Publicité

Sugar Pills sort le clip Dancefloor Crying

Maxime Lopes Par Le vendredi, 24 juin 2022 à 14:40 0

Dans Culturel

Sugar Pills sort le clip Dancefloor Crying qui nous plonge dans une histoire d'amour.

Sugar pills

L’héroïne rêve au bal de fin d’année de son lycée. Son rêve prend la forme d’un fantasme : la rencontre sublimée avec l’être aimé. Ce besoin d’amour et de reconnaissance trouve ici ses images, son langage. Dancefloor crying s’inspire de la fable : le kitsch du prologue l’annonce, le « happy end » le confirme ; du journal intime de Katy jusqu’au baiser final, le fantasme de l’héroïne est un rêve de romance adolescente.

Le clip se déroule dans un lycée. La soirée du bal de promo évoque le genre du « teen movie » américain. S’il nous a, en tant que réalisatrices queer, rarement offert la représentation que nous cherchions (des formes trop codées renvoyant à un imaginaire normatif - hétérosexuel, cisgenre et blanc) ; le désir de raconter nos expériences de lycée nous a amenées à investir cet imaginaire en le détournant de façon parodique.
Dans le rêve de Katy, ce sont des personnages marginaux qui se réapproprient les images d’un bonheur normé et d’une forme de réussite éclatante, ils prennent l’aspect de monstres.

La figure du monstre permet d’interroger la norme : Qu’est-ce qui est véritablement monstrueux ? Qu’est-ce qui fait le normal ou l’anormal ? Des questions qui font écho aux doutes de Katy sur sa propre identité. Ces personnages viennent la rassurer. Le bal devient ainsi l’expression de l’affranchissement des normes. En filmant le fantasme de Katy, nous voulons avant tout traduire son univers psychique à travers une mise en scène antinaturaliste.

La direction artistique du clip souligne cette dimension imaginaire. Même si les décors s’inscrivent dans un cadre réaliste - le lycée et son bal de promo - ils sont investis par l’étrange et le fantastique. Le travail du rêve déforme la réalité et bouscule les repères. C’est notre ambition avec notre cheffe décoratrice Margaux Remaury (Jessica Forever de Jonathan Vinel et Caroline Poggi, Fou de Bassan de Yann Gonzalez...). L’utilisation de prothèses FX et le travail avec notre équipe de maquilleur.euses, notamment avec Lola Cadet (makeup artiste de Joanna, Oklou...), permet de transformer nos élèves en monstres.
Les costumes mélangent des tenues archétypales du teen movie (les pom pom girls, la directrice sévère, les joueurs de football...) et des vêtements flamboyants, imaginés avec notre styliste Harmony Coryn, (fondatrice de Black New Black, styling chez Adidas...), où les tenues de soirées côtoient des pièces venues des cultures underground (punk ou rave...). Tout le clip se déroule de nuit et le bal sera éclairé par des lumières artificielles. La direction photographique est assurée par Jordane Chouzenoux (Si c’était de l’amour de Patric Chiha, Snow Canon de Mati Diop...).

En mettant au centre de notre récit une histoire d’amour lesbienne, nous entendons nous libérer des traces de la violence vécue et trop souvent intériorisée, liant les mœurs adolescentes à l’hétérosexualité.

Sugar Pills - Dancefloor Crying (Official Video)

A propos de Sugar Pills

Sugar Pills est un groupe de pop-rock jeune et queer, composé de Camila au chant et à la guitare, Thomasine à la guitare, et Jefferson à la basse. En live, ils font appel à Pier Paolo pour les rejoindre à la batterie. Le groupe sort son premier EP Pools en 2018, évoquant leur adolescence sur un ton mélancolique, à travers des sonorités mélangeant influences shoegaze et new wave. Le premier single de l’EP, Baby Love, est accompagné de son clip, sorti en exclusivité sur Têtu Magazine. En 2020, le groupe sort un double single, VHS/Italian Porno (When I’m Asleep I See You Dance), et le clip de VHS est repéré par le TEMA Festival.
Désireux de poursuivre ce lien avec le cinéma, Sugar Pills participe à la composition de nombreuses bandes originales, pour divers projets - notamment pour Les Démons de Dorothy d’Alexis Langlois (Léopard d’Argent et Grand Prix du Jury Jeune - Compétition internationale - Festival de Locarno).
Le groupe, mixte, aux leaders féminins, et chantant des chansons d’amour queer, représente une figure cruciale dans l’industrie musicale pop-rock, trop souvent exclusivement ouverte à des artistes masculins. Par sa constitution, sa musique, et ses clips, Sugar Pills participe à la diversification de cette industrie. Leur prochaine sortie est celle du single et du clip de Dancefloor Crying pour fin juin 2022, annonçant la sortie d’un EP à l’automne prochain. Avec ce titre, le groupe apporte à sa discographie une énergie plus pop et plus électronique. L’univers qui l’accompagne est coloré et flamboyant, tout en gardant la mélancolie et la sensualité qui caractérisent Sugar Pills.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam