Publicité

Spunyboys prépare deux albums !

Formé en 2006, le groupe Spunyboys prépare deux albums avec l'aide des internautes.

Spunyboys

D'où vient l'idée du nom du groupe Spunyboys ?
Spuny était le surnom de Rémi au lycée. On a démarré en 2006 avec le nom « Spunyboy & the Switchers », imprononçable... Les gens nous appelaient les Spunyboys, on a dit ok ça nous va...  On s’est renommé Spunyboys en 2011 quand Eddie est rentré dans le groupe. Il n’y a pas de sens caché derrière Spuny, ça veut rien dire, c’est juste nous ;)

Pouvez-vous nous présenter les 2 albums que vous préparez et leurs univers ? Qu'est-ce qui vous a motivé à faire deux albums et par les temps qui courent n'est ce pas trop compliqué ?
Au premier confinement, on est arrivé en salle de répèt’ avec plein d’idées et une énorme envie de jouer ensemble. On a répété plusieurs fois par semaine et l’album Moonshine a été très vite composé.  On était tellement inspiré qu’on a réarrangé tous les titres de l’album Rockabilly Legacy (on était pas satisfait des versions sur le disque). Certains morceaux sont méconnaissables mais ils nous correspondent maintenant. On y a ajouté pas mal de surprises et ça a donné l’album Just A Lille Beat qui est vraiment frais ! L’univers des deux albums brasse nos influences (R&B et country donc rockab), parle de nos vies de trentenaires... les 3B : Bébés / Bières / Boulot.  Les 2 titres des albums sont reliés à notre chère ville de Lille.

Souhaitez-vous nous parler de la partie instrumentale ?
Techniquement pour l’enregistrement, on voulait avoir le même esprit qu’en live et retrouver la synergie. On est pas déçu ça change tout ! Eddie et moi dans la même pièce et Remi dans la pièce en face en acoustique (porte entrouverte) et tout le monde en live.
Pour les influences, on a mis tout c’qu’on écoute... Basse / Batterie New Oleans ; Guitare et voix alternant les influences country (Buck, Horton, Jerry Reed, Noshow etc) et le R&B (Lil Richard, Larry Williams, Watson etc). Il y a même un titre bluegrass sans batterie (j’suis à la mandoline).

Parlez nous du titre Rockabilly legacy et de son clip...
La meilleure anecdote par rapport à ce morceaux c’était en Angleterre : Un Ted nous a dit les larmes aux yeux « ce morceau c’est un résumé de ma vie ». On ne pouvait pas espérer mieux. Le clip c’est un aperçu de notre objectif et de notre environnement : rassembler toutes les branches dans le rock N roll. On décolle les étiquettes pour en laisser qu’une... Legacy (l’héritage) c’est dans les deux sens : tous les univers ou styles que brassent le rockabilly (c’est un gumbo, un mélange) et tout ce qu’il a créé ensuite.

Qu'est ce qui est le plus important pour vous dans la musique et que souhaitez-vous transmettre au public ?
La musique, les concerts c’est un exutoire, on oublie tout c’qui nous arrive et qui peut nous ronger et on se lâche. On se prend pas au sérieux, on est pas des prophètes mais on oblige tout le monde à se lâcher, on se prendra en selfie plus tard...

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Après avoir été complètement contre pendant longtemps, on a finalement compris que c’ètait une superbe occasion d’accélérer tout le processus de prod. En lançant une prévente ! 2020 nous a tué financièrement en tant que groupe indé. On a payé nous-mêmes l’enregistrement, les mix et le master mais c’était que la moitié du budget total. On aurait pu attendre de reprendre les concerts mais KissKissBankBank a vraiment tout accéléré.

Quelle place occupe l'univers visuel dans votre projet ?
L’univers visuel c’est juste tout c’qu’on aime. Tout est plus beau dans les 50´s, les formes (meubles, voitures, coiffures, fringues etc), les couleurs, les dessins. Bref on s’habille comme ça tous les jours, on décore nos baraques comme ça, on aime ça mais c’est pas de la nostalgie... Pour nous c’est pas obsolète c’est encore là :)

Le double album sortira-il en vinyle et quel regard portez-vous sur ce support ?
Alors c’est pas un double album ! C’est deux albums différents mais ils sortiront en cd et vinyle (on sort d’abord les cds). On adore les vinyles, l’objet et le son sont magnifiques mais on adore autant les cds (grosse collection de chaque).
Le double album ça sera le live tourné à Lille qui est dans les tuyaux aussi. On rebosse dessus en ce moment même.

Pourquoi communiquez-vous aussi en anglais avec vos fans ?
Question délicate... Pour le dvd live par exemple, Rémi avait fait un discours au tout début du concert en annonçant qu’il parlerait principalement en anglais (à Lille) pour que les allemands, hollandais, anglais comprennent aussi... mais tout le monde était au bar à l’étage au début du concert :)) Nos paroles sont en anglais parce qu’on a été élevé avec cette culture là. On a malheureusement un problème en france, on traduit ou double tout (livres, films etc) du coup on perd une bonne partie du talent du bonhomme. On précise quand même qu’on parle en français pendant nos concerts en France habituellement :) Nos posts sur les réseaux sont souvent dans les 2 langues aussi.

Souhaitez-vous nous parler du DVD live que vous espérez sortir ?
C’était un rêve d’ado de jouer au Splendid de Lille, on est allé à tellement de concerts là bas avec mon frangin ! En plus de ça on a partagé ça avec plein de copains de partout (dans le public et sur scène). Encore une fois, comme dans les questions précédentes, on a pris plaisir à mélanger tous les styles qu’on aime qui ne sont pas souvent (ou jamais) sur les mêmes planches. Des copains représentants de chaque univers en guest : Bluegrass, R&B, Teds, Fiftos, Blues etc.

Vous avez déjà donné plus de 1000 concerts. L'un d'eux vous a-il particulièrement marqué et en quoi la scène est-elle importante ?
La scène c’est tout pour nous, le moment où tu partages tes morceaux et ta passion. Spunyboys est né et a surtout grandi sur scène. Le Japon nous a vraiment marqué par son accueil et sa passion pour ce style. Notre rêve c’était de jouer en Angleterre donc le premier concert à la Wildest Cat In Town nous a plus que boosté ! Les Pays-Bas nous ont révélé. C’est dur d’en citer que quelques uns !

Quelle place occupe le show dans vos représentations ?
C’est compliqué pour nous de répondre à cette question, les gens nous en parlent oui. On ne réfléchit pas à ça mais on ne tient pas en place c’est sûr. On peut te répondre que si il y a 5 personnes en face ça sera exactement la même énergie délivrée de notre côté et le même plaisir. On se lâche et les gens en face aussi du coup.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
On voudrait te remercier et remercier tous les gens qui sont derrière nous, ça nous touche vraiment.

Merci à Spunyboys d'avoir répondu à notre interview !
Suivez leur actualité également sur Facebook.

The Spunyboys - Rockabilly Legacy [official video clip] feat. JF Dérec

interview Musique

Mathias Berchadsky : l'album Manifesta Mathias Berchadsky : l'album Manifesta
Mathias Berchadsky « El Mati » dévoile l'album Manifesta.
  Almostt & Young Naas : la mixtape Mind Palace
La première mixtape d'Almostt & Young Naas, Mind Palace, s’apparente autant &ag...
Almostt & Young Naas : la mixtape Mind Palace

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire