Publicité

Sub Power Sun présente l'album Social Animal

Maxime Lopes Par Le vendredi, 07 janvier 2022 à 11:46 0

Dans Culturel

L'univers de Sub Power Sun oscille en permanence entre énergie Rock et mélancolie, ombre et lumière, un aller-retour permanent entre une réalité abrupte et la projection fulgurante vers un monde qui nous dépasse. Découvrez l'album Social Animal.

Sub power sun

Comment s'est formé le groupe ?
« Pascal faisait déjà partie du groupe Doc Vinegar en tant que compositeur-chanteur-guitariste  et moi, après quelques années de silence musical, j'éprouvais l'envie de me remettre à composer, à chanter et faire de la scène ».
On s'était déjà croisé dans les soirées rock marseillaises mais ce sont des amis communs qui nous ont présenté, c'était à l'automne 2019.
Nous avons scellé le pacte de faire du rock minimaliste ensemble devant la Maison Hantée, lieu rock mythique de Marseille... Nous nous sommes rapidement trouvés des points communs et nos univers musicaux se rejoignaient et se complétaient vraiment bien.
L'aventure a commencé comme ça...

Pouvez-vous nous présenter l'album Social animal et son univers ?
"Social Animal" est un album Indie-rock minimaliste  composé de 7 titres  en anglais avec beaucoup de contrastes et traversé d'émotions diverses. Son univers oscille en permanence entre énergie rock et mélancolie, ombre et lumière, c'est un album organique mais aussi "spirituel" ; un aller-retour permanent entre une réalité abrupte et la projection fulgurante vers un monde qui nous dépasse !!!

Quelles ont été vos inspirations pour cet opus et comment l'avez-vous composé ?
On imagine des histoires épiques avec des anti-héros, des anges déchus…
Il est aussi question d'amours impossibles, de privations de liberté, de surveillance omniprésente dans le monde actuel... Le cynisme est une arme redoutable pour écrire des chansons... Voilà ce qui a installé le climat de cet album...
On a composé en partie pendant le confinement... On échangeait nos idées par téléphone et on composait chacun de notre côté puis on s'envoyait nos fichiers. C'était très bizarre et frustrant, mais la période a été malgré tout intéressante pour la création.

Pourquoi avoir choisi ce nom de Social Animal pour cet opus ?
L’époque actuelle (pandémie) nous rappelle tous les jours à quel point l’être humain est un « animal social » ! Et comme ça sonne bien, alors… ;-)

Quels ont été vos choix sur le plan instrumental ?
Minimalistes ! Nous utilisons le schéma « classic-rock » voix, guitares, basse et batterie (mais électronique pour cette dernière). Pour certains morceaux, nous rajoutons des synthés ou des samples. Comme nous sommes un duo, nous nous produisons sur scène avec les boucles basse-batterie pré-enregistrées identiques à celles de l'album. Cela nous permet de pouvoir nous installer rapidement, mais aussi de jouer à un volume moins fort que si nous avions un vrai batteur... ce qui nous ouvre la porte des lieux qui ont des soucis de voisinage (rires).
Nous interprétons également en live des chansons avec juste une guitare et une voix, comme « She’s my Queen » (la dernière chanson de l’album) par exemple… Le public adore !

Que peut-on savoir du single Parasitic Noise et de son clip ?
C’est le titre qui ouvre l’album, très énergique, très simple (minimaliste, on vous dit!), avec un rythme pour taper du pied ! Une chanson sur la victoire et sur la perte, et la façon dont la narratrice gère cet "ascenseur émotionnel". Quant au clip, il a été tourné dans le plus grand des secrets. We can say no more… (rires)

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio ?
Tout a été enregistré, mixé, masterisé... à la casa !!! 100 % DIY avec l’aide de personne à part nous-même !!! Minimaliste, quoi (rires) !

Que souhaitez-vous transmettre au public avec l'album Social Animal ?
Du bon temps ! De l'émotion, du rêve et l'envie irrésistible de faire bouger les corps…

Quels ont été vos choix pour l'artwork de l'album ?
Pour la cover Béa est tombée sur cette photo d’Agnès Courrault qui est à la fois mystérieuse et nous semble en rapport avec l’ambiance de nos chansons. Le trou dans le grillage évoque un besoin d’évasion vers un « ailleurs » imaginaire... Les autres photos ont été prises par des ami.e.s. aux concerts ou dans Marseille.

Qu'appréciez-vous dans la scène et des concerts sont-ils prévus ?
Le plaisir extrême de vivre des moments intenses et fugitifs ; il n'y a que là où l'on peut lâcher l'animal qui sommeille en nous… Nous aimons les échanges forts et la proximité avec le public.
Oui, des concerts sont prévus en Janvier et Février 2022, d'autres sont envisagées au printemps; après il va falloir composer avec les nouvelles restrictions sanitaires qui sont très problématiques pour la plupart des groupes indés que nous sommes. C'est assez rageant !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Quand le soleil se lève, ton ombre est derrière toi, quand il se couche, elle est en face de toi... A méditer !

Merci à Sub Power Sun d'avoir répondu à notre interview !

SUB POWER SUN "Parasitic Noise" Single video - Sortie le 3 janvier 2022 à 18 heures.

Musique interview

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam