi on a toujours été assez honnête et quand quelque chose n’est pas bien ou que cela ne nous plait pas : on le dit tout de suite. Il n’y a pas d’hésitation.
Lorsque je consulte ma mère, par exemple, elle va me dire tout de suite si un titre n’est pas bien ou si, a contrario, cela lui plait.
Et oui, c’est vrai que c’était plus facile de dire à mes parents que je voulais faire de la musique comme ils ont évolué dans cet univers. Comparé à d’autre qui ne baignent pas forcément dedans.

Peut-on en apprendre plus sur votre premier album prévu au printemps 2020 ? (la vida)
C’est un album sur lequel je travaille depuis plus d’un an.
Qui racontera beaucoup d’histoires de vie avec des morceaux mélancoliques et festifs qui parleront de mon parcours depuis que j’ai commencé la musique professionnellement.
De ma vie, de mes déceptions, d’épreuves que j’ai traversé et de faits.
Il y aura également des collaborations avec des artistes français !

Pourquoi abordez-vous votre vécu avec un esprit mélancolique ?
La mélancolie pour moi est quelque chose qui m’inspire mais ce n’est pas uniquement ce qui me définit. Je suis aussi quelqu’un de très joyeux dans la vie !

Aurez-vous l'occasion de monter sur scène prochainement et en quoi ces moments d'échanges avec le public sont-ils importants pour vous ?
Oui j’aurai l’occasion de monter sur scène mi-janvier à Paris !
Je donnerai plus d’infos sur mes réseaux très prochainement. (D’ailleurs mon instagram pour ceux qui veulent me suivre : symon_ J)
Pour moi la connexion avec le public en live est primordial.
Mon envie de faire de la musique vient du live. Elle est vitale pour ma vie d’artiste. Elle donne un sens à mon travail.

S'il est temps de partir mais que la musique ne fait que vous retenir... peut-on rassurer votre public sur le fait que vous allez rester quelques temps dans le milieu musical ?
C’est parce que la musique ne fait que me retenir que je compte rester un bout de temps (sourire) !

Avez-vous une anecdote à nous raconter ?
C’était sur le tournage de Temps de partir. J’ai failli brûler les cheveux d’une figurante avec une allumette sans le faire exprès. (rires)

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci beaucoup pour cet interview qui est pour moi un exercice nouveau.
En revanche je n’aime pas trop conclure, je n’aime pas quand on se quitte. On ne peut pas continuer un peu ? J

Merci à Symon d'avoir répondu à nos questions !

Symon - Temps de partir (Clip officiel)

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire